douleur hanche aigue scaled coxa valga

Coxa valga : trouble de la hanche (Que faire ?)

La hanche, en latin « coxa », est la partie du corps qui relie les membres inférieurs au tronc. On l’appelle également « articulation coxo-fémorale ». Elle tient un rôle important dans la rotation et la flexion du tronc ainsi que dans la marche. Elle peut être sujette à une malformation ou à une dysplasie. Dans cet article, on va s’intéresser particulièrement à une atteinte au niveau du col fémoral. C’est qu’on appelle communément la coxa valga. Apprenez-en plus sur ce trouble de la hanche.

Définition et anatomie

 

Pour relier le tronc et les membres inférieurs, la hanche se constitue de deux os, dont le fémur (os de la cuisse) et l’os iliaque (os du bassin).

 

anatomie de la hanche expliquant les douleurs

 

De forme allongée, le fémur correspond à l’os le plus long du corps humain. C’est également l’os le plus volumineux. Le fémur se divise en trois parties :

 

  • une extrémité proximale qui se trouve au niveau de la hanche ;
  • une extrémité distale qui se situe au niveau du genou ;
  • une diaphyse (ou corps) qui est la partie centrale de l’os se trouvant entre les deux extrémités.

 

Quant à l’extrémité proximale du fémur, elle est formée par :

 

  • la tête du fémur localisée dans l’acétabulum : c’est la cavité articulaire de l’os coxal qui permet de former la hanche ;
  • le col du fémur qui relie la tête et la diaphyse ;
  • les trochanters (reliefs osseux) qui se trouvent à l’union du col et de la diaphyse.

 

La coxa valga désigne une déformation de la partie supérieure du fémur. Cette déformation est liée à la modification de l’angle d’inclinaison entre le col et le corps du fémur. Plus précisément, elle se caractérise par une ouverture excessive de l’angle cervico-diaphysaire. Il s’agit de l’angle formé par le col du fémur et la diaphyse.

 

coxa valga et coxa vara
Source

 

Du fait de la déformation de l’axe du col fémoral, la tête fémorale va s’appuyer sur une petite surface et va augmenter les pressions au niveau du cartilage articulaire.

 

Il faut noter que cet angle se situe normalement entre 120 ° et 135 ° chez les adultes. Lorsqu’il atteint les 140 °, on parle d’un cas de coxa valga.

À LIRE :   Douleurs à la hanche: 11 causes possibles (et que faire?)

 

 

Quelles sont les causes de la coxa valga ?

 

La coxa valga peut avoir soit une origine congénitale, soit une origine acquise.

 

On parle d’origine congénitale si la déformation se produit au cours du développement in utéro ou à la naissance, par des manœuvres spécifiques appelées « manœuvre de Barlow et d’Ortolani ». Dans ce cas-là, on observe une instabilité au niveau de la hanche. Cette instabilité peut entraîner une luxation congénitale de la hanche.

 

On parle d’une coxa valga d’origine acquise lorsqu’elle est secondaire à une fracture du col du fémur.

 

 

Comment se manifeste la coxa valga ?

 

Au début, cette angulation excessive du col du fémur est asymptomatique. Au fur et à mesure que la déformation évolue, l’effet des contraintes causées par la tête fémorale entraîne une usure avancée au niveau de l’articulation. Celle-ci n’est plus à la bonne place.

 

Le principal symptôme de la coxa valga est donc une boiterie (claudication). Sur le long terme, l’excès de contraintes peut causer des douleurs au niveau de l’aine et d’autres articulations telles que le genou ou la cheville. Il s’agit d’une douleur d’allure mécanique. Autrement dit, elle n’est pas inflammatoire. Elle est surtout ressentie lors des mouvements incluant une mobilisation la hanche (en particulier pendant de la marche).

 

Une restriction dans certains mouvements peut aussi se constater. Le patient peut ressentir beaucoup de difficulté dans la réalisation de certaines positions et certains gestes comme tourner le genou ou encore croiser les jambes.

 

Dans certains cas, on rencontre des complications qui engendrent un enraidissement permanent. C’est le cas d’une coxite (infection ostéo-articulaire).

 

Sur une période prolongée, la coxa valga peut également provoquer d’autres pathologies arthrosiques de la hanche.

