Décontractants musculaires naturels: 5 alternatives à tenter

Décontractants musculaires naturels: 5 alternatives à tenter

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

Pour se soulager les contractures musculaires, il est courant d’utiliser des myorelaxants. Toutefois, même s’ils sont efficaces, ils exposent souvent à de nombreux effets indésirables. Pour vous éviter cette situation, sachez qu’il est aussi possible de recourir à des décontractants naturels. Il en existe plusieurs à l’exemple des plantes, des huiles essentielles, des massages et une alimentation adaptée. Découvrez dans cet article des moyens pour soigner les tensions musculaires naturellement.

Qu’est-ce qu’un décontractant musculaire ?

 

Quelques mots sur la contracture musculaire

 

Pour commencer, voyons d’abord ce qu’est une contracture musculaire. Il s’agit d’une contraction anormale et involontaire d’un muscle. Elle dure généralement longtemps (pouvant aller jusqu’à des jours) et provoque une tension intense et douloureuse.

 

Souvent, cette contraction apparait à la suite d’un effort physique ou un entraînement sportif trop excessif. Elle peut aussi être la conséquence de diverses situations :

 

  • les effets indésirables de certains médicaments ;
  • les infections comme la grippe saisonnière ;
  • la carence en magnésium ;
  • l’immobilisation prolongée d’un membre ou d’une partie de corps.

 

Une contracture musculaire est bien différente de la courbature, alors il est important de savoir les distinguer. La courbature peut être atténuée par de légers étirements ce qui n’est pas le cas de la contracture.

 

Un décontractant musculaire : qu’est-ce que c’est ?

 

Les décontractants musculaires, quant à eux, sont des médicaments ou des substances qui ont pour fonction de soulager la contracture musculaire et de calmer la douleur engendrée qui y est liée.

 

Ces actifs peuvent être d’origine chimique que l’on appelle myorelaxants, d’origine naturelle.

 

 

Les options médicamenteuses contre la contracture musculaire

 

Les décontractants musculaires ou myorelaxants sont disponibles sous plusieurs formes pharmaceutiques. Certains s’administrent par voie orale (comprimé, gélule, solution buvable) et d’autres par injection.

 

Le choix de la molécule se fait selon l’intensité et la gravité de la contracture. Et parfois, le traitement ne dure qu’une courte période.

À LIRE :   Plasma de Quinton : Revue d’un professionnel de santé

 

L’achat d’un myorelaxant dans une pharmacie nécessite normalement une ordonnance médicale.

 

Pour vous donner quelques exemples, voici une liste des décontractants musculaires les plus courants en cas des contractures graves, intenses et douloureuses. Ils ne doivent être utilisés que sur une courte durée.

 

  • La quinine (hexaquine et okimus) : très puissante, elle doit s’utiliser à faible dose pendant le traitement des crampes musculaires. La quinine peut provoquer un effet indésirable, donc il est préférable de l’utiliser avec une prescription médicale. Aussi, le traitement ne doit pas dépasser 4 semaines.
  • Le thiocolchicoside: c’est également un relaxant musculaire livrable sous ordonnance. Il a pour action de décontracter les muscles en réduisant ou inhibant les stimulations nerveuses provenant du cerveau. On le prescrit généralement devant une contracture liée à un mal de dos. Ce médicament ne convient pas aux femmes enceintes au risque de mettre en danger la vie du fœtus. Il est aussi interdit chez les femmes allaitantes.
  • Les benzodiazépines: fréquemment prescrit par les médecins en sport.
  • Le diazépam: il figure parmi les médicaments les plus utilisés dans la famille des benzodiazépines. Connu sous le nom de valium, c’est un médicament générique qui possède des propriétés anxiolytiques. Il est souvent prescrit en cas de lombalgies.
  • Le bromazepam: c’est une autre benzodiazépine qui peut être prescrite à la place de valium.
  • Le methocarbamol ou LUMIRELAX: c’est un relaxant musculaire qui peut être proposé pour le traitement des contractures musculaires. Sa prise requiert un avis médical. Il provoque des effets indésirables comme les démangeaisons, les maux de tête, la somnolence (en cas de prise à forte dose).

 

 

Les alternatives naturelles pour traiter les tensions musculaires

 

Il existe plusieurs alternatives naturelles de décontractants musculaires. Celles-ci s’avèrent efficaces et ne présentent aucun ou peu d’effets indésirables sur l’organisme. Ainsi, leur utilisation est plus fiable et ne vous expose à aucun risque.

