Les maux de dos – Moins fréquents avec l’âge ?

femme âgée ayant des maux de dos qui fait un exercice d'extension tiré de la méthode Mckenzie
""Si certaines études ont observé une diminution modeste des cas de maux après 60 ans, nous observons tout de même y avoir une progression indéniable avec le temps.""

Je me souviens de mon grand-père, jeune de ses 70 ans, ayant travaillé dur toute sa vie, et qui se chargeait toujours de déneiger l’entrée du garage après chaque bordée de neige, ainsi que celle de la voisine d’en face. Jamai..

"Si certaines études ont observé une diminution modeste des cas de maux après 60 ans, nous observons tout de même y avoir une progression indéniable avec le temps."
PARTAGEZ L'ARTICLE

Je me souviens de mon grand-père, jeune de ses 70 ans, ayant travaillé dur toute sa vie, et qui se chargeait toujours de déneiger l’entrée du garage après chaque bordée de neige, ainsi que celle de la voisine d’en face. Jamais je ne l’ai entendu se plaindre d’avoir mal au dos, ni nul part ailleurs. Pourtant, au bureau, la plupart des « jeunes » que je côtoie, âgés entre 20 et 40 ans, ont souvent mal quelque part et doivent même parfois s’absenter du travail.

 

douleur lombaire chaise

 

Je dois l’avouer, avant de lire l’article suivant, j’avais en tête une distribution démographique des maux de dos ressemblant davantage à une cloche, c’est-dire que les risques seraient plus importants en milieu de vie, puis, diminueraient progressivement. J’ai probablement formé cette impression suivant la lecture d’une quelconque étude, mais il semble que ma compréhension du phénomène, sans être complètement erronée, n’était pas non plus tout à fait juste. 

Si certaines études ont observé une diminution modeste des cas de maux après 60 ans, nous observons tout de même y avoir une progression indéniable avec le temps.

 

 

Maux de dos et âge

 

On note également que les maux de dos sont plus fréquents chez les femmes et dans les pays industrialisés. Comment pourrions-nous expliquer autrement ces observations démographiques ? Est-ce que l’inactivité physique et le manque d’exposition à une variété de mouvements pourraient être plus important que l’âge, au final ? Je ne prétends pas qu’il existe un lien causal, mais il s’agit tout de même d’une perspective, selon moi, intéressante. 

 

canape et tele

 

Les jeunes sont en général plus actifs et se sédentarisent souvent à l’âge adulte. Les premières générations d’adultes moins actifs prennent progressivement leur retraite. Les travailleurs des pays industrialisés passent souvent de longues heures assis derrière un bureau pour ensuite s’étendre devant la télévision durant la majeure partie de la soirée. Nous savons également que les femmes sont généralement moins actives que les hommes.

Réflexions non-conclusives

 

Sans vouloir m’étendre sur les vertus de l’activité physique, on suggère généralement de participer à une activité que vous appréciez afin d’augmenter votre adhérence et la fréquence de celle-ci. Il s’agit probablement de l’habitude de vie pouvant avoir l’impact le plus significatif pour votre santé, suivant cesser de fumer ! Pour plusieurs d’entre nous, c’est pourtant plus facile à dire qu’à faire.

Suivant un épisode de mal de dos, êtes-vous véritablement confiant pour reprendre le racquetball à la fréquence et à l’intensité habituelle ? Et si vous vous blessez de nouveau ? Devrez-vous cesser toute activité physique de nouveau ? Et pour combien de temps cette fois-ci ? Peut-être devrez-vous vous absenter du travail ?

Quel est le pont entre là où vous êtes et ce que vous souhaitez faire ? Dépendez-vous d’un professionnel pour vous piquez, masser, craquer, étirer ou autre pour chacun de vos épisodes de douleur ? Partagez-nous vos craintes, vos expériences et les principales barrières auxquelles vous vous butez lorsque vous avez mal au dos. Nous lirons tous vos commentaires avec grand intérêt !

 

Si vous désirez bénéficier d’une approche structurée, simplifiée et complète pour combattre vos maux de dos, une série de GUIDES EN LIGNE est mise à votre disposition. Peu importe votre condition, vous trouverez un guide qui répondra à vos besoins, et vous orientera vers le chemin de la guérison!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *