mal de dos durant la respiration

Douleur cervicale et gêne respiratoire : Quel lien ?

Les douleurs cervicales sont un problème courant qui peut toucher des personnes de tous âges. Elle peut être causée par divers facteurs, notamment une blessure, une mauvaise posture et le stress.

 

En plus des douleurs cervicales, certaines personnes peuvent également ressentir une gêne respiratoire. Cela peut notamment être dû à une inflammation ou à une irritation des nerfs dans le cou.

 

Dans cet article, nous examinerons le lien entre les douleurs cervicales et la gêne respiratoire. Nous allons également explorer certaines options de traitement pour ces deux conditions.

Définition et anatomie : colonne cervicale

 

La colonne cervicale est composée de sept vertèbres, qui sont les os qui constituent la colonne vertébrale. Les deux premières vertèbres, l’atlas et l’axis, sont uniques car elles permettent à la tête de bouger.

 

anatomie de la colonne cervicale
Source

 

L’atlas est l’os qui se trouve au sommet de la colonne vertébrale et qui soutient la tête, tandis que l’axis est l’os qui se trouve sous l’atlas et qui permet à la tête de pivoter.

 

Les cinq autres vertèbres de la colonne cervicale sont appelées vertèbres cervicales. Elles sont numérotées de C3 à C7, C3 étant la vertèbre la plus proche de la tête. Les vertèbres cervicales sont plus petites que celles de la colonne thoracique et lombaire, et elles ont une forme distincte qui leur permet de supporter le poids de la tête.

 

La colonne cervicale est également responsable de la protection de la moelle épinière. La moelle épinière est un faisceau de nerfs qui part du cerveau et descend dans le canal rachidien.

 

La moelle épinière commence à la base du cerveau et se termine à peu près au niveau de la taille. Elle est protégée par une couche de tissu appelée dure-mère, qui l’entoure comme un manchon.

 

La dure-mère est entourée d’une autre couche de tissu appelée méninges, qui aide à protéger la moelle épinière des blessures.

 

 

Anatomie du système respiratoire

 

Le système respiratoire est un réseau d’organes et de tissus qui travaillent ensemble pour faire entrer et sortir l’air du corps. La fonction principale du système respiratoire est d’alimenter le corps en oxygène, qui est essentiel au fonctionnement des cellules. L’appareil respiratoire comprend

 

anatomie du système respiratoire
Source

 

  • Le nez,
  • La bouche,
  • La gorge,
  • Les poumons et, les voies respiratoires.

 

Le nez et la bouche sont responsables de l’inspiration de l’air, tandis que les poumons et les voies respiratoires sont responsables de l’expiration de l’air. La gorge sert de passage à l’air entre le nez et la bouche et les poumons.

 

Les poumons sont constitués de minuscules sacs appelés alvéoles, qui sont chargés d’échanger l’oxygène et le dioxyde de carbone entre le sang et l’air. Le système respiratoire travaille en permanence pour s’assurer que le corps dispose de suffisamment d’oxygène pour fonctionner correctement.

 

 

Causes et symptômes de douleur cervicale

 

Les douleurs cervicales sont fréquentes et peuvent être provoquées par un certain nombre de facteurs différents.

 

douleur cervicale matinale et raideur
Source

 

  • Une mauvaise posture,
  • De mauvaises habitudes de sommeil
  • Et des mouvements répétitifs

 

Ces dernières mentionnées sont les causes plus courantes de douleurs cervicales. Dans certains cas, la cervicalgie peut également être causée par une hernie discale (hernie cervicale) ou un autre problème médical sous-jacent.

 

Les symptômes de la cervicalgie comprennent la raideur, la douleur et la réduction de l’amplitude des mouvements. Dans les cas graves, la douleur peut irradier dans les bras ou provoquer des maux de tête.

 

Si vous souffrez de douleurs cervicales, il est important de consulter un médecin afin d’écarter tout problème médical sous-jacent.

 

 

Quel lien entre douleur cervicale et gêne respiratoire ?

 

Lorsqu’une douleur et/ou une raideur du cou survient, elle s’accompagne souvent d’une gêne respiratoire.

 

difficulté à respirer
Source

 

 

Le lien entre les deux pourrait être le système nerveux sympathique et parasympathique. Ces systèmes travaillent en tandem pour aider à maintenir l’homéostasie dans l’organisme.

