marche2 Peut-on marcher avec une tendinite du moyen fessier ?

Peut-on marcher avec une tendinite du moyen fessier ? (conseils)

Vous ressentez une douleur au niveau des fesses quand vous faites un mouvement particulier ? C’est peut-être une tendinite du moyen fessier. C’est le muscle moyen glutéal, il fait partie des muscles de la ceinture pelvienne. Quand le tendon de ce muscle est irrité, on parle de tendinite du moyen fessier. Cette affection touche notamment les athlètes. Est-il recommandé de marcher avec une tendinite du moyen fessier ? On répond à cette question dans cet article.

Rappel sur les définitions et l’anatomie

Muscle moyen fessier : qu’est-ce que c’est ?

Le muscle moyen glutéal, de son ancien nom « muscle moyen fessier », fait partie des muscles du membre inférieur. Plus précisément, ce muscle appartient à la famille des muscles latéraux de la ceinture pelvienne. Ce muscle puissant prend trois origines principales : l’épine iliaque antérosupérieure, la crête iliaque et le fascia glutéal. Il se poursuit ensuite vers le bas et se termine sur le grand trochanter du fémur par un puissant tendon.

muscle moyen fessier
Source

Le muscle moyen fessier est le principal stabilisateur du bassin. Lorsque vous vous appuyez sur une seule jambe, celui-ci stabilise votre hanche. Il exerce également une action de double rotation : médial et latéral.

Et la tendinite du moyen fessier ?

La tendinite du moyen fessier signifie une atteinte du tendon du muscle petit fessier, celui qui se lie à la partie supérieure du fémur. Il s’agit d’une pathologie fréquente se caractérisant par une vive douleur qui prend origine à partir du tendon enflammé. Le suffixe « ite », en médecine, signifie généralement une inflammation. Ainsi, une tendinite se traduit par l’inflammation du tendon du muscle petit fessier.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Quels sont les causes et les symptômes d’une tendinite du moyen fessier ?

Les principales causes de la tendinite du moyen fessier

La tendinite du petit fessier affecte surtout les sportifs qui font travailler leurs jambes comme les coureurs de marathon ou ceux qui font des sauts en hauteur. Néanmoins, il peut également se rencontrer chez ceux qui font du patinage, du ski ou bien des rollers. Suite aux intenses efforts, le tendon du petit fessier subit des microtraumatismes qui s’aggravent au fur et à mesure.

À LIRE :   Tendinite du moyen fessier : Exercices efficaces à faire
saut en hauteur
Source

La prise d’antibiotiques de la famille des fluoroquinolones figure également parmi les causes les plus fréquentes de tendinite du moyen fessier. En effet, il a été prouvé que ce médicament provoque des ruptures tendineuses.

D’autre part, l’apparition d’une tendinite du moyen fessier peut venir d’une maladie sous-jacente comme le diabète, des pathologies auto-immunes, des atteintes rhumatoïdes ou encore la sclérodermie.

Par ailleurs, l’âge constitue un facteur de risque de cette pathologie. Cela affecte surtout les femmes. En effet, du point de vue anatomique, la femme a un plus large bassin que les hommes. Le tendon est plus étiré chez elle.

Et enfin, il y a le tabagisme et le surpoids qui sont susceptibles de provoquer une tendinite du moyen fessier.

Les symptômes de cette inflammation du tendon

La tendinite du moyen fessier se manifeste par une douleur réveillée quand le muscle en question est sollicité. Cette douleur se localise surtout au niveau de la hanche, de la face externe et postérieure des fesses et de la partie haute de la cuisse. Quelquefois quand l’inflammation s’intensifie, la douleur se répercute jusqu’au niveau de la jambe et du pied.

Elle se déclenche quand la personne :

course a pied Peut-on marcher avec une tendinite du moyen fessier ?
  • effectue des mouvements de flexion comme la montée des escaliers ;
  • pratique des exercices physiques et sportifs comme la course à pied ;
  • monte les escaliers ;
  • se tient debout pendant un long moment ;
  • fait un faux mouvement ;
  • se couche du côté de la partie atteinte. Cette position peut même être impossible en cas de forte douleur.

Pour en savoir plus sur la tendinite du moyen fessier, vous pouvez lire cet article.

Peut-on marcher avec une tendinite du moyen fessier ?

