Douleur cervicale et maux de tête : Quel lien ?

Douleur cervicale et maux de tête : Quel lien ?

La migraine est un trouble courant, invalidant et souvent chronique qui provoque une douleur intense d’un ou des deux côtés de la tête. Les migraines peuvent également provoquer des nausées, des vomissements et une sensibilité extrême à la lumière et au son.

 

Bien que l’origine des migraines ne soit pas entièrement claire, certaines données suggèrent qu’elles pourraient être causées par des changements dans le tronc cérébral et ses interactions avec le système nerveux trigéminal.

 

Dans cet article, nous aborderons le lien entre les douleurs cervicales et les maux de tête. Nous explorerons également certaines des causes possibles de ces affections.

 

 

Colonne cervicale : Définition et anatomie

 

La colonne cervicale est constituée d’os appelés vertèbres. Celles-ci sont empilées les unes sur les autres et séparées par de petits disques. Les vertèbres sont reliées les unes aux autres par des articulations à facettes, qui permettent à la colonne de bouger.

 

Des muscles et des ligaments attachent les vertèbres les unes aux autres et aident à stabiliser la colonne. La colonne cervicale est la partie de la colonne vertébrale qui traverse le cou.

 

Elle se compose de 7 vertèbres, numérotées de C1 à C7. Ces vertèbres sont plus petites que celles du bas de la colonne, car elles doivent supporter moins de poids.

 

anatomie de la colonne cervicale
Source

 

Le rachis cervical est également plus flexible que le rachis inférieur, car il doit supporter l’amplitude de mouvement de la tête. Les sept vertèbres de la colonne cervicale sont les suivantes :

 

  • C1 : également appelée atlas, c’est la vertèbre la plus haute de la colonne cervicale. Elle se trouve à la base du crâne et soutient la tête.

 

  • C2 : Également appelée axe, c’est la deuxième vertèbre de la colonne cervicale. Elle se trouve sous l’atlas et possède une saillie osseuse appelée processus odontoïde, qui aide à soutenir et à stabiliser la tête.

 

  • C3-C7 : Ce sont les vertèbres situées dans la partie moyenne et inférieure de la colonne cervicale. Elles sont de plus en plus grandes au fur et à mesure qu’elles descendent le long de la colonne vertébrale et supportent plus de poids.
À LIRE :   L’arthrose cervicale est-elle mortelle ? (pronostic)

 

Les os, les muscles, les ligaments et les autres tissus de la colonne cervicale travaillent ensemble pour assurer la force, la stabilité et la flexibilité. Les vertèbres protègent la moelle épinière, qui passe dans un canal au centre de chaque vertèbre.

 

La moelle épinière est un faisceau de nerfs qui transmet les signaux entre le cerveau et le reste du corps. Les os de la colonne cervicale fournissent également des points d’attache pour les muscles qui font bouger la tête et le cou.

 

Les facettes articulaires permettent une petite amplitude de mouvement à chaque niveau de la colonne. Ensemble, ces structures assurent le soutien et le mouvement de la tête et du cou.

 

 

Les causes et symptômes de la douleur cervicale

 

Il existe de nombreuses causes différentes de douleurs cervicales. L’une des plus courantes est le claquage musculaire. Cela peut se produire après un mouvement brusque de la tête, après avoir dormi dans une position inconfortable ou après avoir passé trop de temps penché sur un bureau.

 

douleur cervicale
Source

 

  • Une mauvaise posture peut également entraîner une tension musculaire à long terme.

 

  • L’arthrose cervicale est une autre cause fréquente de douleurs cervicales. Il s’agit d’une affection dégénérative qui peut provoquer le frottement des os de votre cou, entraînant une inflammation et des douleurs.

 

  • La discopathie dégénérative est une autre affection dégénérative susceptible de provoquer des douleurs cervicales. Elle se produit lorsque les disques situés entre les vertèbres commencent à se détériorer, ce qui entraîne des raideurs et des douleurs.

 

Plusieurs symptômes sont associés à la cervicalgie. L’un des plus courants est une douleur sourde qui s’aggrave avec le mouvement.

 

Vous pouvez également ressentir des douleurs aiguës, une raideur et une sensibilité au niveau du cou et des épaules. Dans certains cas, vous pouvez également souffrir de maux de tête ou de vertiges.

 

 

La céphalée cervicale, c’est quoi ?