 

La principale fonction du système nerveux sympathique est de préparer l’organisme au « combat ou à la fuite » Ce système est activé lorsque le corps perçoit une menace. Il déclenche la libération d’hormones, telles que l’adrénaline et le cortisol, qui augmentent la fréquence cardiaque et la pression sanguine.

 

En outre, le flux sanguin est redirigé des organes non essentiels (relativement), tels que le système digestif, vers les muscles. La principale fonction du système parasympathique est de favoriser le « repos et la digestion » Ce système est activé lorsque le corps perçoit qu’une menace est passée.

 

Il contribue à faire baisser le rythme cardiaque et la pression artérielle. En outre, il augmente le flux sanguin vers le système digestif. Lorsqu’une douleur et/ou une raideur du cou survient, elle peut interférer avec la communication entre ces deux systèmes.

 

Cela peut entraîner une gêne respiratoire ainsi que d’autres symptômes, comme la fatigue et les maux de tête.

 

Gêne respiratoire liée au stress

 

Lorsque les gens sont stressés, ils peuvent inconsciemment contracter leurs muscles abdominaux et leur diaphragme, ce qui peut entraîner une respiration rapide, peu profonde et saccadée.

 

D’autres liens

 

Il existe d’autres liens possibles entre les douleurs cervicales et la gêne respiratoire. L’une des possibilités est que la douleur soit associée à l’apnée, ou à des pauses respiratoires. Une autre possibilité est que la douleur soit due à des spasmes musculaires dans les muscles utilisés pour la respiration au niveau cervical.

 

Ces muscles comprennent les scalènes et le muscle sternocléidomastoïdien. Enfin, une sténose cervicale, ou un canal cervical étroit, peut également être à l’origine de la douleur cervicale et de la gêne respiratoire.

 

 

Quand s’inquiéter ?

 

Lorsque vous ressentez une douleur au cou et une gêne respiratoire, il est important de prêter attention aux autres symptômes potentiels qui pourraient accompagner ces problèmes. Si vous remarquez également :

 

questionnaire médical et stétoscope
Source

 

  • Un engourdissement facial ou généralisé,
  • Des troubles visuels,
  • Des changements d’élocution,
  • Une perte d’équilibre ou une perte de conscience.

 

Il peut s’agir de signes d’une affection grave qui nécessite des soins médicaux.

 

En outre, si vous ressentez une douleur au cou et une gêne respiratoire accompagnées d’une perte soudaine de mémoire, il est essentiel de consulter un médecin d’urgence car cela pourrait être le signe d’un accident vasculaire cérébral.

 

Les douleurs cervicales et la gêne respiratoire peuvent également être des signes de dysfonctions respiratoires qui demandent une intervention médicale urgente. Ces dysfonctions peuvent être causées par le cancer, une crise cardiaque, ou d’autres problèmes de santé graves.

 

 

Que faire ?

 

La détresse respiratoire et les douleurs cervicales peuvent être extrêmement inconfortables, voire effrayantes. Si vous ressentez l’un ou l’autre de ces symptômes, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour soulager votre malaise.

 

Si vous avez du mal à respirer, asseyez-vous droit et essayez de prendre des respirations lentes et profondes.

 

respiration profonde
Source

 

Cela vous aidera à dégager vos voies respiratoires et à respirer plus facilement. Si vous avez mal au cou, appliquez de la glace ou de la chaleur sur la zone touchée pendant 15 à 20 minutes à la fois. Vous pouvez également prendre des analgésiques en vente libre si nécessaire.

 

À LIRE :   Douleur cervicale : chaud ou froid (Quoi choisir ?)

 

Favorisez les exercices respiratoires

 

Afin de soulager les douleurs cervicales et la gêne respiratoire, il est important de se concentrer sur la respiration diaphragmatique. Ce type de respiration encourage l’utilisation du muscle du diaphragme afin d’élargir les poumons et d’absorber plus d’air.

 

exercices respiratoires pour traiter la cyphose dorsale

 

Les exercices de respiration comme la méditation et la sophrologie peuvent contribuer à améliorer le fonctionnement du système respiratoire et à réduire la sensation d’oppression thoracique.

 

N’attendez pas de voir si les symptômes disparaissent d’eux-mêmes ; au contraire, demandez rapidement une aide médicale pour être sûr de recevoir un diagnostic précis et un traitement approprié.

 

 

Ressources

 

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.