douleur cervicale

Discopathie dégénérative C5-C6 : Définition et prise en charge

Si vous avez des douleurs dans la partie inférieure de votre cou, il est fort probable que celles-ci soient dues à une atteinte dégénérative se développant entre la cinquième et la sixième vertèbre cervicale, appelée la discopathie dégénérative C5-C6.

 

Qu’est-ce que la discopathie dégénérative C5-C6 ? Comment se manifeste-t-elle ? et quelles mesures peuvent être prises pour ralentir ce processus pathologique ? Réponses dans le présent article.

 Anatomie de la colonne cervicale

 

Le rachis ou colonne cervicale correspond à la portion osseuse de la colonne vertébrale formant le cou. Elle est constituée de 7 vertèbres unies par des disques intervertébraux et des ligaments très puissants.

 

Rachis cervical
Source

 

La colonne cervicale est divisée en deux étages. On distingue une partie supérieure nommée rachis cervical supérieur et une partie inférieure correspondant au rachis cervical inférieur.

 

L’étage supérieur compte deux vertèbres C1 et C2, aussi appelées l’atlas et l’axis.

 

L’anatomie de ces vertèbres est très particulière. L’atlas, qui sert de pivot dont la morphologie permet un mouvement d’avant en arrière de la tête. L’axis situé sous l’atlas sert à la rotation. Une apophyse osseuse appelée dent s’articule avec l’atlas, permettant à la tête de tourner d’un côté à l’autre.

 

Les pathologies touchant cet étage sont peu fréquentes. Cependant, une arthrose se développant entre ces deux vertèbres peut aboutir à un syndrome douloureux.

 

L’étage inférieur comprend 5 vertèbres nommées de C3 à C7.

 

 

Qu’est-ce que la discopathie dégénérative C5-C6 ?

 

La discopathie est une maladie qui atteint le disque intervertébral, le disque situé entre deux vertèbres de la colonne vertébrale. Elle se manifeste le plus souvent sous forme de discopathie dégénérative (ou dégénérescence discale) qui est un processus dû à l’arthrose.

 

discopathie
Source

 

L’usure des disques vertébraux est un phénomène naturel lié au vieillissement, mais peut être accéléré par des facteurs liés aux habitudes de vie (mauvaises postures répétées du cou, par exemple) entraînant une déshydratation des disques, qui s’amincissent et s’usent beaucoup plus rapidement.

 

Ce processus de détérioration des disques induit des frottements entre les vertèbres provoquant leur déformation et l’apparition des différent symptômes caractérisant cette discopathie.

 

La discopathie peut concerner tous les disques intervertébraux. Toutefois, il est rare qu’elle apparaisse au niveau de la colonne vertébrale thoracique (dorsal). Habituellement, cette condition se manifeste davantage dans la région cervicale et lombaire en raison du stress important imposé à ces régions anatomiques.

À LIRE :   Discopathie dégénérative L5-S1: Que faire ? (guide complet)

 

La discopathie dégénérative C5-C6 touche le disque situé entre les vertèbres cervicales C5 et C6, situé plus précisément à la base de la nuque. C’est un processus de détérioration progressive principalement dû à l’arthrose et au vieillissement.

 

D’autres causes peuvent également déclencher ou accélérer son développement.

 

 

Causes de la discopathie dégénérative C5-C6

 

La discopathie dégénérative est l’apanage des personnes âgées de 40 ans et plus.

 

Les disques intervertébraux subissent un vieillissement progressif par dégradation de la qualité du cartilage, matière principale conférant élasticité et souplesse au disque intervertébral. Ce dernier se rigidifie et s’amincie progressivement jusqu’à craquer, provoquant ainsi un aplatissement total, responsable de la discopathie.

 

Par ailleurs, il existe de nombreuses causes de discopathie, notamment :

 

  • La profession

 

Sont concernées les professions sollicitant le dos, tel que le port de charges lourdes, les professions à efforts soutenus et répétés.

 

  • La génétique

 

Il existe une prédisposition génétique. C’est-à-dire, si l’un des membres d’une famille est touché, les autres membres seront prédisposés.

 

  • Le surpoids

 

Un excès de poids peut augmenter le stress sur les articulations et provoquer des déformations dans la région cervicale.

 

  • La sédentarité

 

La sédentarité accélère la dégénérescence des disques, car les contraintes sont appliquées uniquement sur une petite portion du disque au lieu de l’ensemble de sa surface, par conséquent, les disques s’abiment plus rapidement.

 

  • Le tabagisme

 

Le tabac est la principale cause d’une mauvaise circulation sanguine dans les tissus. Cela provoque la déshydratation du noyau gélatineux ainsi que du cartilage des disques.

 

Cette déshydratation limite, en effet, la capacité du noyau à absorber les chocs ainsi que la flexibilité du cartilage.

 

 

Symptômes de la discopathie dégénérative 

 

Le maître symptôme dans le cas d’une discopathie cervicale C5-C6 est la douleur cervicale.

 

douleur cervicale
Source

 

En effet, le dysfonctionnement des disques résultant du frottement entre les vertèbres, peut causer une profonde douleur au niveau de la nuque dont l’intensité dépend de l’importance de la dégénérescence.

 

Il est à noter que la symptomatologie varie d’un patient à un autre, car chaque disque affecté réagit différemment.

 

Outre les douleurs dans la nuque et dans tout le cou, des douleurs peuvent également être observées dans certaines zones, à savoir les épaules et les bras.

