Migraine rétinienne : Tout savoir sur ce trouble

Migraine rétinienne : Tout savoir sur ce trouble

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

Une migraine rétinienne est un type de migraine avec aura qui est rare et comprend des épisodes répétés de vision réduite de courte durée ou de cécité d’un œil. Ces accès de vision diminués ou de cécité peuvent précéder ou accompagner un mal de tête et des nausées. Si vous êtes concerné par cette affection, cet article vous explique les causes, symptômes, et solutions pour corriger ce trouble.

Définition

 

La migraine rétinienne (migraine oculaire) est une affection oculaire qui provoque de brèves crises de cécité ou des problèmes visuels tels que des lumières clignotantes dans un œil. Ces épisodes peuvent être effrayants, mais dans la plupart des cas, ils sont inoffensifs et de courte durée, et la vue redevient normale par la suite.

 

Certaines personnes souffrent de migraines rétiniennes tous les quelques mois, bien que la fréquence puisse varier. La migraine rétinienne est une affection distincte et ne doit pas être confondue avec la migraine de type céphalée ou la migraine avec aura, qui affecte généralement la vision des deux yeux.

 

La migraine rétinienne est considérée comme relativement rare. Il est plus courant qu’un autre type de migraine affecte la vision des deux yeux, et non pas un seul. Des recherches datant de 2005 placent sa fréquence à environ 1 cas sur 200 personnes. Les enfants et les adultes de tout âge peuvent souffrir de migraine rétinienne. Ceux-ci ont tendance à être plus fréquents dans les groupes suivants : personnes âgées de moins de 35 ans, personnes ayant des antécédents familiaux de migraines, personnes ayant des antécédents personnels de migraine ou maux de tête.

 

Les personnes atteintes de certaines maladies qui affectent les vaisseaux sanguins et les yeux peuvent également être à risque. Ces maladies comprennent :

 

  • L’anémie falciforme
  • Épilepsie
  • Lupus
  • Durcissement des artères
  • Arthrite à cellules géantes ou inflammation des vaisseaux sanguins du cuir chevelu

 

Le plus souvent, une crise de migraine rétinienne s’atténue après une courte période sans aucun dommage durable, bien qu’elle puisse affecter votre capacité à conduire en toute sécurité. Néanmoins, cela vaut la peine de discuter avec votre médecin et de subir éventuellement un examen de la vue pour rechercher les causes potentielles et écarter des problèmes plus graves. On pense par exemple à un accident vasculaire cérébral (AVC).

 

Votre tête peut commencer à vous faire mal en même temps qu’une migraine rétinienne affecte votre vision ou jusqu’à 1 heure plus tard, ou vous pouvez ne pas avoir des maux de tête du tout. D’ailleurs, il en va de même pour la migraine avec aura, plus courante.

 

 

Causes

 

La cause exacte de la migraine rétinienne est inconnue et controversée. Plusieurs mécanismes ont été envisagés, notamment le vasospasme rétinien (rétrécissement des artères), l’inflammation autour des nerfs et les changements dans les zones du cerveau. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour bien comprendre les causes potentielles.

 

Certains experts oculaires pensent que la migraine rétinienne résulte de modifications des cellules nerveuses qui se propagent à travers la rétine. En règle générale, les dommages oculaires à long terme sont rares.

 

La migraine rétinienne n’est pas un signe de problèmes oculaires graves. Il y a une petite chance qu’un flux sanguin réduit puisse endommager la rétine. Si cela se produit, cela peut entraîner une déficience visuelle à long terme.

 

Les activités et conditions suivantes peuvent déclencher des crises de migraine rétinienne :

 

  • Exercice intense
  • Usage du tabac
  • Déshydratation
  • Hypoglycémie
  • Pilules contraceptives qui modifient les niveaux hormonaux
  • Hypertension
  • Haute altitude
  • Températures chaudes
  • Sevrage de la caféine

 

De plus, certains aliments et liquides peuvent déclencher une migraine rétinienne, notamment :

 

  • Les aliments qui contiennent des nitrates, tels que les saucisses, les hot-dogs et autres viandes transformées
  • Aliments contenant de la tyramine, tels que le poisson fumé, la charcuterie et certains produits à base de soja
  • Produits contenant du glutamate monosodique, y compris les croustilles, les bouillons, les soupes et les assaisonnements
  • Boissons alcoolisées, dont certaines bières et vins rouges

 

Il faut aussi savoir que la migraine rétinienne est déclenchée par différentes choses chez différentes personnes.

 

 

Symptômes

 

Les symptômes d’une migraine rétinienne peuvent être comme les symptômes d’une migraine classique, cependant ils incluent un changement temporaire de la vision d’un œil.

 

Perte de vision

 

La perte de vision qui concerne un seul œil est souvent constatée chez les personnes présentant des migraines rétiniennes. Dans la plupart des cas que l’on a observés, le temps que cela dure est bref (entre 15 à 25 minutes). Dans des cas assez rares, mais bien présents, il faut compter des heures. Aussi, il faut savoir que des personnes peuvent voir ce que l’on nomme des « scotomes ». Ces derniers sont simplement des points noirs que les personnes voient. Ces derniers augmentent en taille pour vous rendre complètement aveugle.

