Mâchoire qui craque : causes, symptômes, traitements

Mâchoire qui craque : causes, symptômes, traitements

Votre mâchoire craque et cela vous inquiète ?  Sachez que vous n’êtes pas la seule personne à en souffrir. Douloureux au quotidien, ce problème touche des milliers de Français.

 

La mâchoire qui craque est aussi le résultat d’un dysfonctionnement articulaire provoquant des effets plus pénibles sur le long terme. Alors pourquoi la mâchoire émet des bruits ? Quelles sont les conséquences de ce phénomène ? Pourquoi les cervicales deviennent aussi douloureuses ? Quels sont les traitements qui existent ? Nos équipes se penchent sur une anomalie dans ce dossier spécial.

 

Craquements de la mâchoire –  origines

 

bruxisme
Le bruxisme fait partie des facteurs entraînant des claquements au niveau de la mâchoire

 

Les causes expliquant une mâchoire qui craque sont nombreuses. Parmi elles, nous notons

 

Bruxisme :

 

Le bruxisme est un terme que l’on emploie pour désigner le grincement de dents. Ce grincement des dents survient notamment la nuit et provoque une forte tension dans les muscles de la mâchoire. À terme, cette tension peut facilement provoquer un craquement de dents.

 

Nous distinguons deux types de bruxisme.

 

Le bruxisme excentré :

 

Il s’agit d’un serrement de dents de façon latérale. Il est fréquent, peu problématique et survient surtout la nuit.

 

Le bruxisme centré :

 

Plus contraignant que son acolyte, il se caractérise par un serrement vertical des dents. Entraînant des souffrances plus vives, ce type de bruxisme apparaît également durant la journée. Il est causé par le ressenti d’émotions fortes telles que la colère.

 

Le Syndrome SADAM

 

Le craquement de mâchoire peut être dû au syndrome SADAM (le syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur). Il s’agit d’un dysfonctionnement douloureux (“algo-“)  touchant l’ensemble des muscles, os, ligaments et articulations qui nous permettent de manger (“manducateur”).

 

Cette anomalie provoque des gênes au niveau de l’appareil mandibulaire qui se caractérisent par des claquements, craquements ou crépitements de mâchoire.

 

Selon les études, 8% des Français souffrent du SADAM.

 

Moins fréquents, le stress et l’arthrite rhumatoïde sont aussi des troubles occasionnant des craquements au niveau du maxillaire et de la mandibule.

 

Mâchoire qui craque : quels symptômes sur le reste du corps ?

 

Le craquement de mâchoire est un phénomène qui a des répercussions sur le reste de votre corps. Et pour cause ! La bouche est considérée comme un pivot postural. En d’autres termes, un déséquilibre dentaire peut engendrer des douleurs ou des troubles dans toutes les zones du corps humain.

 

C’est pourquoi une mâchoire qui craque peut très bien s’accompagner de douleurs au niveau des cervicales. Il n’est pas rare non plus de ressentir des troubles auditifs ou oculaires (sifflements dans les oreilles, vertiges, vision floue ou rougeur dans les yeux).

 

 

Comment traiter une mâchoire qui craque ?

 

Une mâchoire qui craque, c’est d’abord une bouche qui doit se reposer. La première des choses est de réduire tous les mouvements qui exercent une pression sur l’appareil manducateur. Le moindre bâillement ou la mastication de certains aliments peuvent s’avérer douloureux.

 

Comme nous l’avons évoqué précédemment, les causes des craquements sont multiples.

Afin de traiter ce trouble, il est primordial de consulter un professionnel de santé. Le dentiste évalue l’état de vos dents, la gravité de votre problème et vous indique le traitement le plus adapté à vos besoins.

 

Si vous souffrez aussi de douleurs cervicales, tournez-vous vers un ostéopathe.

 

Les traitements complémentaires et transversaux s’inscrivent dans une démarche holistique ; plus efficace qu’un simple traitement symptomatique.

 

Votre craquement de mâchoire s’aggrave avec le stress. Dans ce cas, il est primordial de déceler des techniques de relaxation pour décharger la tension musculaire.

 

Gouttière occlusale

 

Dans le cadre du bruxisme, le praticien recommande le port de gouttières occlusales. Appelé gouttière de libération occlusale, cet appareil libère un espace entre les deux rangées de dents, pour éviter tout contact.

Le dispositif prothétique devient un vrai allié afin de soulager les tensions de l’articulation. En créant une petite béance, le système étire les muscles, réduit le grincement et l’usure de l’émail des dents.

 

Traitement orthodontique

 

traitement orthodontique
En fonction de la malocclusion, un traitement orthodontique peut venir à bout des craquements dans la mâchoire

 

Si le praticien conseille un traitement orthodontique, il ne faut pas s’inquiéter. Il s’agit de la meilleure solution dans le but de résorber la malocclusion à l’origine des craquements perceptibles dans la mâchoire.

 

Le traitement vise à repositionner les dents, en les réalignant de manière durable.

 

Depuis quelques années, l’orthodontie a opté pour un virage révolutionnaire en mettant à jour des appareils légers et invisibles. C’est notamment le cas des gouttières Invisalign. De plus en plus prisées par les adolescents et les adultes, ces gouttières transparentes allient esthétisme et efficacité.

 

 

Conclusion

 

Une mâchoire qui résonne au son de craquements met chacun et chacune en alerte. Avant de céder à la panique, il est important de reposer l’appareil manducateur et de contacter un professionnel de santé. Ce dernier évalue les problèmes, identifie les causes et indique le traitement adapté. Selon la gravité et l’origine du trouble, un traitement orthodontique peut être mis en place. Il est conseillé d’agir rapidement, car la mâchoire étant considérée comme un des piliers du corps, les douleurs s’étendent à d’autres parties, touchant le dos, les jambes ou les cervicales.