sciatique imitant une douleur au mollet

Hernie discale et paralysie de la jambe : quel lien ?

Si une hernie discale peut passer inaperçue, elle peut aussi être responsable d’une paralysie de la jambe. En effet, quand la saillie du disque intervertébral comprime la racine du nerf sciatique de façon conséquente, cela peut conduire à une atteinte motrice au niveau du membre inférieur. Dans cet article, nous allons vous expliquer le lien entre une hernie discale et la paralysie de la jambe.

Quelques notions d’anatomie sur la colonne vertébrale

 

Pour vous faire comprendre la hernie discale, il est important de vous rappeler l’anatomie du rachis ou colonne vertébrale.

 

Le rachis est un agencement osseux, composé de vertèbres juxtaposées qui sont reliées les unes aux autres par des disques intervertébraux. La colonne commence à partir de la nuque et se termine par le bassin.

 

anatomie de la colonne lombaire
Source

 

En bas du crâne, il y a 7 vertèbres cervicales enchaînées suivies de 12 vertèbres dorsales. Le rachis se termine par les 5 vertèbres lombaires (L1, L2, L3, L4, L5) et le sacrum. Ce dernier est composé par 5 vertèbres triangulaires (S1, S2, S3, S4, S5).

 

La moelle épinière chemine le long du canal de la colonne vertébrale et se communique avec les jambes à travers les nerfs dont les racines sont en contact avec les disques intervertébraux.

 

5 paires de nerfs spinaux se ramifient entre les disques lombaires et 5 autres paires sortent du sacrum. Ils se réunissent en bas pour former un grand nerf appelé nerf sciatique.

 

 

Zoom sur la hernie discale

 

Définition

 

Souvent à l’origine d’une douleur au niveau du bas du dos, la hernie discale lombaire est une saillie des disques lombaires ou sacrés. La protrusion de ces disques se dirige vers l’arrière puis vers la gauche et va irriter les racines nerveuses qui leur entourent.

À LIRE :   Hernie discale et sport : Font-ils bon ménage ?

 

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Herniated_Disc.png
Source

 

Cela va induire une inflammation de ces racines ce qui est responsable d’une douleur au niveau du bas du dos. Celle-ci irradie vers la fesse et la jambe. Elle provoque des symptômes désagréables sur le pied, voire une paralysie de la jambe.

 

Quelles sont les causes d’une hernie discale ?

 

La cause exacte d’une hernie discale reste indéterminée, mais les spécialistes ont quand même réuni quelques causes biomécaniques et environnementales. En effet, elle peut être :

 

  • génétique ;
  • liée au stress ;
  • une arthrose ;
  • un canal lombaire étroit ou sténose spinale (explication en vidéo);
  • causée par une blessure antérieure ;
  • le résultat des efforts répétés et le port de charge lourde ;
  • la conséquence du poids excessif ;
  • l’effet d’un travail sédentaire ;
  • la faiblesse des abdominaux ;
  • la conséquence de la mauvaise posture…

 

Comment se manifeste une hernie discale ?

 

Si chez certains patients, cette maladie ne peut avoir aucun signe chez d’autres elle est handicapante. Voici les symptômes de la hernie discale qu’on peut rencontrer.

 

douleur au dos
Source

 

  • Douleur persistante à la marche et en position debout prolongée.
  • Douleur en position assise et en se penchant vers l’avant.
  • Apparition des torsions lombaires en cas de mouvement.
  • Douleur lombaire en cas d’effort intense.
  • Douleur à type électrique irradiant vers la jambe.
  • Engourdissement et picotement dans les pieds.
  • Sensation de faiblesse dans la jambe.
  • Sciatique.
  • Cruralgie…

 

Quand la situation s’aggrave, le patient évoque les symptômes suivants.

 

  • La paralysie de la jambe.
  • La persistance d’une douleur continue d’origine mécanique.
  • Sueurs nocturnes.
  • Perte de poids.
  • Énurésie urinaire et fécale.

 

Paralysie de la jambe lors d’une hernie discale : pourquoi ?

 

Les nerfs sont des conducteurs d’influx nerveux. Ils transportent les informations vers le cerveau en passant par la moelle, et inversement, le cerveau renvoie des messages sensitifs vers les organes ou des messages réflexes vers les muscles.

 

Les nerfs spinaux ou rachidiens ont une double fonction : une fonction motrice et un rôle sensitif. Ils sont ramifiés à l’avant et à l’arrière et se réunissent par un grand nerf sciatique qui innerve les muscles de la jambe.

À LIRE :   Hernie discale : Positions qui soulage (explications)

 

 

sciatique
Source

 

Une hernie discale comprime les nerfs lombaires ou sacrés et les irrite. Puis, cette irritation s’irradie vers le nerf sciatique. Quand le nerf est davantage comprimé par la protrusion des disques intervertébraux, cela affecte principalement la jambe. Or, si la compression nerveuse dure plus ou moins longtemps, les ischio-jambiers s’affaiblissent de plus en plus et ceci provoque une faiblesse musculaire de certains muscles de la jambe.

 

Si le problème persiste, cela entraîne une paralysie de la jambe. Cette paralysie ne va pas seule, souvent, elle est accompagnée par une incontinence urinaire et fécale, des paresthésies, des douleurs constantes…

 

C’est ce qu’on appelle une hernie discale paralysante.

 

 

Comment se fait le diagnostic de la hernie discale ?

 

Pour poser le diagnostic, le médecin a besoin d’effectuer quelques tests de réflexe, de palpations et des examens cliniques.

 

Il observe d’abord la posture, puis teste la sensibilité et les amplitudes de mouvement. Il vérifie ensuite la force musculaire et les réflexes de la jambe. Il va également apprécier la conduction nerveuse et mettre en tension le nerf sciatique. Un examen neurologique permet de déterminer la présence d’une irritation nerveuse.

 

Un examen d’imagerie médicale pourra clarifier la présence d’une hernie discale ou la présence d’une autre pathologie osseuse. Autrement, il peut aussi s’agir d’une myélopathie, d’un syndrome de la queue-de-cheval, d’un cancer ou d’un canal lombaire étroit…

 

irm
Source

 

 

Traitement d’une hernie discale : que faire ?

 

En présence des symptômes, l’état du patient est considéré comme grave, donc il faut consulter sans tarder. Dans le contexte d’une irradiation ou picotement de la jambe, il s’agit d’une urgence médicale et parfois chirurgicale. Après la chirurgie d’une hernie discale, le mieux c’est de suivre des séances de kinésithérapie spécifiques. Cela aide à se remettre au plus vite.

À LIRE :   Hernie discale et voiture : Conduire sans douleur (5 conseils)

 

exercices contre le mal de dos
Source

 

Dans le cas contraire, il existe plusieurs autres façons de soigner une hernie discale, l’activité physique modérée en fait partie. Évitez de rester en repos, car cela va provoquer une atrophie musculaire ainsi qu’une perte de la densité osseuse. Le sport va favoriser la perte du poids, le maintien des fonctions musculaires (via l’oxygénation des muscles) et favorise la guérison.

 

La kinésithérapie et le massage thérapeutique fonctionnent toujours pour soulager une lombalgie.

 

Pour calmer les douleurs dans le bas du dos, les méthodes naturelles comme la chaleur ou la glace aident à les calmer. Il est aussi possible de prendre des antidouleurs et des anti-inflammatoires, mais après aval du médecin.

 

 

Références

 

Hernie discale et sport : Font-ils bon ménage ?

https://www.lombafit.com/hernie-discale-a-z/

https://www.lombafit.com/hernie-discale-et-sport/

https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/nerf/73104

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.