cicatrice et douleur suite à une chirurgie cervicale

Foraminotomie cervicale : Indication et procédure (chirurgie)

Si vous ressentez des douleurs au bras ou à la jambe, des engourdissements, des picotements ou une faiblesse, vous pouvez être candidat à une foraminotomie cervicale.

 

Il s’agit d’une chirurgie qui décompresse les racines nerveuses de la colonne vertébrale. L’objectif de l’opération est de soulager la pression sur les nerfs et d’améliorer les symptômes.

 

Dans cet article, nous aborderons les indications d’une foraminotomie cervicale et la procédure chirurgicale elle-même.

Anatomie de la colonne cervicale

 

La colonne cervicale est constituée de sept petits os, appelés vertèbres. Ces os sont empilés les uns sur les autres et sont maintenus ensemble par des ligaments solides. Les vertèbres sont séparées par des disques caoutchouteux, qui agissent comme des amortisseurs de chocs.

 

anatomie de la colonne cervicale
Source

 

La moelle épinière passe au milieu des vertèbres, protégée par une fine couche de tissu appelée dure-mère. La colonne cervicale est chargée de soutenir la tête et le cou et de permettre une grande amplitude de mouvement. Elle protège également la moelle épinière des blessures.

 

Les vertèbres de la colonne cervicale sont numérotées de C1 à C7, C1 étant en haut et C7 en bas. Les os de la colonne cervicale sont beaucoup plus petits que ceux de la colonne inférieure car ils doivent supporter une charge plus légère.

 

Les vertèbres cervicales sont empilées les unes sur les autres et séparées par des disques mous. Ces disques permettent à la colonne vertébrale de bouger et d’absorber les chocs. La moelle épinière passe dans un canal situé au milieu de chaque vertèbre et est protégée par trois couches de tissu protecteur : la dure-mère, l’arachnoïde et la pia-mère.

 

La colonne cervicale est une partie flexible du corps qui nous permet de bouger la tête et les épaules dans de nombreuses directions. La moelle épinière est un faisceau de nerfs qui traverse les vertèbres et transporte les signaux entre le cerveau et le reste du corps.

À LIRE :   Foraminotomie lombaire : indication et procédure (chirurgie)

 

 

La foraminotomie cervicale c’est quoi au juste ?

 

Une foraminotomie cervicale est une procédure chirurgicale peu invasive utilisée pour traiter le rétrécissement du canal rachidien dans le cou. Cette affection, connue sous le nom de sténose cervicale, peut provoquer des douleurs, des engourdissements et des faiblesses dans les bras et les jambes.

 

chirurgie
Source

 

Une foraminotomie élargit l’espace autour des nerfs en retirant les os et les tissus qui les compriment. Cela soulage la pression sur les nerfs et leur permet de fonctionner plus normalement.

 

L’intervention est généralement réalisée par une petite incision à l’arrière du cou. Elle peut être réalisée à l’aide de techniques chirurgicales traditionnelles ou de la technologie endoscopique. Une foraminotomie cervicale permet généralement de soulager les symptômes et de rétablir la fonction nerveuse.

 

Cependant, il existe un risque de complications telles que des saignements, des infections et des lésions nerveuses.

 

 

Quand une foraminotomie devient-elle nécessaire ?

 

L’objectif principal de la procédure est de soulager la pression sur les nerfs en élargissant le foramen, ou passage osseux, par lequel ils sortent. La foraminotomie est une procédure ambulatoire utilisée pour traiter les affections de la colonne vertébrale qui compriment les nerfs à leur sortie de la colonne.

 

douleur cervicale
Source

 

En soulageant la pression sur les nerfs, la foraminotomie peut contribuer à améliorer la fonction nerveuse et à réduire la douleur. L’intervention est généralement réalisée sous anesthésie locale et la plupart des patients peuvent rentrer chez eux le jour même.

 

Dans certains cas, cependant, une foraminotomie peut être réalisée dans le cadre d’une intervention chirurgicale plus importante. Dans ce cas, les patients restent généralement à l’hôpital pendant quelques jours avant de quitter l’hôpital.

 

Dans l’ensemble, la foraminotomie est un moyen sûr et efficace de traiter les affections de la colonne vertébrale qui entraînent une compression nerveuse.

 

À LIRE :   Foraminotomie lombaire : indication et procédure (chirurgie)

 

Indications de foraminotomie cervicale

 

Ce traitement permet de soulager la pression exercée sur la moelle épinière ou les nerfs. Elle est généralement pratiquée lorsque les autres traitements conservateurs, tels que la kinésithérapie (physiothérapie) et les médicaments contre la douleur, n’ont pas réussi à apporter un soulagement.

 

massage cervical
Source

 

L’objectif de la chirurgie est de réduire la douleur et d’améliorer la fonction. L’intervention est le plus souvent indiquée pour les patients qui présentent une hernie discale, une discopathie dégénérative ou un spondylolisthésis.

 

Dans certains cas, une foraminotomie cervicale peut également être utilisée pour traiter une sténose foraminale, une affection dans laquelle les ouvertures par lesquelles passent la moelle épinière et les nerfs deviennent étroites.

 

Avant l’intervention, votre médecin procédera à une évaluation approfondie pour déterminer si vous êtes un candidat apte pour cette procédure. Si vous souffrez de douleurs cervicales et d’autres symptômes qui nuisent à votre qualité de vie, vous pourriez être un candidat apte pour une foraminotomie cervicale.

 

 

Contre-indications et risques

 

Étant donné que toutes les opérations chirurgicales comportent un certain degré de risque, il est important d’être conscient des risques potentiels avant de subir toute opération.

 

La chirurgie mini-invasive, bien que souvent présentée comme une option plus sûre, comporte néanmoins ses propres risques. Il peut s’agir de saignements, d’infections, de caillots sanguins, de lésions nerveuses et de réactions anesthésiques.

 

complications chirurgicales
Source

 

Dans certains cas rares, l’opération peut même échouer et le patient peut continuer à ressentir des douleurs persistantes par la suite.

 

S’il est toujours important de peser les risques et les avantages de toute intervention chirurgicale avant de prendre une décision, il est particulièrement crucial d’être conscient des risques possibles liés à la chirurgie mini-invasive.

 

Vous pourrez ainsi décider en toute connaissance de cause si l’intervention vous convient ou non.

 

 

Convalescence

 

La période de récupération après une intervention chirurgicale, quelle qu’elle soit, est appelée convalescence. Ce mot vient du verbe latin convalescere, qui signifie « prendre des forces« .

À LIRE :   Foraminotomie lombaire : indication et procédure (chirurgie)

 

Quel que soit le type de chirurgie que vous avez subie (mini-invasive ou autre) vous aurez besoin d’un certain temps pour récupérer et devenir plus fort avant de reprendre vos activités habituelles.

 

convalescence post-chirurgie
Source

 

Selon l’ampleur de l’intervention, vous pourrez peut-être rentrer chez vous le jour même où vous devrez rester à l’hôpital pendant quelques jours. Votre chirurgien vous donnera des instructions spécifiques sur la façon de prendre soin de vous pendant votre convalescence.

 

Une certaine douleur et un gonflement au niveau de l’incision sont normaux et peuvent être contrôlés avec de la glace et des médicaments.

 

Il est important de suivre les instructions de votre chirurgien et de ne pas trop vous forcer pendant cette période. Avec un peu de repos et de soins, vous serez bientôt de retour à votre état normal.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.