Douleur à la crête iliaque : Que faire ?

Douleur à la crête iliaque : Que faire ?

Vous souffrez de douleur à la crête iliaque, et désirez en connaître la cause. Et surtout, vous souhaitez bénéficier de conseils pour soulager vos symptômes. Cet article vulgarisé vous explique tout ce qu’il faut savoir pour aller mieux !

 

Définition et anatomie de la crête iliaque 

Causes de douleur

Traitement

 

Bonne lecture !

 

Définition et anatomie de la crête iliaque 

 

Placez vos mains sur vos hanches. Vous sentirez un os en forme d’arc sur le dessus. Il s’agit de la crête iliaque.

 

Plus spécifiquement, la crête iliaque est la partie la plus saillante de l’os iliaque, le plus grand des trois os qui composent le bassin. Pour rappel, les 3 os constituant le bassin sont l’iliaque, l’ischion et le pubis.

 

crête iliaque
Source

 

En plus de diviser le bassin et l’abdomen, la crête iliaque est le point d’attache de plusieurs muscles importants. Ces muscles comprennent :

 

  • le grand fessier
  • les abdominaux et obliques
  • le grand dorsal

 

Il est possible de ressentir de la douleur à la crête iliaque. Celle-ci peut irradier vers le dos, le ventre, l’aine ou même la cuisse. Ce sont les muscles qui s’attachent dans la région, ainsi que le passage de nerfs, qui explique les douleurs irradiées.

 

Cette douleur peut se manifester lors de certaines activités (marche, se pencher, faire une rotation du tronc, etc.), et limiter les mouvements de la région lombaire et de la hanche.

 

Si elle provient d’un traumatisme, la douleur à la crête iliaque peut s’accompagner de rougeur ou d’un gonflement.

 

Causes de douleur

 

Évidemment, une atteinte traumatique au niveau de la crête iliaque va provoquer de la douleur. Mais qu’en est-il de l’inconfort qui s’installe progressivement (et de façon pernicieuse !). Voici d’autres causes expliquant la douleur à la crête iliaque :

 

douleur à la crête iliaque

 

 

Traitement

 

Si la douleur est d’origine traumatique, le principal objectif sera initialement de calmer l’inflammation. Bien que des médicaments anti-inflammatoires soient pertinents, plusieurs personnes préfèrent tenter des méthodes naturelles au préalable.

 

La glace permet de calmer l’inflammation, associée à des crèmes topiques (surtout si la lésion est superficielle). Des produits naturelles à base de curcuma ou d’arnica sont également utilisés régulièrement.

 

Outre l’application des modalités mentionnées précédemment, il faut trouver l’équilibre entre reposer la région pour permettre la guérison des tissus, et mobiliser le bassin pour activer la circulation sanguine, tonifier les muscles et mobiliser les articulations.

 

En effet, soulignons que l’activité physique (tolérable, sûre et progressive !) permet d’accélérer le processus de guérison, alors que le repos excessif va causer de la raideur et une faiblesse musculaire. Un professionnel de santé (comme un kinésithérapeute ou un physiothérapeute) pourra vous aider à demeurer actif dans un environnement sûr.

 

Si la cause de la douleur à la crête iliaque provient d’un déséquilibre musculaire ou un syndrome quelconque, le traitement sera plus complexe, et devra être adapté en fonction de l’individu.

 

évaluation des douleurs de hanche par un kiné

 

En effet, une évaluation individualisée permettra de déterminer d’où proviennent ces déséquilibres, et comment les traiter (avec des exercices ou des manipulations d’un professionnel de santé). Des conseils préventifs seront également offerts en fonction de votre activité sportive ou professionnelle (ajustement des chaussures, semelles, surfaces pour la course à pied, etc.)

 

Parmi les traitements passifs proposés, un ostéopathe, kinésithérapeute ou chiropracticien pourra détendre les muscles spasmés, mobiliser les articulations hypomobiles (comme la hanche ou le bassin), et améliorer ainsi la fluidité des mouvements. Ceci permettra notamment une réduction de la douleur.

 

Si les douleurs ne se résorbent pas malgré la réalisation d’un traitement conservateur bien conduit, on va alors penser à des stratégies plus “drastiques”. Par exemple, des infiltrations de cortisone au niveau de la structure atteinte peut soulager les symptômes. La chirurgie n’est presque jamais indiquée.

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils