discussion sur la chirurgie entre le médecin et le patient

Cancer de la moelle épinière : Survie et espérance de vie

Le cancer de la moelle épinière est une forme rare de cancer qui affecte la moelle épinière. Il peut être difficile à diagnostiquer, car les symptômes imitent souvent d’autres affections. Les options de traitement varient en fonction de la localisation et du stade de la tumeur.

 

Dans cet article, nous aborderons les taux de survie et l’espérance de vie pour le cancer de la moelle épinière. Nous explorerons également les options de traitement et le pronostic pour les différents stades de la maladie.

Mal de dos : Est-ce un cancer ? (Qu...
Mal de dos : Est-ce un cancer ? (Quand s’inquiéter ?)

Anatomie de la colonne vertébrale

 

La colonne vertébrale est une partie vitale du corps humain. Elle protège la moelle épinière, qui est responsable de la transmission des impulsions nerveuses entre le cerveau et le reste du corps.

 

moelle épinière
Source

 

La colonne vertébrale sert également de support à la tête et au torse, et permet le mouvement des membres supérieurs et inférieurs. Les os de la colonne vertébrale sont appelés vertèbres et sont empilés les uns sur les autres en forme de courbe.

 

Entre chaque vertèbre se trouve un disque de cartilage qui aide à amortir les os et à absorber les chocs. Les disques permettent également à la colonne vertébrale de se plier et de se tordre.

 

La moelle épinière passe dans un canal central de la colonne vertébrale, protégé par les vertèbres. Les nerfs se ramifient à partir de la moelle épinière et passent par des ouvertures entre les vertèbres.

 

Ces nerfs transmettent des signaux vers et depuis le cerveau, ce qui nous permet de bouger nos membres et de ressentir des sensations. L’anatomie de la colonne vertébrale est complexe, mais elle est essentielle à notre fonctionnement quotidien.

 

 

Anatomie de la moelle épinière

 

À LIRE :   Douleur de hanche et cancer : quel lien ?

La moelle contrôle également les réflexes, tels que le réflexe du genou. Elle mesure environ 18 pouces de long chez l’adulte.

 

moelle épinière humaine
Source

 

La moelle épinière est plus étroite au sommet et plus large à la base. La moelle épinière est constituée de fibres nerveuses, appelées axones, qui sont entourées d’une substance grasse appelée myéline.

 

La myéline permet de protéger et d’isoler les fibres nerveuses. La moelle épinière est divisée en différentes régions, qui contrôlent différents types de mouvements et de sensations :

 

dermatome et innervation
Source

 

  • La région cervicale contrôle les mouvements du cou et la sensation des bras.
  • La région thoracique contrôle les mouvements du tronc et la sensation des jambes.
  • La région lombaire contrôle les mouvements du tronc et la sensation des jambes.
  • La région sacrée contrôle les mouvements des jambes et les sensations dans la zone génitale.

 

La moelle épinière est entourée de liquide céphalo-rachidien, qui l’amortit et la protège des blessures.

 

 

Cancer de la moelle épinière : Causes et symptômes

 

Il existe de nombreux types de cancer, mais celui de la moelle épinière est l’un des plus graves. La moelle épinière est un faisceau de nerfs qui part du cerveau et descend le long de la colonne vertébrale.

 

Le cancer peut se produire dans n’importe quelle partie de la moelle épinière, mais il est plus susceptible d’affecter la partie inférieure. Le cancer de la moelle épinière est relativement rare, représentant moins de 1 % de tous les cancers.

 

cancer de la moelle épinière
Source

 

La cause est inconnue, mais on pense qu’elle est liée à des facteurs génétiques. Les symptômes comprennent :

 

  • Des fourmillements intermittents puis permanents des membres,
  • Une perte de sensibilité au toucher dans les mains et les pieds,
  • Des difficultés à marcher et une faiblesse des jambes.

 

Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Un diagnostic et un traitement précoces sont essentiels pour avoir les meilleures chances de guérison. Pour en savoir plus, consultez l’article suivant.

 

 

Comment détecter un cancer de la moelle épinière ?

 

Il existe plusieurs façons de détecter les excroissances cancéreuses dans la moelle épinière. Une méthode courante est l’imagerie par résonance magnétique, ou IRM.

À LIRE :   Raideur dans la nuque et cancer : Quel lien ? (Quand s'inquiéter ?)

 

irm
Source

 

Ce type d’examen permet d’obtenir des images détaillées de la moelle épinière et des tissus environnants. Dans certains cas, un agent de contraste peut être injecté dans la colonne vertébrale avant l’IRM pour améliorer la qualité des images.

 

D’autres examens d’imagerie, tels que la tomodensitométrie (TDM) et les radiographies, peuvent également être utilisés pour diagnostiquer les tumeurs de la moelle épinière.

 

En outre, une biopsie, qui consiste à prélever un petit échantillon de tissu pour l’analyser, peut être effectuée pour confirmer la présence d’un cancer. Une fois le diagnostic posé, d’autres tests peuvent être effectués pour déterminer le type et le stade de la tumeur.

 

 

Espérance de vie : Quelle sont les chances de survie d’un cancer de la moelle épinière ?

 

Les taux de survie pour le cancer de la moelle épinière ne sont pas prometteurs. Selon la science actuelle, la survie médiane sans progression pour ce cancer est d’environ 12,8 mois s’il est traité par chimiothérapie seule et jusqu’à 5 ans si la chimiothérapie est associée à une radiothérapie.

 

En d’autres termes, la croissance cancéreuse progresse généralement rapidement et se métastase vite, ce qui la rend difficile à traiter efficacement. Les chances de survie à long terme sont donc faibles.

 

Toutefois, les options de traitement s’améliorent et la recherche se poursuit dans l’espoir de trouver des moyens plus efficaces de traiter ce cancer agressif.

 

 

Les facteurs favorables d’un cancer de la moelle épinière

 

Le cancer de la moelle épinière est une maladie rare qui touche le plus souvent les personnes âgées. L’âge moyen au moment du diagnostic est de 68 ans. L’état de santé et un diagnostic précoce sont des facteurs favorables.

 

Les options de traitement comprennent la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Le pronostic est généralement bon avec le traitement. Le taux de survie à 5 ans des personnes atteintes de ce type de cancer est d’environ 50 %.

 

Avec un traitement approprié, la qualité de vie après le diagnostic peut être très bonne. Après le traitement, la plupart des personnes sont en mesure de reprendre leurs activités normales.

À LIRE :   Cancer du sacrum : Définition et prise en charge

 

 

Les facteurs défavorables d’un cancer de la moelle épinière

 

Les chances de survie d’une personne atteinte d’un cancer de la moelle épinière dépendent en grande partie de la précocité avec laquelle le cancer est détecté et traité. Si le cancer s’est métastasé ou propagé à d’autres parties du corps, le pronostic n’est généralement pas favorable. Il en va de même pour les tumeurs malignes.

 

Toutefois, si le cancer est détecté tôt et traité de manière agressive, les chances de survie du patient s’améliorent considérablement. Les facteurs héréditaires jouent également un rôle dans la détermination des chances de survie d’une personne atteinte d’un cancer de la moelle épinière.

 

Si le patient a des antécédents familiaux de cancer, ses chances de survie sont plus faibles que celles d’une personne sans antécédents familiaux de cancer.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...