Arthrodèse cervicale : Douleur postopératoire (est-ce normal ?)

Arthrodèse cervicale : Douleur postopératoire (est-ce normal ?)

Les douleurs au cou sont responsables d’inconforts et de gênes au quotidien. Pour les traiter, le médecin prescrit généralement des antalgiques, des anti-inflammatoires, des myorelaxants et des séances de kinésithérapie. Devant les formes sévères, il a recours  à  l’arthrodèse cervicale.

 

C’est le traitement de dernier recours après échec des autres traitements. Bien qu’elle soit efficace, le patient peut encore ressentir de la douleur après l’intervention. Est-ce normal ? Y a-t-il quelque chose d’inquiétant ? Nous allons en parler dans l’article.

Qu’est-ce que l’arthrodèse cervicale?

 

Je vais commencer par quelques rappels d’anatomie pour vous aider à mieux comprendre le sujet.

 

Rappels sur l’anatomie de la colonne vertébrale

 

La colonne vertébrale ou rachis est la partie du squelette qui relie la tête et le bassin. Elle se compose de 33 os en forme de disque que l’on appelle les vertèbres. Ces dernières s’empilent verticalement et se joignent grâce à des disques intervertébraux, des articulations interapophysaires postérieures, des muscles et des ligaments.

 

anatomie de la colonne vertébrale
Source

 

Les vertèbres du rachis se divisent en 5 groupes :

 

  • les vertèbres cervicales ;
  • les vertèbres thoraciques ;
  • les vertèbres lombaires ;
  • les vertèbres sacrées (sacrum) ;
  • les vertèbres coccygiennes (coccyx).

 

Les deux derniers groupes de vertèbres ne sont pas mobiles.

 

Pour ce qui est des vertèbres cervicales, elles sont au nombre de 7. Elles sont localisées entre le crâne et les vertèbres thoraciques, dans la région de la nuque.

 

 

anatomie de la colonne cervicale
Source

 

Le rachis cervical est souvent le siège d’une douleur qui peut être invalidante. Cela se produit notamment à la suite d’une mauvaise posture, un faux mouvement de la tête, un traumatisme, un stress mécanique, une maladie inflammatoire, une infection de la sphère ORL…

À LIRE :   Arthrose cervicale: Complications possibles (Est-ce grave ?)

 

Arthrodèse cervicale : qu’est ce que c’est?

 

L’arthrodèse cervicale est une intervention chirurgicale. Elle consiste à fusionner deux ou plusieurs vertèbres cervicales dans le but de les immobiliser.

 

arthrodèse cervicale avec cage
Source

 

L’opération peut se faire de deux manières : par voie antérieure ou par voie postérieure.

 

L’arthrodèse cervicale antérieure est le plus souvent réalisée. Il s’agit d’une discectomie. Le chirurgien retire le disque pathologique qui se trouve entre les vertèbres cervicales. À la place, il insère un greffon osseux qui va également fusionner les vertèbres et les permettre de rester immobiles.  

 

Ce type d’intervention est généralement indiquée en cas de cervicalgies persistantes, chroniques ou associées à des problèmes plus graves et urgents comme la compression de la moelle épinière ou d’autres atteintes nerveuses.

 

Pour en savoir plus sur l’arthrodèse cervicale, cliquez ici.

 

Pour la suite de l’article, nous allons nous focaliser sur les douleurs postopératoires. 

 

 

Comment expliquer les douleurs après une arthrodèse cervicale? 

 

D’où proviennent les douleurs postopératoires de l’arthrodèse?

 

Comme toute opération chirurgicale, l’arthrodèse comprend des incisions cutanées et des sutures. Toutes ces actions engendrent des douleurs qui vont se faire sentir une fois que l’effet de l’anesthésie se dissipe. Il est tout à fait normal d’avoir mal après l’opération et pendant les jours qui suivent. 

 

chirurgie
Source

 

Parfois, les actes chirurgicaux causent aussi des lésions nerveuses qui peuvent entraîner une douleur postopératoire.

 

Il est important de se rappeler que la fusion des vertèbres cervicales réduit faiblement leur mobilité ce qui va atténuer la douleur cervicale. Elle ne peut pas la faire disparaître totalement.

 

D’ailleurs, il faut préciser que la douleur ne vient pas forcément de l’opération.

 

Douleur postopératoire après une arthrodèse cervicale : de quel type?

 

Les douleurs qui suivent l’arthrodèse cervicale varient selon leur type, leur intensité, leur localisation et leur manifestation.

