Douleur au psoas et intestin : Quel lien ? (Explication)

Douleur au psoas et intestin : Quel lien ? (Explication)

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille 

 

Lorsqu’on évoque le psoas, rares sont ceux qui pensent aux troubles intestinaux. Pourtant, ce muscle possède des relations anatomiques et physiologiques avec l’intestin.

 

Douleur au psoas et intestin sont donc reliés, et une atteinte du psoas peut provoquer des symptômes comme un mal de ventre, des ballonnements, des gaz, etc. Comment ? Pourquoi ? Que faire pour y remédier ? Cet article fait le point sur la relation entre psoas et intestin.

Une petite leçon d’anatomie

 

Lorsque vous souffrez de douleur abdominale, de nausées ou de constipation, vous pensez probablement que le problème se limite à votre système digestif. Certes, il est vrai que certains virus ou infections contribuent aux troubles intestinaux. Cependant, l’origine du problème peut parfois être liée à votre muscle psoas dans certains cas.

 

Pour mieux comprendre en quoi les problèmes digestifs peuvent provenir du muscle psoas, il convient de réviser certains concepts anatomiques vous permettant de mieux comprendre le lien qui unit votre bassin et certains organes.

 

Le psoas désigne à un groupe de muscles qui se situe dans la partie postérieure de l’abdomen. On parle souvent de psoas-iliaque ou ilio-psoas.

 

anatomie du muscle psoas

 

Ce groupe de muscle ilio-psoas se compose de deux chefs musculaires :

 

  • le muscle iliaque qui se lie à l’os du bassin (os iliaque) ;
  • le muscle du psoas proprement dit qui s’attache sur l’avant des vertèbres lombaires (rachis).

 

Ces deux chefs musculaires se rejoignent au niveau d’un tendon qui s’attache sur l’apophyse du fémur (ou petit trochanter). Traversé par le nerf sciatique, le psoas a un lien anatomique avec le diaphragme, la zone pelvienne et l’intestin.

 

Muscle psoas, cause de troubles intestinaux ?

 

L’anatomie du muscle psoas nous confirme qu’il existe une proximité anatomique entre ce muscle et certains organes.

 

Une théorie couramment véhiculée en ostéopathie affirme que les viscères ont une influence sur les chaînes musculaires. Ainsi, un trouble viscéral pourrait se répercuter sur le système musculo-squelettique en provoquant des douleurs mécaniques.

 

relation entre le psoas et le diaphragme

 

De la même manière, une irritation d’un muscle pourrait affecter le contenu viscéral avoisinant, et provoquer des symptômes caractéristiques. C’est le cas par exemple d’une tendinite du psoas qui pourrait causer des symptômes digestifs de par sa connexion avec le caecum (une partie de l’intestin).

 

Par exemple, un psoas hypertendu (épaissi) pourrait augmenter la pression abdominale et affecter la santé intestinale.

 

Une autre théorie stipule que la douleur causée par l’atteinte du psoas pourrait augmenter le niveau de stress général. Or, il est prouvé que le stress affecte diverses fonctions physiologiques du tractus gastro-intestinal, (comme la sécrétion gastrique, la motilité intestinale, la sensibilité viscérale, la circulation sanguine au niveau des muqueuses, etc.).

 

douleurs dans la nuque provoquées par le stress

 

Ce stress perturberait la santé intestinale et affecterait ainsi la digestion. Ceci est particulièrement vrai pour le muscle psoas car sa relation avec le diaphragme (via un fascia) altère le patron respiratoire, ce qui prédispose davantage au stress.

 

Finalement, il faut savoir que les ganglions du système parasympathique se situent au niveau cervical et du sacrum. Comme il existe une proximité anatomique entre le sacrum et le muscle psoas, une atteinte des ganglions à ce niveau pourraient potentiellement provoquer des symptômes digestifs.

 

rôle des systèmes sympathiques et parasympathiques
Source

 

Note : Une hernie discale ou autres formes de mal de dos peuvent également provoquer des symptômes digestifs. Pour en savoir plus, consultez les articles suivants :

 

Hernie discale et troubles intestinaux : Quel est le lien ?

Hernie discale et ventre gonflé douloureux : Quel est le lien ?

Mal de dos et ventre gonflé : 6 causes possibles (et que faire ?)

