infiltration

Infiltration pour arthrose zygapophysaire : Efficace ?

Les articulations zygapophysaires sont situées au niveau des arcs vertébraux de la colonne vertébrale et jouent un rôle important dans le mouvement.

 

Lorsque ces articulations s’enflamment, à cause de l’arthrose, cela peut provoquer des douleurs importantes. Heureusement, il existe des traitements qui peuvent aider à réduire cette douleur. Dans cet article, nous discuterons de l’infiltration pour l’arthrose zygapophysaire et nous verrons si c’est un traitement efficace ou non.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Anatomie des articulations zygapophysaire

 

Les articulations zygapophysaires, également appelées facettes, sont de petites articulations situées entre les vertèbres de la colonne vertébrale. Chaque vertèbre possède une paire de facettes, qui sont des surfaces lisses permettant aux vertèbres de glisser l’une contre l’autre.

 

articulation zygapophysaire
Source (Fleuralia)

 

Les facettes sont reliées par un petit morceau de cartilage, qui contribue à réduire la friction et à protéger les os de l’usure. Les articulations zygapophysaires sont importantes pour assurer la stabilité de la colonne vertébrale et permettre une amplitude de mouvement limitée.

 

Sans ces articulations, la colonne vertébrale serait incapable de bouger, et le corps serait vulnérable aux blessures. Cependant, un mouvement trop important de ces articulations peut entraîner des douleurs et des raideurs articulaires. Par conséquent, il est important de les garder en bonne santé et fortes grâce à l’exercice et à une alimentation appropriée.

 

 

L’arthrose zygapophysaire c’est quoi au juste ?

 

L’arthrose zygapophysaire est une affection dégénérative qui touche les petites articulations de la colonne vertébrale.

 

arthrose de l'articulation zygapophysaire
Source

 

Les articulations zygapophysaires sont situées entre les vertèbres et agissent comme des amortisseurs, contribuant à protéger la colonne vertébrale des chocs. Avec le temps, ces articulations peuvent dégénérer, provoquant des douleurs, des raideurs et une réduction de l’amplitude des mouvements.

 

 

Causes et symptômes de l’arthrose zygapophysaire

 

Comme mentionné, l’arthrose zygapophysaire est une affection qui touche les petites articulations du dos, appelées zygapophyses. Les zygapophyses sont situées à la jonction des vertèbres et relient la colonne vertébrale au bassin.

 

Ces articulations sont responsables de la stabilisation et du mouvement de la colonne vertébrale. L’arthrite zygapophysaire survient lorsque ces articulations s’enflamment, souvent à la suite d’une usure ou d’une blessure.

À LIRE :   Infiltration épidurale : efficace pour le mal de dos ?

 

Le symptôme le plus courant de l’arthrite zygapophysaire est la douleur dans le bas du dos, qui peut aller de légère à sévère. Les autres symptômes sont la raideur, la limitation de l’amplitude des mouvements et l’inflammation. Si elle n’est pas traitée, l’arthrite zygapophysaire peut entraîner des dommages permanents aux articulations et à la colonne vertébrale.

 

douleur au sacrum
Source

 

 

Traitement de l’arthrose zygapophysaire : mesures conservatrices et chirurgicales

 

Lorsque l’arthrose zygapophysaire est encore à un stade précoce et que seul le cartilage est endommagé, la maladie peut souvent être traitée efficacement par des médicaments, la kinésithérapie (physiothérapie) ou l’ostéopathie.

 

Dans ce cas, l’objectif est de réduire la douleur et l’inflammation. Si les articulations sont déjà fortement endommagées, une chirurgie dite de préservation des articulations peut être nécessaire. Il s’agit, par exemple, de retirer de petits fragments d’os ou de réaligner l’articulation.

 

Dans les cas graves, un remplacement total de l’articulation peut s’avérer nécessaire. Cette opération est également appelée endoprothèse (ou prothèse discale).

 

chirurgie
Source

 

Dans cette procédure, l’articulation malade est entièrement retirée et remplacée par une articulation artificielle. Grâce aux méthodes et aux matériaux chirurgicaux actuels, cette intervention peut souvent être réalisée avec beaucoup de succès.

 

Si ces mesures ne parviennent pas à améliorer les symptômes, une infiltration des articulations touchées peut être recommandée.

 

L’infiltration peut apporter un soulagement significatif de la douleur et de la raideur, et est généralement bien tolérée. Cependant, il est important de noter qu’elle ne permet pas de guérir l’arthrose zygapophysaire et ne ralentit pas la progression de la maladie.

