sternum et douleur thoracique

Douleur au sternum : 5 causes possibles (et que faire ?)

Une douleur au sternum peut être révélatrice d’une pathologie sérieuse dans certains cas, alors qu’elle est bénigne dans d’autres cas. Les pathologies cardiaques, pulmonaires, digestives, cartilagineuses, osseuses et musculaires peuvent donner une douleur au sternum.

Il est donc important de savoir identifier les caractéristiques d’une telle douleur afin de consulter un spécialiste à temps pour une bonne prise en charge. Elle peut se manifester par une oppression, un tiraillement ou une vive douleur.

Cet article abordera 5 causes possibles (sous forme de catégories) d’une douleur au sternum après avoir décrit l’anatomie de l’os appelé sternum. Il donnera aussi des moyens efficaces de prise en charge devant une telle situation.

C’est quoi exactement, le sternum ? (court rappel anatomique)

Le sternum est un os impair, plat et médian situé en avant de la cage thoracique. Il ferme ainsi le thorax par l’avant. Il est constitué de 3 parties. De haut en bas on retrouve : le manubrium, le corps du sternum et le processus xiphoïde. La forme  de cet os ressemble à une épée ou encore à une cravate.

Sternum et cage thoracique douleur au sternum
Anatomie de la colonne vertébrale, du sternum et de la cage thoracique (Source)

La cage thoracique est formée par les vertèbres en arrière, le sternum en avant et les côtes de part et d’autre. Le sternum accueille donc l’ensemble des côtes. D’autres éléments tels que des muscles s’insèrent aussi sur le sternum. La plupart de ces muscles permettent d’assurer la respiration, de manière automatique ou consciente (respiration forcée).

La cage thoracique contient des organes vitaux qui peuvent être touchés en cas de douleur au sternum. Nous avons le cœur et les gros vaisseaux qui constituent le médiastin. Ce dernier est localisé juste derrière le sternum. Il est limité sur les côtés par les poumons (droit et gauche).

A distance du sternum, on retrouve :

  • En bas à gauche, l’estomac
  • En bas à droite, le foie.

Plusieurs causes possibles de douleur au sternum

Sans plus tarder, voici diverses causes de douleur au sternum. Elle peut se manifester localement au niveau de l’os du sternum (à l’avant de la cage thoracique), ou encore apparaître comme une douleur thoracique.

Elle peut même irradier vers le flan, les côtes, le dos ou le membre supérieur dans certains cas.

Douleur au sternum de causes cardiaques

Les pathologies d’origine cardiaque occasionnent des douleurs thoraciques et au sternum avec des caractéristiques à identifier. Il s’agit généralement d’une sensation de douleur à l’intérieur de la poitrine (douleur intra-thoracique) pouvant se diffuser dans le bras gauche et la mâchoire.

Les causes principales de douleurs du sternum d’origine cardiaque sont :

  • L’angine de poitrine (1) : Dans ce cas la douleur est ressentie derrière le sternum et se manifeste à l’effort. Le patient a une sensation de constriction dans la poitrine (douleur thoracique).
  • L’infarctus du myocarde (2) : communément appelé crise cardiaque, il correspond à la destruction d’une partie du muscle cardiaque par obstruction d’une de ses artères. Elle se manifeste notamment par une douleur thoracique qui irradie (bras, mâchoire, etc.).
Infarctus myocarde douleur au sternum
Source
  • L’embolie pulmonaire (3) : Elle se définit comme l’obstruction d’une artère pulmonaire ou de l’une de ses branches par un caillot de sang. Elle se caractérise par une douleur d’un côté du sternum. Elle est d’apparition brutale avec une difficulté à respirer, une douleur thoracique, une toux et de possibles crachats de sang.
  • La péricardite (4) : C’est une inflammation de la membrane qui recouvre le cœur (péricarde). Cette pathologie cardiaque entraîne une douleur du milieu du dos et du sternum. Elle est accompagnée de fièvre, de sueurs, d’une dyspnée, d’une gêne permanente à la respiration et d’une sensation d’étau de type douleur thoracique.