 

Par ailleurs, le malade peut apporter des symptômes évoquant une atteinte neurologique, tels que des picotements, des engourdissements, des troubles sensoriels ou encore des céphalées (maux de tête) persistantes.

 

 

Diagnostic

 

Le diagnostic sera évoqué suite à un interrogatoire minutieux sur les symptômes et les antécédents personnels du malade ainsi qu’un examen clinique complet.

 

Ensuite, il sera confirmé par la réalisation d’examens complémentaires, en se basant sur des clichés radiographiques, essentiellement une IRM (imagerie a résonnance magnétique) et/ou une myélographie (examen visant à détecter les pathologies de la moelle épinière).

À LIRE :   Discopathie dégénérative : ALD (affection longue durée)

 

IRM cervicale
Source

 

Cette série d’examens permet d’évaluer le degré de dégénérescence des disques intervertébraux cervicaux, les causes de la discopathie et, éventuellement, le diagnostic d’une névralgie cervico-brachiale qui correspond à une douleur d’origine neurologique, partant du cou et décrivant un trajet douloureux précis dans le bras et l’avant-bras, pour se terminer au niveau d’un ou plusieurs doigts de la main.

 

Ces mêmes examens pourraient faire observer un pincement de l’espace intervertébral C5-C6 voire une protrusion discale C5-C6.

 

 

Quel traitement proposer en cas de discopathie dégénérative C5-C6 ?

 

Les thérapies conventionnelles actuelles n’ont démontré aucun effet sur l’évolution de cette pathologie. Ceci peut être expliqué par le caractère dégénératif, donc, irréversible de l’atteinte discale.

 

Le traitement sera donc axé sur le soulagement des symptômes et l’amélioration de la qualité de vie des patients.

 

Les médicaments

 

Les médicaments sur ordonnance et en vente libre sont utilisés pour aider à soulager les douleurs vertébrales et nerveuses liées à la discopathie C5-C6.

 

antibiothérapie
Source

 

Les médicaments les plus courants sont les analgésiques (ou antalgiques) tels que les opioïdes, les AINS/AIS (anti-inflammatoire non stéroïdiens ou stéroïdiens).

 

Certains professionnels de santé peuvent également prescrire une supplémentation calcique et vitaminique afin de renforcer les os.

 

La kinésithérapie

 

Cette approche constitue un atout précieux afin de soulager les symptômes liés à cette maladie. En effet, la thérapie active par le mouvement constitue un traitement de première ligne associé à un antalgique léger.

 

massage cervical
Source

 

Les exercices proposés par le kinésithérapeute permettront une amélioration du flux sanguin dans cette zone du rachis, un renforcement de la musculature du dos et de la nuque qui permettra le maintien de la flexibilité ainsi que la mobilité de la colonne vertébrale.

 

Tapis d’acupression

 

L’acupression est une méthode de soins non intrusive qui vise à stimuler un ensemble de points nerveux dans le dos, pour des fins thérapeutiques.

 

Cette forme de stimulation ponctuelle et naturelle issue de la médecine chinoise traditionnelle, permet au corps de bénéficier d’effets antalgiques ainsi qu’une bonne dynamisation du flux sanguin.

 

Tapis d'accupression
Source

 

Tapis d’acupression, parfois nommé tapis d’acupuncture ou tapis de fleur de lotus est fait de coton ou d’autres matériaux similaires, contentant des points d’acupuncture en plastique qui stimulent des zones spécifiques du corps pour soulager la douleur par stimulation de la sécrétion de l’endorphine (hormone du bonheur).

 

Si vous êtes intéréssé(e) par un tapis d’acupression, consultez l’article suivant au préalable.

 

À LIRE :   Comment évolue une discopathie dégénérative ?

Adopter une meilleure hygiène de vie

 

Il est vrai que la discopathie dégénérative est une maladie difficilement modifiable d’un point de vue anatomique. Sa prévention est donc préférable. Pour ce faire, il est recommandé de faire de l’exercice régulièrement et de mener une bonne hygiène de vie.

 

Cela améliorera la circulation sanguine et fournira un soutien plus efficace pour les muscles de votre dos. Dans certains cas, les personnes en surpoids doivent suivre un régime, surtout si on établit un lien entre le poids et les symptômes. Le but serait alors de réduire le stress sur les vertèbres du bas du dos.

 

Il est fortement recommandé de maintenir une bonne posture, plus précisément d’éviter les postures statiques prolongées. De manière exceptionnelle, l’utilisation d’un coussin ou hamac cervical de façon temporaire peut soulager la douleur en diminuant les tensions, si jamais les symptômes sont intolérables ou lorsqu’on effectue une activité physique à risque.

 

 

 

Un traitement chirurgical peut-il être envisager ?

 

La laminectomie, opération ayant pour but de poser une arthrodèse de manière chirurgicale, peut être envisagée si la douleur est insupportable et/ou en cas d’échec du traitement médicamenteux.

 

laminectomie Discopathie dégénérative C5-C6

 

La chirurgie est pratiquée pour soulager la douleur, mais il faut comprendre que la douleur ne disparaîtra pas du jour au lendemain.

 

Le risque de paralysie après chirurgie rachidienne n’est pas nul. C’est l’une des principales raisons de respecter la période de convalescence, même si les résultats définitifs de la procédure n’apparaissent qu’après des mois de rééducation.

 

Quoi qu’il en soit, adopter un mode de vie qui limite le risque de discopathie dégénérative C5-C6 est la meilleure option.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.