 

 

Utiliser l’Infiltration pour arthrose zygapophysaire

 

La thérapie par infiltration est une option thérapeutique pour les articulations présentant une arthrose zygapophysaire. L’objectif de la thérapie par infiltration est de réduire la douleur et l’inflammation dans l’articulation affectée.

 

infiltration pour arthrose zygapophysaire (facettaire)
Source

 

Les indications de la thérapie par infiltration des articulations zygapophysaires sont les douleurs non spécifiques de la colonne lombaire ou cervicale et les tensions du système musculaire qui ne peuvent être améliorées par la kiné thérapie (physiothérapie) ou la thérapie par l’exercice.

À LIRE :   Arthrose zygapophysaire et travail : Tout savoir

 

D’autres indications sont la limitation douloureuse des mouvements, ainsi que la raideur matinale. Afin d’obtenir un soulagement durable de la douleur, il est souvent nécessaire de répéter l’infiltration plusieurs fois à des intervalles de 8 à 12 semaines.

 

 

Quelle est la procédure pour une thérapie par infiltration ?

 

La procédure de thérapie par infiltration est assez simple :

 

infiltration
Source

 

  • Tout d’abord, la peau de l’articulation concernée est nettoyée avec une solution.

 

  • Ensuite, une aiguille est insérée dans l’espace articulaire et le médicament est injecté. L’aiguille est ensuite retirée et un pansement est appliqué sur le site d’injection. L’ensemble de la procédure dure généralement moins de 30 minutes.

 

  • Après l’intervention, vous serez surveillé pour détecter d’éventuelles complications. Vous pouvez ressentir une certaine douleur et un gonflement au niveau du site d’injection. Ces effets secondaires devraient disparaître en quelques jours.

 

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant la thérapie par infiltration pour l’arthrose zygapophysaire, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

 

 

Contre-indications

 

Il existe peu de contre-indications à la thérapie par infiltration des articulations zygapophysaires. Il s’agit notamment :

 

  • Des inflammations aiguës,
  • Des infections
  • Des maladies de la peau dans la zone d’injection,
  • Ainsi que d’une hypersensibilité connue aux médicaments utilisés.
  • En cas de suspicion d’une infection, un test de laboratoire doit être effectué avant l’infiltration.

 

En outre, les patients qui prennent des anticoagulants ou qui ont des antécédents de troubles de la coagulation peuvent être exposés à des complications graves car cela pourrait augmenter le risque d’hématomes ou de saignements au site d’injection.

 

L’infiltration doit être évitée chez les femmes enceintes ou celles qui allaitent.

 

Enfin, les patients qui sont allergiques aux médicaments utilisés dans l’infiltration ne doivent pas subir ce traitement.

 

Cette thérapie n’est généralement recommandée qu’aux personnes qui n’ont pas répondu aux autres traitements conservateurs, tels que la kinésithérapie (physiothérapie) ou les médicaments. La thérapie par infiltration est généralement considérée comme sûre, mais il existe certains risques associés à la procédure.

 

 

Qu’en est-il de la convalescence ?

 

Lorsqu’une personne souffre d’arthrose zygapophysaire, le cartilage qui recouvre les articulations commence à s’user. Cela peut entraîner des douleurs, des inflammations et une réduction de l’amplitude des mouvements.

À LIRE :   Infiltration cervicale sous scanner : procédure et risques

 

L’infiltration est une option de traitement qui consiste à injecter un médicament directement dans l’articulation touchée. Cela peut contribuer à réduire la douleur et à améliorer la fonction articulaire.

 

Toutefois, il est important de noter que l’infiltration n’est pas un remède contre l’arthrose. Les effets de l’injection ne dureront que quelques mois, et l’affection continuera à progresser avec le temps.

 

L’infiltration est le plus souvent utilisée comme une mesure à court terme pour aider une personne à faire face à la douleur en attendant que d’autres traitements, comme la chirurgie, fassent effet.

 

Après avoir reçu une injection d’infiltration, il est important de reposer l’articulation et d’éviter toute activité intense. La plupart des personnes ressentent une certaine douleur et un gonflement au niveau du site d’injection, mais cela devrait disparaître en quelques jours.

 

Dans de rares cas, des effets secondaires plus graves peuvent survenir, comme une infection ou une lésion nerveuse. Dans l’ensemble, l’infiltration est une option thérapeutique sûre et efficace pour l’arthrose zygapophysaire, et elle peut apporter un soulagement significatif de la douleur à court terme.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...