 

Les maux de tête cervicaux sont un type de mal de tête causé par une douleur au cou. La douleur est généralement ressentie à l’arrière de la tête et peut irradier vers le haut dans les tempes ou vers le bas dans les épaules.

À LIRE :   Névralgie d'Arnold : Complications possibles (Que faire ?)

 

mal de tête
Source

 

Les maux de tête cervicaux sont souvent le résultat d’une mauvaise posture, de tensions musculaires ou de problèmes articulaires au niveau du cou. Cependant, ils peuvent également être causés par des migraines, des commotions cérébrales ou des nerfs coincés.

 

 

Quel lien entre douleur cervicale et maux de tête ?

 

Il n’est pas rare de souffrir occasionnellement de maux de tête et de douleurs cervicales. Dans de nombreux cas, ces deux affections sont liées. Une mauvaise posture et des tensions musculaires peuvent entraîner des céphalées de tension, qui peuvent être aggravées par des douleurs cervicales.

 

Le fait de regarder constamment l’écran d’un ordinateur ou d’un téléphone peut entraîner un resserrement des muscles du cou et des épaules, ce qui provoque à la fois des douleurs cervicales et des maux de tête. En outre, les migraines sont souvent accompagnées d’une raideur de la nuque.

 

Bien que la cause exacte des migraines soit inconnue, on pense qu’elles sont causées par des changements dans l’activité cérébrale et qu’elles sont souvent déclenchées par le stress.

 

Par conséquent, il n’est pas surprenant que les migraines et les douleurs cervicales se produisent souvent ensemble.

 

 

Quand s’inquiéter ?

 

Bien que la plupart des maux de tête ne soient pas inquiétants, il existe quelques rares cas où un mal de tête peut être le signe d’une affection grave. Si vous ressentez l’un des symptômes suivants en même temps qu’un mal de tête, il est important de consulter immédiatement un médecin :

 

  • Engourdissement du visage ou généralisé,
  • Troubles visuels,
  • Modifications de l’élocution,
  • Perte d’équilibre,
  • Perte de conscience ou perte de mémoire.

 

stétoscope
Source

 

Ces symptômes peuvent indiquer un accident vasculaire cérébral, qui est une urgence médicale. Dans la plupart des cas, cependant, les maux de tête ne sont pas causés par une affection grave et peuvent être traités avec des médicaments en vente libre.

 

Si vous êtes préoccupé par votre mal de tête, ou si vous souffrez de maux de tête accompagnés de douleurs cervicales, il est important de consulter un professionnel de la santé.

 

Les analgésiques peuvent aider à soulager la douleur, et la kinésithérapie (physiothérapie) peut contribuer à améliorer la posture et à réduire la tension musculaire.

À LIRE :   Douleur cervicale et vertige : Quel lien ? (explications)

 

 

Que faire pour se soulager et prévenir ?

 

Il existe une variété de traitements qui peuvent être utilisés pour aider à soulager les douleurs cervicales.

 

  • Les minerves sont souvent utilisées dans les cas aigus et temporaires, bien qu’il soit généralement préférable d’éviter d’immobiliser la région cervicale.

 

  • Des médicaments antidouleur, anti-inflammatoires ou myorelaxants peuvent être prescrits par un médecin qualifié.

 

  • L’électrothérapie (TENS) peut être utilisée au niveau cervical. Un massage cervical effectué par un physiothérapeute ou un ostéopathe peut être utile.

 

  • La manipulation de la colonne vertébrale ou d’autres thérapies manuelles peuvent également être bénéfiques.

 

  • Les approches comportementales, telles que le biofeedback, peuvent être utiles.

 

  • Les techniques de gestion du stress peuvent être utiles pour réduire la douleur. L’optimisation du sommeil, notamment avec un oreiller adapté, peut contribuer à atténuer les douleurs cervicales.

 

  • L’acupuncture et les ventouses (cupping) sont également des options de traitement possibles.

 

  • Les produits naturels (remèdes de grand-mère), idéalement avec les conseils d’un professionnel de la santé, peuvent également apporter un soulagement.

 

Des ajustements et des conseils liés au poste de travail, à la posture adoptée lors des activités de loisirs et à d’autres facteurs pouvant contribuer aux douleurs cervicales sont également à envisager.

 

Pour connaître d’autres conseils visant à soulager la douleur cervicale, consultez l’article suivant.