Hernie inguinale : Filet qui lâche (complication)

Hernie inguinale : Filet qui lâche (complication)

Une hernie inguinale est la saillie d’un organe ou d’une partie d’organe à travers une ouverture dans la paroi de la cavité qui le contient normalement.

 

Les hernies inguinales représentent 95 % de toutes les hernies, et se produisent lorsque des tissus graisseux ou des anses intestinales sont poussés à travers un point faible des muscles abdominaux près de l’aine.

 

Les hernies inguinales peuvent être douloureuses et nécessitent souvent une intervention chirurgicale. Cet article traite des symptômes, des complications opératoires et des options de traitement des hernies inguinales.

Anatomie de la région inguinale

 

La région inguinale est la zone du corps où la cuisse rencontre l’abdomen. Cette zone contient plusieurs structures anatomiques importantes, notamment :

 

  • Le ligament inguinal ;
  • Le canal inguinal ;
  • Et le triangle fémoral.

 

Le ligament inguinal est une bande de tissu conjonctif qui s’étend de l’os pubien à l’épine iliaque antéro-supérieure. Ce ligament contribue à soutenir le poids de l’abdomen et à empêcher une hernie par le canal inguinal.

 

Le canal inguinal est une structure en forme de tunnel qui contient le cordon spermatique chez l’homme ou le ligament rond chez la femme. Le cordon spermatique contient les canaux déférents, ainsi que les nerfs et les vaisseaux sanguins qui alimentent les testicules.

 

triangle fémoral
Source

 

Le triangle fémoral est un espace anatomique qui est délimité par le ligament inguinal, le tubercule pubien et le muscle iliopsoas. Cet espace contient plusieurs structures importantes, dont l’artère et la veine fémorales, qui sont responsables de l’approvisionnement en sang des membres inférieurs.

 

 

Hernie inguinale : Définition

 

Une hernie inguinale est un renflement ou une protubérance qui se produit lorsque le contenu de l’abdomen fait saillie à travers un point faible de la paroi abdominale. Ce point faible est généralement situé dans le canal inguinal, qui est un passage allant de l’abdomen à l’aine.

À LIRE :   Hernie inguinale : techniques opératoires (procédure)

 

hernie inguinale
Source

 

Les hernies inguinales peuvent être congénitales (présentes à la naissance) ou acquises (développées plus tard dans la vie). Les hernies inguinales congénitales sont plus fréquentes chez les hommes, tandis que les hernies acquises touchent les deux sexes de manière égale.

 

Les hernies sont plus susceptibles de se produire lorsqu’il y a une pression accrue dans l’abdomen, par exemple pendant la grossesse, lorsqu’on soulève des objets lourds ou lorsqu’on tousse. Dans la plupart des cas, les hernies inguinales ne provoquent aucun symptôme.

 

Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une douleur ou une gêne, en particulier lorsqu’elles se tiennent debout ou qu’elles toussent. Si la hernie devient suffisamment grande, elle peut provoquer des nausées, des vomissements ou une occlusion intestinale.

 

 

Traitements chirurgicaux

 

Dans la plupart des cas, les hernies inguinales peuvent être traitées chirurgicalement. Le type de chirurgie dépendra de la taille et de la localisation de la hernie, ainsi que de l’âge et de l’état de santé du patient.

 

chirurgie
Source

 

L’intervention chirurgicale la plus courante pour les hernies inguinales s’appelle une réparation de hernie. Elle consiste à coudre la zone affaiblie de la paroi abdominale pour fermer le trou par lequel la hernie fait saillie. Dans certains cas, un morceau de filet peut être utilisé pour renforcer la réparation.

 

La réparation d’une hernie peut être effectuée par chirurgie ouverte ou laparoscopique. Dans la chirurgie ouverte, une grande incision est pratiquée dans la région de l’aine pour accéder à la hernie.

À LIRE :   Hernie inguinale : Les aliments à éviter (liste)

 

Sur le site le chirurgien repousse la hernie dans l’abdomen, puis couse le trou. Dans la chirurgie laparoscopique, plusieurs petites incisions sont pratiquées dans l’abdomen et une caméra est insérée. Le chirurgien utilise ensuite des instruments spéciaux pour réparer la hernie.

 

La chirurgie laparoscopique est moins invasive que la chirurgie ouverte et le temps de récupération est plus court. Cependant, elle ne convient pas à tous les types de hernies.

 

Après l’opération, la plupart des personnes peuvent reprendre leurs activités normales en quelques semaines. Cependant, il est important d’éviter toute activité intense ou de soulever des objets lourds pendant au moins six semaines pour permettre à l’incision de guérir correctement.

 

 

Complications opératoires de la hernie inguinale

 

Bien que la chirurgie des hernies inguinales soit généralement sans danger, quelques complications potentielles peuvent survenir. Il s’agit notamment de :

 

complications chirurgicales
Source

 

  • Filet qui lâche : Si la maille (filet) chirurgicale utilisée pour réparer votre hernie se détache, elle peut provoquer des douleurs et nécessiter une intervention chirurgicale supplémentaire pour la réparer. Dans certains cas, il peut être nécessaire de retirer l’ensemble du filet.

 

  • Infection : L’infection est une complication rare mais grave de toute intervention chirurgicale. Les signes et symptômes de l’infection sont les suivants : rougeur, gonflement, chaleur, drainage du site de l’incision et fièvre.

 

  • Récidive : Dans certains cas, la hernie peut réapparaître après l’opération. Cela est plus susceptible de se produire si les muscles environnants sont faibles ou s’il y a un grand trou dans la paroi abdominale.

 

  • Fermeture incomplète de l’incision : Dans de rares cas, le chirurgien peut ne pas être en mesure de fermer complètement l’incision. Cela peut provoquer un renflement ou une hernie par l’ouverture.
À LIRE :   Hernie inguinale : Comment la reconnaître et la soigner ?

 

  • Douleur : La douleur est une plainte fréquente après une intervention chirurgicale. Dans la plupart des cas, cette douleur est légère et peut être gérée avec des médicaments antidouleur en vente libre. Dans certains cas, cependant, la douleur peut être plus intense et nécessiter des médicaments sur ordonnance.

 

Si vous souffrez d’une hernie inguinale, il est important de parler avec votre médecin de la les risques et les avantages de la chirurgie. Dans la plupart des cas, la chirurgie est la meilleure option pour traiter une hernie inguinale.

 

 

Filet qui lâche suite à une opération de hernie inguinale : Que faire ?

 

Si vous avez été opéré d’une hernie inguinale et que vous présentez des symptômes d’un filet qui lâche, il est important de consulter immédiatement votre médecin. Dans certains cas, la maille lâche peut être retirée au cours d’une simple procédure ambulatoire.

 

Dans d’autres cas, cependant, la maille lâche peut nécessiter une autre intervention chirurgicale pour la retirer. Dans les deux cas, il est important de consulter votre médecin afin que le problème puisse être correctement diagnostiqué et traité.

 

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?