Alimentation consciente : Défi 30 jours (à essayer !)

Alimentation consciente : Défi 30 jours (à essayer !)

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

« Manger pour vivre, ou vivre pour manger ? »

 

Dans cette article, on va t’apprendre à ralentir. À dire stop à notre société dont le rythme frénétique nous pousse à oublier le moment présent. Stop. Rien qu’un instant. Le temps de profiter de ton repas.

 

Alimentation consciente

 

Laisse-nous introduire ici un concept qui pourrait changer ta relation avec la nourriture : L’alimentation consciente, qualifiée de « Mindful Eating » en anglais. C’est un concept à priori philosophique, mais il n’en demeure qu’il peut faire une ÉNORME différence dans tes objectifs de perte de poids.

 

Cette pratique nous encourage à prendre du recul, et prendre le temps de profiter du moment présent. Elle peut être comparée à la méditation pleine conscience appliquée à la nutrition. Savais-tu que ton cerveau prend conscience que tu es plein(e) seulement 20 minutes après avoir ingéré la nourriture? Si tu manges trop rapidement, tu auras consommé beaucoup trop de calories avant de ressentir un sentiment de satiété (Bonjour les regrets !).

 

En appliquant le « Mindful Eating », tu transformes ton alimentation en un acte volontaire et pas automatique. Tu es plus à l’écoute, ce qui te permet de différencier entre une faim réelle et émotionnelle. 

 

Voici ce qu’on te propose : Un défi 30 jours d’alimentation consciente. Ceci te permettra de profiter davantage de tes repas, en plus de perdre du poids en cours de route. Voici ce que tu devras faire pour les 30 prochains jours (commence par appliquer les règles suivantes pour un seul repas uniquement, puis progresse en ajoutant d’autres repas au fur et à mesure) :

À LIRE :   Quel sport pour perdre du poids quand on a mal au dos ?

 

 

Règles pour le défi 30 jours « Alimentation conscience »

 

  • Règle #1 : Pas le droit de manger debout ! Assieds-toi à chaque fois que tu manges. Idéalement, tes repas devraient être posés sur une assiette.

 

  • Règle #2 : Pas de téléphone ou écrans pour la majorité des repas. (Bon, allez, quelques exceptions pour regarder ta série préférée, mais tu devras te concentrer sur ton repas la grande majorité du temps !) Un environnement silencieux est à préconiser lorsque possible.

 

  • Règle #3 : Adopte une posture fière et droite lorsque tu t’apprêtes à manger. (Ton dos t’en remerciera !)

 

  • Règle #4 : Avant de poser n’importe quel aliment dans ta bouche, prend un moment pour te poser les questions suivantes :

 

POURQUOI ? Pourquoi je m’apprête à manger l’aliment en question. Ai-je réellement faim, ou c’est seulement par habitude ? Mon corps me signale-t-il réellement qu’il a faim ?

 

QUOI ? Quel est cet aliment que je mange ? Est-il vraiment important et me permettra d’accomplir mes objectifs ? Est-il anti-inflammatoire ? La portion est-elle raisonnable, ou j’en ai mis trop dans mon assiette ? Comment vais-je me sentir après, rassasié et content, ou plutôt plein de regrets ?

 

COMMENT ? Dans quel contexte interne suis-je en train de consommer cet aliment ? Est-ce que je suis réellement présent(e) et en train de profiter du moment ? Ou au contraire, je suis distrait(e) et ne prête aucune attention à ce que je m’apprête de manger ?

 

  • Règle #5 : Manges LE PLUS LENTEMENT possible ! C’est un des points les plus importants ! Assure-toi de prendre des plus petites bouchées. Et surtout, apprécie chaque bouchée, chaque saveur, chaque texture, chaque arôme, chaque épice. Tu seras surpris des sensations que cela t’apportera !
À LIRE :   13 Recettes anti-inflammatoires contre la douleur chronique

 

  • Règle #6 : Prends des pauses aussi souvent que tu le souhaites. Tu peux même te lever et faire des exercices pour ton dos si nécessaire. Cesses de manger lorsque ton estomac sera plein (comme tu seras à l’écoute, tu capteras les signaux de ton propre corps !).

 

 

Conclusion

 

On l’oublie souvent, mais manger est un moment propice à la détente. Un moment pour soi. En adoptant la philosophie de l’alimentation consciente, on réduit le stress et l’anxiété autour des heures de repas, en plus de développer une connexion particulière avec la nourriture. Ceci développe en soi un sentiment de gratitude et de zénitude. Finalement, la mastication lente comporte plusieurs bénéfices physiologiques permettant une meilleure digestion.

 

Que demander de plus ! Sois un adepte de l’alimentation consciente, et essaye de l’appliquer aussi souvent que possible !