produits naturels et remèdes de grand-mère

Méralgie paresthésique : Traitements naturels efficaces pour se soulager

La méralgie paresthésique est une affection clinique fréquente. Elle se caractérise par une sensation de brûlure ou de picotement dans la partie externe de la cuisse, et peut rendre difficile la marche, l’assise ou la station debout pendant de longues périodes.

 

Dans cet article, nous allons aborder certains des traitements naturels les plus efficaces pour soulager la méralgie paresthésique. Nous aborderons également certaines des causes et des symptômes de cette affection.

Méralgie paresthésique : Définition

 

La méralgie paresthésique est une affection clinique courante causée par une lésion du nerf cutané latéral de la cuisse, qui se traduit par une douleur, un engourdissement et des picotements sur la face antérieure et extérieure de la cuisse.

 

L’affection se présente généralement comme une douleur brûlante sur la face externe de la cuisse, aggravée par la marche ou le port de vêtements serrés. La douleur est souvent décrite comme une sensation de  » piqûre  » ou de  » palpitation « .

 

La méralgie paresthésique est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, et elle est le plus souvent observée chez les adultes d’âge moyen. La méralgie paresthésique est une affection douloureuse qui peut être débilitante, mais avec un traitement approprié, la plupart des patients peuvent être soulagés.

 

 

Anatomie du nerf cutané latéral de la cuisse

 

Le nerf cutané latéral de la cuisse (L2 et L3, nerf fémoro-cutané) est un nerf qui provient du plexus lombaire. Il se dirige obliquement en direction de l’épine iliaque antéro-supérieure et passe à la face profonde du ligament inguinal. Lorsqu’il arrive dans la cuisse, il se divise en branches antérieures et postérieures.

 

nerf fémoro-cutané latéral
Source

 

La principale fonction de ce nerf est de procurer une sensation à la peau de la face latérale de la cuisse. Ce nerf est important pour la sensation afin de détecter les stimuli potentiellement dangereux tels que les changements de température ou les objets pointus.

À LIRE :   Méralgie paresthésique : C’est quoi, et que faire ? (6 conseils)

 

En outre, ce nerf contribue à la proprioception, qui est la conscience de la position et du mouvement des membres. Sans cette conscience, une personne peut perdre son équilibre et sa coordination. Bien que le nerf cutané latéral de la cuisse ne soit pas un nerf moteur, sa lésion peut néanmoins entraîner un handicap important.

 

 

Causes de la méralgie paresthésique

 

La méralgie paresthésique est causée par une atteinte du nerf cutané latéral de la cuisse. Cette atteinte peut être due à divers facteurs, notamment :

 

nerf fémoro cutané latéral
Source

 

  • Un traumatisme direct : Cela peut se produire à la suite d’une chute, d’un accident de voiture ou d’un autre type de blessure par impact. Le traumatisme direct peut endommager le nerf directement, ou il peut provoquent une inflammation et un gonflement qui exercent une pression sur le nerf.

 

  • Mouvements répétitifs : Les mouvements répétés, comme ceux que l’on observe souvent chez les athlètes ou les travailleurs manuels, peuvent provoquer une irritation et une inflammation du nerf. Ce type de lésion est souvent associé à d’autres facteurs de risque, comme un traumatisme direct ou l’obésité.

 

  • L’obésité : L’obésité est un facteur de risque de paresthésie méralgie car l’excès de poids peut exercer une pression sur le nerf. Cette pression peut endommager le nerf et provoquer des douleurs, des engourdissements et des picotements.

 

  • Vêtements mal ajustés : le port de vêtements serrés, comme des ceintures ou des gaines, peut également exercer une pression sur la coupure latéralenerf antérieur de la cuisse et provoquent des méralgies paresthésiques.

 

  • La grossesse : La prise de poids supplémentaire et les changements de morphologie qui surviennent pendant la grossesse peuvent également exercer une pression sur le nerf cutané latéral de la cuisse et provoquer une paresthésie.
À LIRE :   Méralgie paresthésique : Exercices pour se soulager ?

 

 

Symptômes de la méralgie paresthésique

 

Le symptôme le plus courant de la paresthésie minérale est une douleur à l’extérieur de la cuisse. Cette douleur est souvent décrite comme une sensation de brûlure, de piqûre ou d’élancement. La douleur est généralement aggravée par la marche ou le port de vêtements serrés.

 

Les autres symptômes de la paresthésie minérale sont les suivants :

 

méralgie paresthésique

 

  • Un engourdissement ;
  • Picotements ;
  • Faiblesse musculaire ;
  • Sensibilité au toucher.

 

 

Traitements disponibles

 

La méralgie paresthésique peut être traitée par des médicaments, des infiltrations et la chirurgie. Cependant, certaines personnes préfèrent éviter les médicaments dans la mesure du possible, et se tournent donc vers les traitements naturels et les remèdes de grand-mère.

 

antibiothérapie
Source

 

Ces traitements ne sont souvent pas scientifiquement prouvés, mais ils apportent un soulagement à de nombreuses personnes. Il est important d’informer son médecin de tous les produits consommés, y compris les produits naturels, car il peut y avoir des interactions dangereuses avec les médicaments.

 

Parmi les produits naturels qui peuvent aider à soulager la méralgie paresthésique, citons :

Phytothérapie

 

La phytothérapie est l’utilisation de plantes à des fins médicinales. C’est l’une des plus anciennes formes de médecine, et elle est encore utilisée aujourd’hui dans de nombreuses cultures à travers le monde.

 

phytothérapie
Source

 

Les plantes contiennent une grande variété de composés qui peuvent avoir des effets bénéfiques sur le corps humain. Par exemple, certaines plantes peuvent être utilisées pour traiter la douleur, l’inflammation et l’anxiété.

 

 

D’autres peuvent être efficaces contre les infections ou le cancer. En outre, la phytothérapie peut être utilisée pour améliorer la digestion, la circulation et la santé de la peau.

 

Huiles essentielles

 

Les huiles essentielles sont des extraits concentrés de plantes qui sont utilisés depuis des siècles dans diverses cultures pour leurs propriétés curatives. Aujourd’hui, elles gagnent en popularité en tant que traitement naturel de diverses affections, dont la méralgie paresthésique.

À LIRE :   Méralgie paresthésique : Exercices pour se soulager ?

 

huiles essentielles
Source

 

Acupuncture

 

L’acupuncture est un traitement traditionnel chinois qui consiste à insérer des aiguilles dans le système nerveux central. L’acupuncture peut être efficace pour traiter la méralgie paresthésie.

 

acupuncture
Source

 

Suppléments à base de plantes

 

Il existe de nombreux compléments alimentaires à base de plantes qui prétendent être efficaces pour traiter la méralgie paresthésie. Parmi les herbes les plus populaires, citons :

 

  • Le millepertuis (Hypericum perforatum) ;
  • Ginkgo Biloba ;
  • Ginseng (Panax ginseng).

 

Ostéopathie

 

L’ostéopathie est un système de médecine qui se concentre sur le système musculo-squelettique. Les ostéopathes utilisent diverses techniques pour traiter la méralgie paresthésie, notamment la manipulation de la colonne vertébrale, des massages et des étirements.

 

massage de la jambe
Source

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.