La tendinite du moyen fessier gêne certaines activités basiques comme la marche, la station debout et assise. Cependant, la personne peut toujours marcher et se déplacer, mais chaque pas engendre des douleurs.

marche pour traiter le mal de dos

Marcher avec une tendinite du moyen fessier : les avantages

Durant le traitement de la tendinite, la marche contribue à la guérison de la maladie, car :

  • Elle permet de tonifier les fessiers ;
  • Elle renforce les articulations et stimule plusieurs muscles en même temps ;
  • Elle aide à vaincre la sédentarité qui ralentit la récupération ;
  • Elle permet de reprendre progressivement les activités sportives.

Et les Inconvénients

La marche peut tout de même être potentiellement néfaste dans certains cas pour les raisons suivantes :

  • à l’excès, elle peut provoquer des contractures et tensions musculaires qui pourront retarder la guérison ;
  • une longue marche peut provoquer des inflammations au niveau des tendons, ce qui va aggraver la tendinopathie.
À LIRE :   Tendinite du moyen fessier: symptômes et traitement (guide complet)

Faut-il se reposer en cas de tendinite du moyen fessier ?

En moyenne, le temps de guérison d’une tendinite est de quatre à six semaines. Pendant cette période, le patient devra limiter la pratique de sports intenses comme la course à pied et les sauts.

Nos conseils

Nous vous proposons ces quelques conseils pour les marches :

  • Inclure une heure de marche tous les jours : il vous suffit juste de marcher calmement. Vous pouvez le pratiquer en famille, ou en intégrant des clubs de marche ;
  • Bien s’hydrater, car le manque d’eau peut possiblement fragiliser les tendons ;
  • Ne pas surcharger le muscle : vous devez éviter les activités de très forte ampleur ;
  • Porter les chaussures adaptées : des chaussures plates ou mieux, des chaussures orthopédiques ;
  • Essayer de marcher sur des surfaces adaptées qui éviteront autant que possible de surmener le tendon du muscle petit fessier.
  • Consultez un professionnel de santé (comme un kinésithérapeute ou physiothérapeute) pour une prise en charge adaptée.

Les activités alternatives que vous pouvez faire

La natation

natation
Source

La natation est particulièrement bénéfique pour la santé, surtout pour les muscles. Vous pouvez participer à une séance d’aquagym. L’aquagym est avantageuse pour la tendinite du moyen fessier, car elle permet de renforcer votre musculature. Elle favorise aussi la flexibilité des tendons. Surtout pour les personnes âgées, la pratiquer vous permet de minimiser les risques de blessures.

Le vélo

vélo pour perdre du poids

Le vélo permet de faire travailler doucement le muscle en question (car il y a moins de stress sur l’articulation de la hanche et des membre inférieur en général). Cette activité contribue ainsi à renforcer les muscles fessiers de manière sûre et progressive.

Quand la personne pédale, elle effectue des mouvements de flexion doux et réguliers. Ainsi, ces mouvements vont améliorer l’élasticité musculo-tendineuse et la circulation. Cependant, il est préférable de ne pas brusquer le muscle ou le forcer en augmentant la résistance de manière excessive.

Exercice thérapeutique

exercice en kinésithérapie

La kinésithérapie ou la physiothérapie consiste à soigner les douleurs musculaires ou articulaires par différentes techniques. Il s’agit d’une sorte de rééducation pour redonner une mobilité à la personne malade. Le kinésithérapeute traite les troubles au niveau de la motricité, mais aussi plusieurs déficiences au niveau des muscles.

À LIRE :   Un ostéopathe peut-il guérir une tendinite du moyen fessier ?

Pour le cas de la tendinite, la kinésithérapie vous propose plusieurs méthodes qu’il faut choisir en fonction du niveau de complication de votre maladie :

  • Le massage profond : qui consiste à masser les tissus tendineux afin de réduire les inflammations, redonner de l’élasticité aux tissus et réhabiliter les tendons ;
  • La cryothérapie : ou thérapie par le froid, consiste à soigner une inflammation par un choc thermique provoqué par le contact avec une température très basse. Cela va diminuer les douleurs ;
  • La thérapie par onde de choc radiale ou le SHOCKWAVE qui consiste à guérir les douleurs à partir des ondes. Les ondes vont produire des microlésions qui vont ensuite atténuer les inflammations ;
  • L’électrothérapie : qui utilise les courants électriques de basse fréquence comme outils thé La stimulation par l’électricité va détendre les tendons ;
  • Les étirements ou le stretching qui se manifestent par des exercices d’assouplissement des différentes fibres musculaires, notamment le tendon. C’est un traitement très efficace à réaliser chez soi et qui ne sollicite aucun matériel ;
  • Les exercices de renforcement musculaire : conseillés par le kinésithérapeute

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...