Causes pulmonaires

Les pathologies touchant les poumons sont sources de douleur du sternum avec des difficultés respiratoires. Nous avons principalement :

  • Le pneumothorax (5) : C’est est la présence d’air entre les deux couches de la plèvre (membrane qui recouvre les poumons), entrainant un affaissement pulmonaire (collapsus) partiel ou complet. Le pneumothorax se manifeste par une douleur brutale et violente d’un côté du sternum ou de la cage thoracique. La douleur thoracique est associée à une toux sèche et une difficulté à respirer.
  • La pneumonie (6) : Cette infection bactérienne aigüe touchant les poumons cause aussi une douleur du sternum. Elle s’inscrit dans un contexte d’altération de l’état général avec de la fièvre, une toux sèche et une douleur thoracique unilatérale.
  • La pleurésie (7) : C’est la présence de liquide entre les deux feuillets de la plèvre.
Pleuresie douleur au sternum
Source
  • Infection virale liée au Covid-19 (8).

Causes digestives

Les douleurs au sternum de causes digestives sont très fréquentes :

  • Gastrite (9) : C’est l’inflammation de la muqueuse de l’estomac par plusieurs facteurs. Les reflux et leur acidité induisent une douleur de la partie basse du sternum. Ces douleurs sont rythmées par les repas et la toux nocturne.
  • Ulcère gastrique ou duodénal (10) : Il s’agit d’une plaie profonde qui se forme dans la paroi interne de l’estomac ou dans la première partie de l’intestin appelée duodénum.
ulcere de l estomac douleur au sternum
Source
  • Œsophagite (11) : Inflammation de la muqueuse de l’œsophage généralement causée par les reflux gastro œsophagiens (RGO), elle induit des douleurs derrière le sternum nommées pyrosis.
  • Crise de colique hépatique (12). On peut penser à une atteinte du foie en cas de douleur très importante de la partie droite et basse du sternum.
  • Hernie hiatale (13) : C’est la remontée de la partie supérieure de l’estomac dans le thorax à travers un orifice appelé hiatus diaphragmatique.
  • Syndrome de Roemheld

Causes musculaires

Le muscle pectoral est inséré tout le long du sternum, en avant de la cage thoracique. Il peut subir une déchirure ou une élongation (14) lors d’un mouvement brusque du bras en arrière, ou d’un effort brutal (musculation, rugby…).

Cela peut provoquer une douleur musculaire vive au niveau du sternum.

syndrome de cyriax

D’autres muscles s’insèrent au niveau du sternum. Nous avons le diaphragme qui est le principal muscle de la respiration mais aussi, les abdominaux et les muscles intercostaux.

Des anomalies dans le fonctionnement de ces muscles feront donc apparaitre des douleurs thoraciques et au niveau des zones d’attache avec le sternum (entre les omoplates, côtes, flanc, sein, thorax, etc). Ces douleurs vont se manifester principalement au moment de l’inspiration forcée ou de la toux (15).

Causes osseuses et articulaires

  • La luxation sterno claviculaire (16): Elle correspond à un déboitement de l’articulation entre la clavicule et le sternum, occasionnant parfois des craquements du sternum.
  • La fracture du sternum (17) : Elle est rare et est liée à un traumatisme ou à une fracture de fatigue (ostéoporose). Par exemple, elle peut être causée par la ceinture de sécurité lors d’un accident de voiture.
  • Le syndrome de Tietze (18) : Il s’agit d’une inflammation du cartilage à la jonction du sternum et d’une ou plusieurs côtes (articulation chondro costale ou chondro sternale). Il peut survenir suite à un traumatisme, mais on ne retrouve le plus souvent aucun facteur déclenchant évident. Il se caractérise par la survenue brutale de douleurs thoraciques aiguës qui siègent au niveau des articulations chondro-costales ou chondro-sternales touchées. Les douleurs sont vives, majorées à la mobilisation et à l’inspiration. Elles peuvent inquiéter et faire craindre une atteinte cardiaque.
  • La costochondrite,
  • Les douleurs costales en général (fracture, entorse, syndrome de Cyriax, névralgie intercostale, etc),
  • Les déformation du sternum : Comme le sternum qui ressort, la boule au sternum, le sternum enfoncé (pectus excavatum), la cote surnuméraire, etc.
  • Une douleur thoracique non cardiaque.
infographie sur les douleurs au sternum

Que faire devant une douleur au sternum ? (et quand s’inquiéter ?)

