Mal de dos, mal de l’être: Le côté émotionnel du mal de dos

Mal de dos, mal de l’être: Le côté émotionnel du mal de dos
Comment se fait-il qu’on ait plus de douleur après une journée stressante au boulot?

 

 

Vous le savez déjà. Les mauvaises postures, stress répétitifs ou traumatismes peuvent occasionner des maux de dos.

 

Vous savez également que la meilleure solution à entreprendre suite à un mal de dos est de consulter un professionnel de santé. Ceci permettra de clarifier le diagnostic médical, en plus de vous fournir des stratégies visant à soulager vos symptômes.

 

Seul petit hic.

 

La médecine «classique» n’est pas parfaite, et comporte elle aussi ses limites. Par exemple, elle a de la difficulté à expliquer les douleurs insidieuses qui apparaissent sans causes physiques ou mécaniques apparentes.

 

Comment se fait-il qu’on ait plus de douleur après une journée stressante au boulot? Ou après une dispute avec son conjoint? Ou tout simplement lorsque notre moral est au plus bas? Nos émotions peuvent-elles vraiment moduler notre mal de dos?

 

stress et côté émotionnel ayant un impact sur le dos

 

Dans l’article suivant, nous allons explorer le côté émotionnel du mal de dos. Autant vous avertir, plusieurs concepts abordés sont critiqués –voire dénigrés- par certains spécialistes ou personnes à l’esprit étroit. Nous terminerons en proposant 4 astuces pour mieux traiter l’aspect affectif du mal de dos.

 

Bonne lecture! (Un petit bonus est proposé en fin d’article 😉

 

 

La colonne vertébrale, pilier physique et bien plus

 

Le dos est un pilier osseux et musculaire essentiel au bon fonctionnement du corps humain. Les deux rôles principaux de la colonne vertébrale sont le soutien et la protection. D’une part, le dos maintient le corps et sert de support via la juxtaposition de vertèbres. D’autre part, il protège le système nerveux composé de la moelle épinière et des nerfs.

 

 

le dos, support physique et émotionnel

 

 

Outre le support physique, la colonne vertébrale supporte également notre fardeau émotionnel. En effet, le dos est souvent le reflet de notre état d’esprit. Pour preuve, une attitude dépressive est souvent associée à une posture voûtée vers l’avant, avec les épaules enroulées et la tête basse.

 

Le rachis est soumis à plusieurs stress quotidiens. En général, toute surcharge physique (soulèvement de poids trop lourds, mouvements répétitifs, etc.) peut occasionner des lumbagos et autres problèmes de dos. Mais le stress, l’anxiété et la dépression provoquent également une surcharge sur notre dos.

 

De quelle façon, exactement? C’est ce que nous aborderons dans la section suivante.

 

 

Le lien entre vos émotions et votre mal de dos

 

Le stress et l’anxiété sont mauvais pour la santé, c’est un fait. Ils augmentent le niveau de cortisol dans le sang, accélèrent notre fréquence cardiaque et altèrent nos hormones. Ce déséquilibre chimique et métabolique produit souvent des réactions douloureuses, des tensions musculaires et une sensitivité nerveuse accrue.

 

Ainsi, le corps somatise en quelque sorte nos souffrances émotionnelles, et il s’ensuit parfois des douleurs lombaires. D’ailleurs, une erreur souvent commise est d’essayer de contrôler ces symptômes avec des médicaments uniquement. Comme si la cause du mal de dos était purement physique.

 

côté émotionnel du mal de dos

 

Pourtant, cette souffrance physique peut être signe que votre être est éreintée, affligé, blasé, voire abattu. Et croyez-moi, aucun anti-inflammatoire ne saura venir à bout de ce mal-être dissimulé sous forme de lombalgie!

 

Que faire lorsque le mal de l’être se masque sous forme de mal de dos? Voici 4 solutions à tenter pour vous libérer.

 

 

4 solutions lorsque le mal de dos est le fruit d’un mal-être

 

1. Réinterpréter sa douleur

 

On a souvent tendance à diaboliser la douleur. On essaye de l’éliminer coûte que coûte, quitte à utiliser des produits chimiques ou même certaines procédures invasives.

 

Mais la douleur peut aussi servir de façon positive. Lorsque vous posez vos doigts sur une poêle brûlante, c’est grâce à la douleur ressentie que vous avez le réflexe d’enlever aussitôt votre main, vous protégeant ainsi de dommages cutanés.

 

Outre cette réaction de protection, la douleur peut aussi servir de remise en question. Elle vous oblige d’être à l’écoute des émotions qu’elle provoque, d’ajuster vos activités, bref de respecter un peu plus votre corps.

 

réflexion sur le côté émotionnel du mal de dos

 

Ne sous-estimez pas ce dialogue qui existe entre vous et votre douleur. Écoutez vos symptômes lorsqu’ils apparaissent. Cherchez des causes autres que physiques qui pourraient expliquer pourquoi votre dos vous fait souffrir. Êtes-vous réellement heureux(se) au boulot? Dans votre couple? Est-ce que vous «utilisez» la douleur comme prétexte pour éviter toute activité sociale ou responsabilité?

 

Explorez ce que votre mal de dos a à vous dire, et vous en apprendrez beaucoup sur vous-même.