 

 

Qu’en est-il du diagnostic ?

 

Le diagnostic de la coxa valga repose tout d’abord sur un examen clinique. Le patient est observé et interrogé sur la localisation et l’intensité de la douleur ressentie.

 

Pour confirmer le diagnostic de ce trouble de la hanche, il faut effectuer une coxométrie. Il s’agit d’un examen qui permet de donner différentes mesures sur des clichés radiologiques. Ces clichés sont pris de face et de profil. La coxométrie sert concrètement à mettre en évidence les malformations de la hanche ainsi qu’une arthrose débutante.

À LIRE :   Arthrose de hanche et mal de dos : Quel lien ? (explication)

 

Pour tout savoir sur l’arthrose de hanche, consultez l’article suivant.

 

Pour ce faire, le professionnel de santé utilise un coxomètre. Cet outil ressemble à une règle graduée associée à un rapporteur. C’est sur ces clichés que s’effectueront les mesures des angles.

 

Sur le cliché de face, le médecin mesure l’obliquité du toit acétabulaire, l’angle cervicodiaphysaire et la couverture latérale de la tête fémorale.

 

Au besoin, une l’IRM et une scintigraphie osseuse peuvent être prescrites.

 

 

Comment traiter ce trouble de la hanche ?

 

Le traitement de ce type de déformation de la hanche est généralement chirurgical. En ce qui concerne le choix de la technique, il repose sur l’âge du patient et de l’état de l’articulation.

 

Un traitement conservateur peut être envisagé. Il consiste à modifier l’architecture du col fémoral pour obtenir une anatomie mécaniquement plus favorable.

 

En cas d’usure trop importante, pour espérer une quelconque amélioration via ce traitement, il faut privilégier le remplacement de l’articulation par une prothèse totale de hanche.

 

L’orthèse plantaire

 

L’orthèse plantaire permet de soulager les inconforts causés par la déformation. Il peut s’agir de l’inégalité des membres inférieurs, de la déviation du bassin ou des déviations des membres inférieurs.

 

L’ostéosynthèse

 

L’ostéosynthèse est une intervention consistant à former une jonction au niveau de la zone fragilisée. Elle est proposée aux patients qui présentent une forme progressive de coxa valga.

 

L’ostéotomie

 

L’ostéotomie est une intervention strictement extra-articulaire, tout en étant guidée par un scope. Elle consiste à sectionner l’os dans le but de modifier son axe. On vise une meilleure répartition des diverses pressions subites et exercées au niveau de la tête du fémur et de la cotyle. Elle permet également de rétablir l’angle cervico-diaphysaire tout en remettant en place l’articulation.

 

C’est la méthode qui convient le plus aux patients de bas âge ne présentant aucun signe de lésions articulaires ou d’arthrose.

 

La pose d’une prothèse de hanche

 

Le bon alignement de la tête fémorale dans sa cavité et la congruence articulaire peut être amélioré par le port d’une prothèse de hanche. Il s’agit du seul traitement possible pour l’usure du cartilage.

À LIRE :   Ostéonécrose de hanche : Le guide complet

 

Pour tout savoir sur la prothèse de hanche, consultez l’article suivant.

 

En fonction de l’état de l’articulation, la prothèse de la hanche peut être totale ou partielle. Le temps nécessaire à la consolidation est aux environs de 45 jours.

 

La kinésithérapie (physiothérapie)

 

La rééducation doit être faite le plus tôt possible après l’intervention en milieu hospitalier. Ensuite, elle doit être poursuivie en ville ou dans un centre de rééducation quand le malade ne peut pas rentrer chez lui.

 

La mobilisation précoce est un facteur-clé d’une évolution favorable. Elle maintient et améliore la fonction musculaire ainsi que la mobilité des articulations. Son but est de permettre au patient de reprendre ses activités de la vie de tous les jours le plus rapidement possible.

 

La réadaptation est poursuivie après la sortie du patient. Le kinésithérapeute explique les gestes à ne pas faire et montre les exercices à réaliser chez soi, entre les séances de rééducation.

 

 

Références

 

https://www.arthroscopie.fr/glossary/coxa-valga/

https://equilibre.net/syndromes/coxa-valga

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.