En face d’une douleur du sternum, la conduite à tenir ainsi que le traitement dépendront de la cause suspectée. Un examen clinique et radiologique permettra de clarifier le diagnostic orienter la prise en charge.

Si vous ressentez une douleur thoracique avec des caractéristiques correspondant aux pathologies cardiaques et pulmonaires énumérées plus haut, il faut immédiatement aller aux urgences ou consulter votre médecin traitant.

médecin qui analyse une imagerie médicale des côtes

En ce qui concerne les pathologies digestives, la plupart sont diagnostiquées par une radiographie, une échographie ou une fibroscopie digestive (ulcère gastrique et duodénal par exemple).

Le traitement se fera à base de mesures hygiéno diététiques et de médicaments. Les antis acides, les antis spasmodiques et les antibiotiques sont les médicaments le plus souvent utilisés.

L’ostéopathie viscérale, bien qu’elle ne s’appuie pas sur des fondements scientifiques solides, permet parfois de soulager les pathologies fonctionnelles digestives et les troubles gastriques chez certains patients.

La hernie hiatale sera définitivement traitée par intervention chirurgicale afin de repositionner l’estomac dans l’abdomen et resserrer l’orifice hiatal.

L’ostéopathie est quant à elle fortement indiquée dans le cas de douleur au sternum d’origine musculaire et articulaire. Certaines personnes observent une amélioration de leur condition en utilisant des correcteurs posturaux (comme celui-ci) ou t-shirts posturaux.

Soulignons qu’il est préférable d’utiliser ces accessoires avec parcimonie, et seulement dans le but de corriger la douleur à court terme.

Si la cause est musculaire, le relâchement des muscles entourant le sternum peut soulager les symptômes, ainsi que des exercices d’étirement ou de respiration. Outre un praticien qualifié, il est possible d’utiliser un accessoire de massage de façon autonome : il s’agit du mini pistolet de massage (comme celui-ci) qui permet de détendre les muscles de façon spécifique et localisée.

Un rouleau de massage (comme celui-ci en pierre de jade) peut également détendre la musculature autour du sternum et prodiguer un certain soulagement.

Finalement, il est important d’optimiser la qualité du sommeil pour favoriser une guérison adéquate. Si la position de sommeil est problématique, il peut être pertinent d’investir dans un oreiller approprié (comme cet oreiller orthopédique à mémoire de forme).

Que faire devant une fracture du sternum ?

En général, on ne propose pas de chirurgie pour une fracture du sternum isolée et bénigne. Les douleurs diminuent généralement au bout de 10 jours à quelques semaines environ. La consolidation de l’os se réalise spontanément en 4-6 semaines plus ou moins.

Le traitement de la fracture du sternum reposera donc sur la prise d’antalgiques pour soulager la douleur.

Des séances de kinésithérapie (physiothérapie) peuvent être prescrites pour accélérer la guérison suite à une fracture du sternum. Des modalités antalgiques associées à des mobilisations douces et des exercices thérapeutiques permettront de soulager la douleur, retrouver des mouvements complets et reprendre ses activités.

En l’absence de complication ou de contexte pathologique, ce sont des fractures qui guérissent très bien, sans qu’il y ait de séquelles fonctionnelles.

Cependant, le traitement chirurgical des fractures sternales pourra être envisagé en cas de déplacement des fragments osseux, de fracture comminutive (os brisé en plusieurs fragments osseux) ou en absence de consolidation de l’os.

Que faire en cas de syndrome de Tietze ?

  • Repos
  • Médicaments antalgiques (paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens) contre la douleur
  • pommade anti-inflammatoire
  • Infiltration de corticoïdes ou d’anesthésiques locaux au niveau de la zone douloureuse.

Pour prévenir la survenue du syndrome de Tietze, quelques mesures simples peuvent être adoptées :

  • Bien s’échauffer avant de pratiquer une activité physique
  • Bien s’hydrater quotidiennement
  • Éviter au maximum les mouvements qui sollicitent la colonne vertébrale en cas d’hernie discale connue
  • Pratiquer régulièrement une activité physique
  • Ne pas fumer

Pour en savoir plus sur la prise en charge du syndrome de Tietze, consultez l’article suivant.