 

2. Respirez!

 

Et si je vous disais que ceux qui souffrent du dos respirent différemment de ceux qui n’ont pas de douleur?

 

En effet, que ce soit dû à la souffrance physique ou émotionnelle, le patron respiratoire est souvent altérée en présence de lombalgie. On observe alors une respiration superficielle, apicale, irrégulière.

 

C’est dans cette mesure que des exercices respiratoires peuvent s’avérer utiles pour traiter le mal de dos. Respiration abdominale, cohérence cardiaque, respiration carrée, toutes ces techniques vous permettront de soulager indirectement vos douleurs lombaires.

 

exercices de respiration contre le stress

 

Voici un exemple d’exercice de respiration diaphragmatique que vous pouvez faire à la maison:

 

  1. Couchez-vous sur le dos (idéalement dans un environnement propice à la détente!) 

  2. Placez une main sur le thorax et l’autre sur le ventre. La main placée sur le thorax ne doit pas bouger, car nous voulons nous concentrer uniquement sur l’abdomen. 

  3. Inspirez par le nez en faisant gonfler le ventre comme un ballon. 

  4. À la fin de l’inspiration, retenez votre souffle pendant 2 secondes 

  5. Expirer ensuite tranquillement en sortant l’air par votre bouche jusqu’à 
expiration complète. 

  6. Répétez une dizaine de fois en y allant lentement.

 

3. Méditez

 

De par sa nature introspective, la méditation comporte plusieurs bénéfices sur la santé, et le bien-être en général.

Bien qu’il existe plusieurs formes de méditation, la pleine conscience (ou «Mindfulness» en anglais) semble particulièrement efficace pour gérer le stress et l’anxiété. Cette pratique développée par le professeur Jon Kabat-Zinn consiste à se concentrer sur ses sensations, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur.

 

Parce qu’elle stimule des mécanismes neuronaux impliqués dans la gestion de la douleur, la méditation peut être utile en présence de mal de dos. Il existe d’ailleurs plusieurs recherches scientifiques qui abondent en ce sens!

 

méditation mal de dos

 

Voici un exercice pratique vous permettant de pratique la méditation pleine conscience:

 

  1. Cherchez un environnement silencieux et propice au calme pour faire votre séance.
  2. Trouvez une position confortable qui n’augmente pas vos douleurs (vous pouvez vous asseoir sur une chaise, ou même vous coucher sur le dos s’il le faut).
  3. Fermez les yeux ou concentrez-vous à fixer un point.
  4. Portez TOUTE votre attention UNIQUEMENT sur votre respiration. Vous pouvez soit respirer normalement, soit encore pratiquer la respiration lente diaphragmatique discutée précédemment.
  5. Pendant que vous respirez, vous verrez que vous aurez des idées qui vous traverseront l’esprit. Ne cherchez surtout pas à les bloquer ou les contrôler!!! Le but de la méditation pleine conscience est précisément d’accueillir ces pensées avec bienfaisance, puis de les laisser passer sans commenter. Essayez de prendre le plus de recul possible, un peu comme si vous observiez quelqu’un d’autre sans pour autant juger ou commenter.

 

 

4. Demandez de l’aide

 

Vous n’avez pas à combattre seul(e) votre mal de dos. D’une part, il existe plusieurs professionnels de la santé mentale disponibles pour vous aider.

 

 

Des techniques telles que l’hypnose, la thérapie cognitivo-comportementale ou la psychothérapie peuvent être envisagées pour vous aider à mieux comprendre votre douleur, et en quoi elle est liée à certaines émotions refoulées.

 

Outre les experts, il est essentiel de s’entourer de gens qu’on aime, de gens qui peuvent nous tirer vers le haut. Il peut s’agit de votre conjoint(e), d’un collègue, d’un proche, bref quelqu’un qui saura vous donner l’amour que vous méritez.

 

 

Conclusion

 

Lorsqu’il s’agit de traiter le mal de dos, le corps et le psyché ne doivent surtout pas être dissociés. Plutôt, ils doivent être pris comme deux entités inséparables.

 

Vous êtes bien plus qu’une colonne vertébrale ambulante. Le cerveau, votre commandant de bord, dicte le message de douleur qui parcourt votre corps. Et vos émotions ont un énorme rôle à jouer là-dedans.

 

La prise de conscience de l’influence de l’affectif sur le mal de dos constitue déjà un énorme pas en avant. Une fois ce concept compris (et accepté!), il existe de nombreuses solutions visant à mieux gérer vos maux quotidiens.

 

N’oubliez pas qu’il existe plusieurs experts prêts à vous venir en aide. Bien s’entourer, c’est déjà une excellente façon de prendre soin de soi!

 

Bonne guérison!

 

 

En bonus

 

Certes, l’aspect émotionnel du mal de dos est indéniable. Mais la solution doit également intégrer une approche proactive axée sur des exercices et étirements qui sauront vous soulager au quotidien. Je vous propose donc mon programme gratuit «21 jours contre le mal de dos» qui propose des exercices et conseils journaliers pour vous aider à aller mieux.

 

 


Laisser une réponse

fr_FRFrançais
Vous n'avez pas trouvé de réponses à vos questions? Procurez-vous le guide gratuit "Le mal de dos en 100 questions" pour vous éclairer sur votre condition!