Hématome du psoas : Définition et prise en charge


L’hématome du psoas est une affection qui résulte de l’accumulation de sang dans le muscle psoas. Cela peut provoquer une douleur et un gonflement dans la zone concernée.

 

Dans la plupart des cas, l’hématome du psoas se résout de lui-même, mais dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Dans cet article de blog, nous allons discuter de la définition de l’hématome du psoas, ainsi que des options de traitement de cette affection.

Qu’est-ce qu’un hématome du psoas ?

 

L’hématome du psoas est un type d’hématome qui se produit dans le muscle iliopsoas. Ce muscle se trouve dans la partie inférieure de l’abdomen et contribue à la flexion de la hanche. Les hématomes du psoas sont relativement rares et ne se produisent que chez 0,1 à 0,6 % des patients.

 

Ils peuvent être causés par un certain nombre de facteurs, notamment un traumatisme, un traitement anticoagulant et certains types de cancer. Dans certains cas rares, la toux ou les vomissements peuvent déclencher un hématome du psoas.

 

Les hématomes du psoas peuvent provoquer des douleurs et une sensibilité dans le bas-ventre, ainsi que des difficultés à plier la hanche. S’ils ne sont pas traités, ils peuvent entraîner de graves complications, telles qu’une nécrose ou une rupture du muscle.

 

Les hématomes du psoas doivent être diagnostiqués rapidement pour qu’un traitement approprié puisse être mis en place.

 

 

Mais qu’est-ce que le muscle psoas ?

 

Le muscle psoas est un muscle plutôt épais et allongé, composé de deux ventres musculaires : le grand psoas et l’iliaque, qui se rejoignent distalement pour s’insérer au niveau du petit trochanter du fémur.

 

 

À LIRE :   Déchirure du psoas : Définition et prise en charge
anatomie du psoas
Source

 

Le psoas est un muscle fusiforme qui prend naissance sur les quatre premières vertèbres lombaires et la dernière vertèbre thoracique, ainsi que sur les disques intervertébraux intermédiaires. Le muscle se dirige ensuite vers le bas, le long de la face latérale des corps vertébraux et des foramens externes, jusqu’à ce qu’il atteigne le bassin.

 

La principale fonction du psoas est la flexion de la hanche, qu’il accomplit en agissant sur le fémur. Il sert également à stabiliser la colonne lombaire et travaille en synergie avec d’autres muscles pour contrôler les mouvements du tronc.

 

Il s’agit d’un muscle important pour la marche, la course et d’autres activités qui nécessitent un mouvement de la hanche.

 

 

Causes de l’hématome du Psoas

 

L’hématome du psoas peut avoir plusieurs causes, notamment un traumatisme, un traitement anticoagulant et certains types de cancer. Les hématomes du psoas peuvent également être causés par la toux ou les vomissements.

 

Toute activité qui exerce une pression sur le muscle psoas peut être à l’origine d’un hématome. Les facteurs de risque pour l’hématome du psoas comprennent :

 

  • Une blessure à la hanche ou à la jambe
  • La prise de médicaments anticoagulants, tels que l’héparine ou la warfarine ;
  • La prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;
  • Certains types de cancer, tels que le cancer du sein ou le cancer de la prostate ;
  • La toux ou les vomissements.

 

 

Diagnostic

 

L’hématome du psoas est le plus souvent diagnostiqué en utilisant une combinaison de méthodes, y compris un examen physique et des tests de diagnostic.

 

Un médecin peut suspecter un hématome du psoas sur la base des symptômes du patient, qui peuvent inclure une douleur dans le bas du dos ou l’abdomen et une difficulté à fléchir la hanche ou le genou. L’hématome du psoas peut également être diagnostiqué à l’aide de :

À LIRE :   Tendinite du psoas après une prothèse de la hanche (PTH) : que faire ?

 

irm
Source

 

  • Une radiographie ;
  • Un IRM, qui est un examen plus sensible que la radiographie et peut également montrer une accumulation de sang dans le muscle psoas;
  • Un test sanguin, qui peut révéler une anomalie de la coagulation du sang.

 

 

Conséquences et manifestation clinique

 

L’hématome du psoas, également connu sous le nom d’hémorragie du psoas, est une affection grave qui peut avoir un certain nombre de conséquences négatives. S’il n’est pas traité rapidement, un saignement du psoas peut entraîner une insuffisance rénale, une septicémie, voire la mort.

 

Le symptôme le plus courant d’un saignement du psoas est une douleur intense dans le bas du dos et l’abdomen. Les autres symptômes peuvent inclure des nausées, des vomissements et de la fièvre.

 

mal au ventre représentant une douleur viscérale
Source

 

Le diagnostic d’une hémorragie du psoas repose sur une combinaison d’antécédents médicaux, d’examens physiques et de tests d’imagerie.

 

Le traitement implique généralement une intervention chirurgicale pour réparer le vaisseau sanguin endommagé et arrêter le saignement. Dans certains cas, une transfusion sanguine peut également être nécessaire.

 

Avec un traitement rapide, le pronostic des patients souffrant d’un saignement du psoas est généralement bon.

 

Cependant, des complications peuvent survenir dans certains cas, il est donc important de consulter un médecin dès que possible si vous présentez des symptômes évocateurs d’un hématome du psoas.

 

Traitement

 

Un hématome du psoas est une affection qui, selon sa gravité, nécessite un traitement. La plupart des hématomes du psoas se résorbent spontanément et ne nécessitent pas de traitement.

À LIRE :   6 étirements du psoas du kiné (et quand éviter de s'étirer)

 

Toutefois, si le nerf de la cuisse est touché, un traitement chirurgical est nécessaire pour évacuer l’hématome et éliminer la compression du nerf. Cela peut se faire par un drainage percutané, en s’assurant qu’il n’y a pas de problèmes de circulation sanguine.

 

chirurgie
Source

 

Si le traitement est retardé ou ignoré, les conséquences neurologiques peuvent être définitives. Un traitement symptomatique antalgique peut cependant être mis en place si le volume de l’hématome permet une résolution sans chirurgie.

 

Il convient de rappeler qu’un hématome du muscle iliopsoas survenant chez un patient âgé entraîne généralement des symptômes plus graves.

 

Étant donné que l’hématome du psoas peut avoir des conséquences graves s’il n’est pas traité, il est important que vous consultiez votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement appropriés.

 

Votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour soulager la douleur et l’inflammation, ainsi que des antibiotiques si vous êtes atteint d’une infection. En cas de saignements importants ou de complications, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer l’accumulation de sang.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 2.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?