 

 

Symptômes

 

D’une part, on sait qu’une atteinte mécanique du muscle psoas peut provoquer les symptômes suivants :

 

  • douleur inguinale (dans le pli de l’aine) pouvant irradier dans la jambe
  • faiblesse et fatigabilité de la hanche
  • douleur exacerbée lors des escaliers
  • douleur exacerbée à la toux, la respiration profonde et lorsqu’on éternue (à cause de la relation avec le diaphragme)

 

Mais le muscle psoas peut également provoquer des troubles intestinaux. Que veut-on dire exactement ? Voici une liste de symptômes pouvant également être observés en présence d’une affection du psoas :

 

  • Ballonnements et ventre gonflé
  • Douleur à l’estomac ou aux côtes
  • Nausées
  • Gaz
  • Reflux acides
  • Brûlures d’estomac
  • Constipation
  • Diarrhées

 

troubles intestinaux provenant d'une discopathie

 

Comment savoir si les symptômes mentionnés ci-haut proviennent du psoas, et non pas de maladies comme le syndrome du colon irritable, la maladie de Crohn, une appendicite, la maladie coeliaque, ou autre ?

 

D’une part, ces symptômes seront accompagnés de douleur mécanique.  Celle-ci est généralement aggravée par certains mouvements (comme monter les escaliers), et soulagée par le repos ou d’autres positions. À l’imagerie médicale, on observera parfois une inflammation au niveau du psoas caractéristique d’une tendinopathie.

 

Le plus souvent, ces troubles digestifs ne seront pas soulager par les médicaments typiquement prescrits, à savoir les antiacides, laxatifs, antibiotiques, etc. Au contraire, des massages ou étirements sembleront soulager vos symptômes.

 

 

Études scientifiques

 

études scientifiques sur les lombalgies

 

  • Dans une étude, une compression du bord médial du côlon ascendant et un déplacement de l’intestin grêle au niveau lombo-sacré ont été observés chez une sportive. Cette compression était provoquée par une hypertrophie du muscle psoas (confirmée par tomodensitométrie).

 

  • Dans une autre étude, un abcès du psoas a été observé chez des patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI, ou IBD en anglais). Bien que les cas soient très rares, et que le facteur causal n’a pas été démontré, il est possible qu’il y ait une relation entre irritation du psoas et troubles intestinaux.

 

 

Traitement

 

Si vous vous sentez nauséeux, si vous avez perdu le sommeil à cause de maux d’estomac ou si vous ne pouvez tout simplement pas prendre un repas sans regretter vos choix alimentaires, il est peut-être temps d’examiner le problème plus en profondeur.

 

Voici quelques conseils généraux qui vous permettront de mieux prendre en charge votre condition :

 

douleur au ventre en raison de la prise d'anti-inflammatoire

 

  • Avant tout, il faut s’assurer que les symptômes ne proviennent pas réellement d’une atteinte locale, d’une maladie intestinale ou même d’une atteinte plus sérieuse. Un médecin va vous faire passer des bilans et examens, vous prescrira des médicaments, modifiera vos habitudes alimentaires, vous encouragera à boire beaucoup d’eau, etc.

 

  • Outre les conditions mentionnées ci-haut, assurez-vous que vos problèmes digestifs ne proviennent pas du stress, de changement hormonaux (reliés aux règles par exemple), une grossesse, une fibromyalgie, etc.

 

  • Si vos troubles intestinaux persistent malgré tout, demandez à votre médecin d’investiguer la région thoracique ainsi que la colonne vertébrale. Par exemple, une imagerie médicale telle qu’une radiographie, scanner ou IRM pourrait identifier des dysfonctions au niveau du psoas ou de la colonne vertébrale.

 

  • Faites des massages par un professionnel de santé de la région du psoas et du bassin pour voir si vos symptômes digestifs sont soulagés. Appliquez également de la chaleur à raison de 15 minutes par jour.

 

 

  • Consultez un ostéopathe. Ces thérapeutes ont une vision globale du corps humain, et sauront travailler les zones adéquates pour vous procurer un soulagement.

 

  • Certains naturopathes proposeront des produits naturels pouvant avoir un effet positif sur vos troubles intestinaux. Il est toutefois essentiel d’avertir votre médecin pour éviter les intéractions médicamenteuses et effets secondaires indésirables.

 

 

Références