Qu’en est-il des remèdes naturels et remèdes de grand-mère ?

Bien qu’ils ne soient pas supportés d’évidences scientifiques solides, plusieurs produits naturels et remèdes de grand-mère sont utilisés pour traiter les douleurs thoraciques et au sternum, notamment pour leur pouvoir anti-inflammatoire.

Voici une liste non exhaustive de plantes et d’huiles essentielles efficaces pour contrôler la douleur et l’inflammation. Les produits sont disponibles sur le site Kalae. Utilisez le code promo LOMBAFIT15 si vous désirez vous procurer un des produits suivants, ou n’importe quel remède visant à soulager vos symptômes et améliorer votre qualité de vie :

  • Le curcuma. Grâce à ses pouvoirs anti-oxydants et anti-inflammatoires très puissants, le curcuma est l’une des plantes les plus utilisées dans un cadre culinaire et thérapeutique. La composition du curcuma est essentiellement faite d’huiles essentielles, de vitamines (B1, B2,B6,C,E,K) et d’oligo-éléments. Mais c’est à sa composition riche en curcumine et curcuminoides que l’on doit les propriétés anti-inflammatoires de cette épice.
  • Le gingembre. Outre la saveur particulière qu’il apporte en cuisine et ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une racine très connue pour ses pouvoirs anti-inflammatoires. Le gingérol lui confère son action anti-inflammatoire. Il s’agit un composant actif agissant sur les douleurs inflammatoires liées aux maladies inflammatoires articulaires chroniques, notamment la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, les maladies rhumatismales, etc. Il a été prouvé que cet élément actif est aussi efficace pour agir sur l’inflammation liée aux arthrites et à la sciatique.  Le gingembre possède également d’autres bienfaits grâce à sa haute teneur en potassium et à sa richesse en oligo-éléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium) et en vitamines (provitamine et vitamine B9).
  • Les oméga-3. Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés qui jouent un rôle très important dans le fonctionnement de notre organisme. Ils sont apportés par l’alimentation sous trois formes naturelles : l’acide docosahexaénoique (DHA), l’acide alpha linolénique (ALA) et l’acide éicosapentaénoique (EPA). Au-delà de leur action sur le cerveau et le système cardiovasculaire, les oméga-3 s’avèrent très efficaces contre l’inflammation. En effet, ils ont la capacité d’agir sur les mécanismes inflammatoires dans l’arthrose en freinant la destruction cartilagineuse, ainsi ils réduisent l’intensité des douleurs arthrosiques. La sciatique, étant le plus souvent liée à une inflammation secondaire à une hernie discale, elle peut aussi répondre aux oméga-3 à condition d’en consommer régulièrement. 
  • L’eucalyptus citronnéL’eucalyptus est une plante utilisée le plus souvent sous forme de tisane ou d’huile essentielle. Elle aurait des effets anti-inflammatoires qui lui conférent la capacité d’agir sur les douleurs ostéoarticulaires en générale et les douleurs de la sciatique en particulier.
  • La gaulthérie. La gaulthérie est un arbuste dont on extrait une huile essentielle très intéressante. C’est l’une des huiles essentielles les plus utilisées en aromathérapie. Cette huile extraite de l’arbuste portant le même nom, est utilisée en massage pour soulager la sciatique et agit comme un antalgique. En effet, elle procure un effet chauffant grâce à sa capacité d’activer localement la circulation sanguine.

Vous recherchez des solutions visant à soulager vos douleurs ?

Découvrez l’opinion de notre équipe de professionnels de santé sur divers produits disponibles sur le marché (posture, sommeil, douleurs physiques), ainsi que nos recommandations.

Références

  1. https://www.osteopathes.paris/osteopathe-a-paris-specialiste/mal-de-dos/douleur-au-sternum/
  2. https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/douleur-sternum-comprendre-stress-412
  3. https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/douleur-au-sternum-les-differentes-causes-possibles-2081485
  4. https://www.institut-kinesitherapie.paris/pathologies/douleurs-thorax-et-cotes/fracture-sternum/
  5. https://douleurs-musculaires.ooreka.fr/astuce/voir/638975/syndrome-de-tietze

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...