Hernie inguinale : Les aliments à éviter (liste)

Hernie inguinale : Les aliments à éviter (liste)

Lorsqu’on souffre d’une hernie inguinale, on pense souvent à faire attention à l’alimentation. Pour rappel, c’est une maladie qui correspond à la sortie d’une partie de l’appareil digestif, notamment les intestins, hors de leur emplacement normal. Cette partie émerge donc sous la peau. Dans cet article, découvrez les aliments à éviter lorsqu’on a une hernie inguinale.

Pourquoi est-il important de surveiller son alimentation en cas de hernie inguinale ?

 

L’apparition de la hernie inguinale est favorisée par certains facteurs, à savoir la vieillesse (qui réduit la souplesse de la paroi abdominale), les facteurs congénitaux, les maladies pulmonaires, l’ascite, le port de charges lourdes…

 

Les pathologies qui incluent de fortes pressions abdominales à savoir l’obésité, la constipation chronique constituent aussi des facteurs de risque majeurs. C’est d’ailleurs ces deux raisons qui font le lien entre l’alimentation et la hernie inguinale.

 

Voici les raisons pour faire attention à son alimentation lorsqu’on a une hernie à l’aine.

 

Note : Pour tout savoir sur la hernie inguinale, consultez l’article suivant.

 

hernie inguinale
Source

 

Pour éviter au maximum les facteurs de risques qui favorisent ou aggravent la maladie

 

  • La prise de poids, l’obésité: la consommation d’aliments trop gras et sucrés favorise l’accumulation de masse graisseuse au niveau de la partie abdominale, ce qui contribue à augmenter la pression exercée sur les viscères. Cela favorise l’apparition de la hernie au niveau de l’aine.

 

  • La faiblesse des muscles abdominaux, en partie, à cause d’une mauvaise alimentation.

 

  • La constipation : l’effort fourni lors de l’évacuation des selles augmente considérablement la pression abdominale. Cela favorise la sortie des viscères hors de leur emplacement habituel. En outre, l’accumulation des excréments difficiles à évacuer pourrait aggraver la hernie, en perturbant la circulation sanguine.

 

Pour faciliter les traitements, notamment chirurgicaux

 

C’est surtout le cas pour les aliments trop sucrés qui ralentissent la cicatrisation post-chirurgicale. Qui plus est, ils aggravent les risques d’inflammations et empirent ainsi les symptômes.

 

La consommation d’aliments inadaptés après opération pourrait aussi induire des récidives.

 

 

Quels sont alors les aliments à éviter lors d’une hernie inguinale ?

 

Voici une petite liste des aliments à éviter ou du moins à minimiser au cours de cette maladie :

 

  • les aliments trop glucidiques: sucre, bonbons, pâtes, pâtisseries ;
  • les aliments industrialisés: boissons sucrées et gazeuses, condiments, sauces et exhausteurs de goût synthétiques, snacks ;
  • les aliments trop gras: lards, margarine, fromages, aliments frits, viandes…
  • les junk foods: hamburger, kebabs, sandwichs… qui accroissent le risque d’obésité ;
  • les boissons alcoolisées ;
  • les excitants: tabac, café… ;
  • les aliments qui constipent: chocolat, fruits peu mûrs surtout la goyave et la banane, riz blanc, viande rouge ;
  • les fruits secs et noix qui sont difficiles à digérer ;
  • ceux riches en gluten, qui enflamment les intestins. Ils sont donc mauvais pour les personnes à hernie inguinale. Comme exemples, on peut citer le blé, les charcuteries, le chocolat, les bières, etc.

 

Après l’opération, les médecins recommandent toujours de manger des aliments faciles à digérer et légers et surtout pas trop durs. On peut par exemple citer les bouillons pas trop gras, les fruits bien mûrs, les compotes, etc. Les laxatifs comme la plupart des légumes sont conseillés pour lutter contre la constipation. Et surtout, il ne faut pas oublier de bien s’hydrater en buvant suffisamment d’eau.

 

 

Références

 

https://fr.healthy-food-near-me.com/hernia/

https://info-cafe-wuppertal.org/fr/traiter-une-hernie-inguinale-sans-chirurgie-les-cinq-meilleures-fa%C3%A7ons-de-le-faire/