douleur cuisse Cruralgie et constipation

Cruralgie et constipation : Quel lien ?

La cruralgie et la constipation sont deux maladies différentes. Toutefois, il arrive qu’on souffre des deux à la fois. Et c’est un cas assez fréquent. Ainsi, on se demande s’il existe un lien entre cruralgie et constipation. On éclaircit ce point dans cet article.

Définitions et rappels anatomiques

La cruralgie : de quoi s’agit-il ?

La cruralgie est une douleur associée au nerf crural. On parle alors aussi de névralgie crurale ou de sciatique de devant. Elle s’explique par une compression des racines nerveuses appelées nerf fémoral, qui donne naissance au nerf crural. Ce qui engendre des douleurs de la cuisse, plus particulièrement au niveau de sa face arrière. Au pire, ces douleurs peuvent se ressentir jusqu’au niveau des jambes.

homme qui ressent des douleurs de type crurale

Pour mieux comprendre, un bref rappel anatomique sur le nerf crural sera d’une grande utilité.

En effet, le nerf crural est un nerf à la fois sensitif et moteur. C’est-à-dire qu’il permet d’assurer à la fois la motricité et la sensibilité des zones qu’il parcourt. Il tient de ses racines de la moelle épinière, qui sortent de la colonne vertébrale, plus précisément entre la 3e et la 4e vertèbre lombaire et une autre entre la 4e et 5e pour parcourir les membres inférieurs. Puisqu’il est un nerf mixte, il permet de bouger et de ressentir toute sensibilité au niveau des cuisses, des jambes et des pieds.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Comprendre la constipation

La constipation quant à elle se définit par une diminution de la fréquence d’émission des selles, c’est-à-dire moins de trois fois par semaine. De plus, on parle aussi de constipation lorsqu’il y a une difficulté à évacuer les selles (selles trop dures et compactes). Il se peut aussi qu’elle soit associée à une mauvaise progression des selles dans le gros intestin, ce qui influe sur leur évacuation.

À LIRE :   Cruralgie : causes psychologiques (est-ce le stress ?)
constipation
Source

Pour rappel, avant d’arriver au niveau des gros intestins, les selles doivent parcourir le tractus digestif. Celui-ci est formé d’un système d’organes qui participent à la décomposition des aliments et à l’absorption des nutriments.

Tout commence au niveau de la bouche. Les aliments y entrent, y sont mastiqués ou sont broyés mécaniquement. La salive participe à décomposer les glucides pour faciliter leur digestion. Ensuite, les aliments issus de ces processus passent de l’œsophage pour arriver au niveau de l’estomac à l’intérieur duquel l’acide gastrique dégrade les aliments. Après, ils arrivent à l’intestin grêle où ont lieu une grande partie de la digestion et de l’absorption des nutriments grâce aux enzymes et aux villosités intestinales. Le reste de cette digestion passe au gros intestin où il y a absorption de l’eau et des électrolytes. Ce qui reste constitue les selles ou les matières fécales qui attendent d’être évacuées à l’extérieur lors de la défécation.

système digestif
Source

Alors, un problème de constipation peut engendrer des troubles importants.

En plus de ceux qu’on a l’habitude de connaître, la constipation se manifeste aussi par des symptômes tels que des douleurs abdominales ou des douleurs au niveau des membres inférieurs.

Les causes de la cruralgie et de la constipation

Chacune de ces maladies a leurs causes respectives.

Causes de la cruralgie

La compression du nerf crural peut être les conséquences de :

  • une hernie discale ;
  • une arthrose vertébrale ;
  • des syndromes dégénératifs de la colonne vertébrale ;
  • autres causes mécaniques ou médicales : diabète, obésité, etc.
anatomie colonne lombaire

Causes de la constipation

La constipation peut être due à :

  • l’alimentation: surtout pauvre en fibres (car ce sont ces dernières qui améliorent la contraction au niveau du gros intestin en vue de l’évacuation des selles) ;
  • l’insuffisance d’eau: les selles deviennent plus dures et passent difficilement ;
  • l’absence d’activités physiques qui réduit la qualité de la digestion et la bonne contraction des intestins ;
  • le stress et les autres problèmes psychiques qui influent sur le système digestif ;
  • les autres changements de modes de vie: par exemple, le fait d’arrêter de fumer, qui entraîne des modifications au niveau de l’organisme.
À LIRE :   Cruralgie et position assise : faut-il l’éviter ?
constipation

Cruralgie et constipation : le lien

La constipation est parfois prise à la légère. Mais en réalité, il se peut qu’elle conduise à des problèmes sanitaires plus graves dans la mesure où elle se complique. Parmi ses complications figure la cruralgie. Certes, ça a l’air très étonnant, mais c’est bien possible.

En effet, la constipation peut accentuer la cruralgie. On vous explique.

  • La constipation favorise les tensions musculaires au sein du bas du dos et des membres inférieurs, ce qui accentue les douleurs au niveau des cuisses qui peuvent s’irradier jusqu’aux jambes et des pieds.
  • La constipation fait que les selles s’accumulent. Ainsi, il se peut qu’il y ait formation de poches de selles dans l’intestin. Cela aboutit à une compression des tissus et des nerfs aux alentours. Ce qui explique l’aggravation de la cruralgie.
  • La constipation peut aussi entraîner un débordement de toxines au niveau de l’intestin, ce qui favorise les inflammations et les douleurs ressenties avec la cruralgie.

En outre, la constipation peut engendrer plusieurs autres complications à l’instar des maux de dos, des hémorroïdes, du prolapsus rectal, du fécalome, etc.

Nos conseils : que faire ?

Pour éviter l’aggravation de la cruralgie par la constipation, voici ce qu’il faut faire.

  • S’hydrater correctement: c’est-à-dire, il faut s’assurer que l’apport en eau soit suffisant. Pour ce faire, il est recommandé de boire plus de six verres d’eau par jour soit 1,5 litre environ.
  • Consommer plus de fibres: favorisez les aliments tels que les céréales, les fruits et les légumes. En effet, les fibres favorisent la contraction des intestins, ce qui facilite l’évacuation des selles. Dites adieu aux selles compactes et dures.
  • Éviter les aliments ultra-transformés riches en lipides et en sucres : ils favorisent la constipation et la cruralgie.
  • Faire des exercices physiques régulièrement: la pratique de sport favorise la digestion et l’activité des organes de l’appareil digestif.
  • Éviter de retenir vos selles: allez aux toilettes dès que l’envie se présente.
À LIRE :   5 remèdes de grand-mère pour cruralgie (traitement naturel)
boire de l'eau

Notez que la constipation peut arriver à tout le monde. Pour ceux qui souffrent déjà de la cruralgie, il est important d’éviter à tout prix la constipation au risque d’aggraver les douleurs. Les conseils présentés ci-dessus sont d’une grande aide. Cependant, consulter un médecin est toujours plus judicieux.

Ressources

Références

https://osteopathie.ooreka.fr/qr/voir/280869/une-cruralgie-crise-ponctuelle-et-violente-peut-elle-etre-occasionnee-par-la-constipation

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/constipation-adulte/definition-symptomes-facteurs-favorisants

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...