 

Les plantes ayant un effet décontractant sur les muscles

 

Voici quelques plantes ayant la particularité de contenir des substances à effet antidouleur et anti-inflammatoire musculaire. Elles sont riches en antioxydants tels les flavonoïdes, les alcaloïdes ou les monoterpénoïdes.

À LIRE :   Arthroscopie de la hanche : Procédure et convalescence

 

Le curcuma

 

Le curcuma est à la fois un anti-inflammatoire et un analgésique naturel. C’est un myorelaxant très efficace pour traiter naturellement les spasmes musculaires.

 

La cannelle

 

 La cannelle contient de puissants anti-inflammatoires qui permettent de soulager des raideurs musculaires et articulaires.

 

Le jus de grenade

 

La grenade est un fruit riche en antioxydant. Son jus est un véritable concentré d’anti-inflammatoire redoutable pour le traitement des affections musculaires.

 

La camomille

 

La camomille est un relaxant neuro-musculaire puissant. Elle possède de fortes propriétés anti-inflammatoire et antioxydante.

 

Le gingembre

 

La propriété anti-inflammatoire du gingembre permet de réduire des douleurs musculaires engendrées par une fatigue physique.

 

La pratique des exercices physiques doux

 

Même s’il est question de contracture musculaire, pratiquer un léger exercice physique peut vous aider à aller mieux.

 

Un exercice léger permet de soulager la douleur, ainsi que de décontracter les muscles. Donc, pour obtenir un effet décontractant musculaire, pratiquer une activité physique légère est très efficace et utile. Pour ce faire, vous pouvez choisir entre :

 

  • une marche soutenue de 20 à 30 minutes, une ou deux fois par jour ;
  • du vélo ;
  • un cardio en salle ;
  • la natation ;
  • un footing.

 

Bien s’alimenter avec des aliments riches en anti-inflammatoire

 

Avoir une alimentation équilibrée est également important pour lutter contre les douleurs musculaires avec des moyens naturels.

 

Une alimentation déséquilibrée nous mène à des carences nutritionnelles qui peuvent entrainer des contractures musculaires. D’ailleurs, une consommation d’aliments transformés ou riches en sucres est connue comme étant un réel précurseur d’inflammation chronique qui est souvent liée à des douleurs musculaires.

 

Pour bien s’alimenter et prévenir les éventuelles contracture et raideur musculaires, penser à privilégier certains aliments, à savoir :

 

  • les aliments riches en calcium: les légumes verts, les produits laitiers non pasteurisés, les fromages… ;
  • les aliments riches en magnésium: les céréales complètes, les légumineuses, les escargots… ;
  • les aliments riches en potassium: les fruits secs, les légumineuses, les viandes (surtout les viandes séchées), le poisson maigre, la sardine, l’orange, la banane…

 

Pour en savoir plus sur l’alimentation anti-inflammatoire, consultez l’article suivant.

 

Bien s’hydrater avec de l’eau minérale

 

Il est important de boire de l’eau tout au long de la journée pour éviter une déshydratation. Cela peut conduire facilement à une contracture et une douleur musculaire. La carence en minéraux favorise l’apparition de tensions et de crampes au niveau des muscles.

À LIRE :   Hernie discale et ventre gonflé douloureux: Quel est le lien?

 

Selon les recommandations sanitaires, une personne doit boire 1,5 litre jusqu’à 2 litres d’eau par jours pour s’hydrater correctement.

 

Pour les sportifs, cette quantité augmente en fonction des activités pratiquées, de la température et de la durée de l’entraînement.

 

Un massage aux huiles essentielles

 

Un massage avec de l’huile essentielle s’avère très efficace pour soulager des contractures musculaires. Il existe plusieurs huiles essentielles qui sont très pratiques pour un muscle tendu et spasme.

 

  • L’huile essentielle d’arnica : elle est célèbre pour atténuer les douleurs et les lésions musculaires. Il contient un thymol qui facilite la circulation sanguine, ce qui lui permet d’aider dans le processus de guérison.
  • L’huile essentielle d’eucalyptus citronnée : elle est régulièrement employée pour traiter les douleurs musculaires et articulaires.
  • L’huile essentielle de gaulthérie couchée : plus efficace que les autres huiles essentielles, elle figure en première intention dans le traitement de tout type de douleurs d’origine musculaire.

 

Juste en guise de petit rappel, les huiles essentielles sont des huiles très fortes pouvant créer de graves brûlures et irritations cutanées. Avant de les appliquer sur la peau, pensez à les diluer avec des huiles végétales.

 

 

Sources

 

https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/douleurs-musculaires-crampes-courbatures/traitements.html

https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/5-traitements-naturels-contractures-musculaires-447