 

douleur cervicale
Source

 

On peut distinguer des douleurs musculaires et cutanées associées à l’inflammation causée par la plaie. 

 

Il y a aussi les douleurs de types neuropathiques qui se manifestent au niveau des régions associées aux nerfs touchés. On parle alors de douleurs projetées. Elles se manifestent sous forme de fourmillements chroniques, de décharges électriques, de sensations de brûlures ou de pincements.

À LIRE :   Fracture de Jefferson : Traitement de la fracture de C1

 

Des douleurs de type compensatoire peuvent également survenir. Elles s’expliquent par la compensation des déséquilibres que peut provoquer l’arthrodèse cervicale. Ce type de douleurs se ressentent au niveau des épaules ou dans la région thoracique.

 

Et enfin, il y a les tensions musculaires douloureuses qui viennent avec ce type d’intervention chirurgicale.

 

 

Combien de temps souffre-t-on après une arthrodèse cervicale?

 

Pour la majorité des patients, les douleurs postopératoires ne durent que pendant quelques jours ou quelques semaines. Elles finissent par s’estomper et disparaître complètement. Parfois, elles disparaissent même dès le réveil du patient. La durée est variable selon l’individu.

 

chirurgie cervicale par voie antérieure
Source

 

Quant aux douleurs cutanées, elles sont présentes jusqu’à la fin de la cicatrisation. Cela peut prendre environ 3 semaines après l’arthrodèse cervicale.

 

 

Quand s’inquiéter?

 

Avoir des douleurs après une arthrodèse est normale. De plus, le médecin prescrit des antalgiques pour aider à les supporter. 

 

Dans certains cas, toutefois, il se peut que les douleurs persistent et ne répondent plus ni aux antalgiques ni aux autres traitements. Au pire, elles engendrent des limitations fonctionnelles importantes. C’est dans ces situations qu’il faut s’inquiéter. La meilleure chose à faire est de consulter votre chirurgien pour comprendre ce qui ne va pas. 

 

L’arthrodèse cervicale, comme toute intervention chirurgicale, s’accompagne parfois de complications. Il existe plusieurs risques possibles :

 

stétoscope représentant une urgence médicale
Source

 

  • l’apparition des hématomes qui entraînent des difficultés respiratoires ;
  • les infections, les irritations à cause de l’intubation (alors que cette dernière est parfois nécessaire), les hémorragies, les risques de phlébite… ;
  • les risques liés à l’anesthésie générale ;
  • l’atteinte des nerfs avoisinants ;
  • les échecs de l’opération entraînent également des complications, par exemple les échecs de retraits d’une hernie, l’échec de la fusion des vertèbres.

 

Les contraintes augmentent au niveau des vertèbres autour de l’arthrodèse. Cela favorise leur dégradation et l’apparition d’une arthrose adjacente à la précédente chirurgie.

 

 

Que faire pour éviter une douleur après une arthrodèse cervicale?

Faire un repos

 

À LIRE :   Céphalée de Horton : Comment gérer les crises ? (Traitement)

Il suffit de se reposer, le temps de la convalescence, pour éviter les douleurs. Évitez les mouvements du cou pendant les trois semaines qui suivent l’opération. La minerve peut dans ce cas apporter une grande aide. Les ports de charges lourdes et les activités physiques intenses sont formellement interdits.

 

Toutes ces précautions permettent d’éviter les complications, qui peuvent accentuer les douleurs postopératoires après une arthrodèse cervicale.

 

Prendre des médicaments pour contrôler les symptômes

 

Il est possible de soulager les symptômes comme les douleurs par les médicaments. Vous pouvez aussi porter un collier mousse à action antalgique pendant un mois.

 

Respecter le protocole postopératoire

 

Afin d’éviter au maximum les complications, il est impératif de respecter le protocole postopératoire mis en place par le médecin traitant.

 

Pour ce faire, il faut veiller à ce que le système de drainage soit retiré un jour après l’intervention. Le pansement est obligatoire, tous les 2 jours jusqu’à la cicatrisation. Les activités sportives ne doivent reprendre qu’à partir du sixième mois. Les sports de chocs comme le rugby, les arts martiaux de combats sont proscrits.

 

Aux moindres doutes, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Dans les cas extrêmes, il pourrait être indispensable d’opérer à nouveau.

 

 

Références

 

https://www.chuv.ch/fr/chuv-home/patients-et-familles/specialites-medicales/atlas-medical-thematique/colonne-vertebrale/colonne-vertebrale-anatomie

https://institutdurachis.com/traitements-rachis/chirurgie-voie-anterieure/arthrodese-cervicale-anterieure/amp/