 

Perte de vision (en partie)

 

Ceci est généralement caractérisé par une vision floue, faible ou des lumières scintillantes appelées «scintillations».

 

Maux de tête

 

De temps en temps, les personnes souffrant de migraine rétinienne auront des épisodes de maux de tête pendant ou après les symptômes de troubles visuels. Les maux de têtes en question peuvent atteindre une durée de plusieurs jours, et parfois seulement quelques heures.

 

Des maux physiques, des nausées et des battements douloureux de la tête accompagnent souvent les maux de tête qui ne touchent qu’un seul côté de la tête. Le problème est que la douleur peut augmenter de façon exponentielle lorsque vous bougez votre corps ou que vous faites un exercice physique.

 

Les effets visuels d’une migraine rétinienne ne durent généralement pas plus d’une heure.

 

Toutes les crises de migraine rétinienne ne s’accompagnent pas de maux de tête ou de nausées, mais ces symptômes peuvent durer plus longtemps, voire plus d’une journée.

 

 

Diagnostic

 

De nos jours, il n’y a pas à proprement parler de moyen précis de diagnostiquer ce type de migraine. Cependant, il faut savoir que lorsque vous essayez de diagnostiquer une migraine rétinienne, un médecin peut utiliser un ophtalmoscope. Ce dernier vérifie le flux sanguin dans votre œil. Mais l’ophtalmoscope est rarement utilisé, principalement car les crises sont brèves et le patient consulte généralement après.

 

Les médecins diagnostiquent généralement une migraine rétinienne en étudiant les symptômes, en effectuant un examen général et en examinant les antécédents médicaux personnels et familiaux. La migraine rétinienne est généralement diagnostiquée par un processus d’exclusion.

 

En bref, il faut avoir en tête que, pour commencer, la migraine rétinienne se présente simplement sous la forme d’une perte de vision partielle ou totale. Et parfois elle se présente sous la forme de lumières scintillantes. Cependant, tout cela ne dure pas et dans la grande majorité des cas seulement 60 minutes.

 

En termes d’apparition, la migraine rétinienne ne se manifeste que très rarement, et cela de temps en temps. Cependant, il faut noter que les crises peuvent se produire plus fréquemment (jusqu’à plusieurs fois par mois). Dans tous les cas, le mieux est de faire appel à un médecin spécialiste pour corriger ce trouble.

 

 

Traitement

 

Si la migraine rétinienne n’est pas fréquente, les médecins ou les optométristes peuvent prescrire des médicaments généralement utilisés pour traiter d’autres formes de migraine.

 

Ces médicaments de secours comprennent les triptans, les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’aspirine et l’ibuprofène, et les médicaments anti nauséeux.

 

Un ophtalmologiste peut parfois prescrire des médicaments spécifiques pour une migraine rétinienne, notamment un bêtabloquant tel que le propranolol, un antidépresseur tel que l’amitriptyline ou un anticonvulsivant tel que le valproate ou le topiramate.

 

D’ailleurs, pour les migraines rétiniennes, ici on est plus axé sur la prévention. C’est pour cela que la première étape consiste à voir les déclencheurs. Tenir un journal écrit du moment où les migraines rétiniennes surviennent et de ce que vous faisiez juste avant les changements de vision sont le moyen le plus simple et le plus direct de le faire.

 

Une fois que vous savez ce qui est susceptible de causer vos migraines rétiniennes, vous pourrez peut-être les tenir à distance en évitant ces déclencheurs – arrêté de fumer, par exemple, ou passer à un contraceptif non hormonal.

 

Si vous avez besoin de médicaments préventifs, votre fournisseur de soins de santé peut vous prescrire un médicament dit de prévention de la migraine par voie orale (OMPM), tel que :

 

  •         Un bêtabloquant, comme Inderal (propranolol)
  •         Un inhibiteur calcique tel que Calan (vérapamil) ou Procardia (nifédipine), qui est principalement utilisé pour traiter l’hypertension artérielle
  •         Amitriptyline (un antidépresseur tricyclique)
  •         Acide valproaique

 

Pour traiter les maux de tête et autres symptômes qui suivent les troubles visuels de la migraine rétinienne, vous pouvez vous tourner vers des analgésiques, notamment le Tylenol (acétaminophène) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels qu’Advil (ibuprofène).

 

Par ailleurs, jusqu’à ce qu’elles disparaissent d’elles-mêmes, nous vous suggérons de prendre des mesures pour soulager les symptômes visuels causés par les migraines rétiniennes.

 

Certaines façons d’atténuer les symptômes visuels de la migraine rétinienne comprennent le repos des yeux, l’éloignement de la lumière crue ou du soleil et une pause avant de regarder un écran.