Nerf intercostal coincé : Est-ce possible ? (Que faire ?)


Ressentez-vous une douleur entre vos côtes ? Cela pourrait être dû à un coincement du nerf intercostal. Il s’agit d’une affection relativement courante qui peut causer beaucoup de douleur et d’inconfort.

 

Dans cet article, nous examinerons les causes du coincement du nerf intercostal et la manière dont vous pouvez soulager la douleur. Nous vous donnerons également quelques conseils pour éviter que cette affection ne se reproduise.

Anatomie du thorax

 

Le thorax est la région centrale du corps humain, et il est composé de la poitrine et de l’abdomen. La cavité thoracique est l’espace situé à l’intérieur du thorax qui contient le cœur et les poumons.

 

anatomie de la cage thoracique et des côtes
Source

 

La cage thoracique protège ces organes vitaux et contribue également à soutenir la colonne vertébrale. Le diaphragme est un grand muscle qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale.

 

Il se contracte et se relâche pour faciliter la respiration. Le thorax contient également plusieurs vaisseaux sanguins importants, dont l’aorte, qui transporte le sang oxygéné du cœur vers le reste du corps. D’un point de vue anatomique, le thorax est une région complexe et vitale du corps humain.

 

 

Nerf intercostal : Définition

 

Le nerf intercostal est un nerf long et fin qui court le long de la cage thoracique. Il fournit des sensations à la peau et aux muscles situés entre les côtes, et contrôle également le mouvement de certains muscles. Le nerf intercostal fait partie du système nerveux, qui est responsable de l’envoi de signaux entre le cerveau et le corps.

 

nerfs intercostaux
Source

 

Le nerf intercostal est composé de deux principaux types de fibres : les fibres motrices, qui contrôlent les mouvements musculaires, et les fibres sensorielles, qui transmettent des informations sur le toucher, la température et la douleur.

 

Le nerf intercostal est susceptible d’être blessé en raison de sa proximité avec les côtes. Les causes courantes de blessure sont les traumatismes par objet contondant, la chirurgie et la radiothérapie.

À LIRE :   Nerf intercostal : anatomie et pathologies

 

 

Névralgie intercostale : Définition

 

La névralgie est définie comme une douleur dans la distribution d’un ou de plusieurs nerfs, généralement à la suite d’une blessure ou d’une inflammation. La névralgie intercostale fait spécifiquement référence à la douleur ressentie entre les côtes. Cette affection est souvent le résultat d’une compression ou d’une lésion des nerfs intercostaux, qui sont les nerfs qui courent le long des côtes.

 

douleur de névralgie intercostale
Source

 

La névralgie intercostale peut être assez débilitante, provoquant des douleurs aiguës et fulgurantes qui rendent la respiration ou les mouvements difficiles.

 

 

Les symptômes de la Névralgie intercostale

 

Le symptôme le plus courant est une douleur aiguë, en coup de poignard, qui survient généralement lors d’une respiration profonde.

 

D’autres symptômes peuvent inclure une sensibilité au toucher, des spasmes musculaires et une difficulté à bouger la zone affectée. Bien que la cause exacte de la névralgie intercostale soit souvent inconnue, elle est souvent associée à une blessure ou à une lésion des nerfs.

 

douleur au flan et aux côtes
Source

 

D’autres symptômes de la névralgie intercostale peuvent inclure :

 

  • Une sensation de brûlure ou d’élancement entre les côtes
  • Une douleur qui s’étend vers le haut ou le bas du dos
  • La sensation d’avoir un blocage ou un poids sur la poitrine
  • Des difficultés à respirer, à avaler ou à se redresser
  • Un sentiment de gêne ou de mal-être général

 

 

Nerf coincé, vraiment ?

 

Il existe beaucoup d’informations erronées sur les nerfs coincés. Mettons donc les choses au clair : le nerf coincé est une instance très rare, et il s’agit généralement d’un mythe. Voici pourquoi :

 

Le système nerveux humain est un système incroyablement complexe et robuste. Il est constitué de milliards de cellules nerveuses, ou neurones, qui envoient et reçoivent constamment des signaux.

 

Ces signaux se déplacent sur toute la longueur du neurone, du corps cellulaire à l’axone (la partie longue et fine du neurone). L’axone est recouvert d’une couche d’isolant appelée myéline, qui contribue à protéger le nerf et à maintenir la force du signal.

À LIRE :   Névralgie intercostale et stress : Quel lien ? (explication)

 

Imaginons maintenant que vous ayez une blessure ou une inflammation au bras. Cela peut exercer une pression sur l’axone d’une cellule nerveuse proche.

 

Cependant, comme l’axone est protégé par la myéline, cette pression ne va pas réellement coincer ou endommager le nerf. Le signal peut être ralenti ou interrompu, mais il ne sera pas complètement arrêté. Ainsi, contrairement à la croyance populaire, une douleur nerveuse n’est pas synonyme de nerf coincé. Il faudrait une force extrêmement grande pour sectionner ou comprimer un nerf.

 

Bien sûr, cela ne signifie pas que la douleur au bras n’est pas réelle. La pression exercée sur un nerf peut toujours provoquer des symptômes tels que la douleur, l’engourdissement et les picotements.

 

 

Que faire en cas de névralgie intercostale ?

 

Les traitements de la névralgie intercostale visent généralement à soulager la douleur et les autres symptômes.

 

Cela peut se faire à l’aide de médicaments oraux, comme des anti-inflammatoires, des relaxants musculaires ou des antidépresseurs tricycliques. Dans certains cas, des injections d’anesthésiques locaux ou de stéroïdes peuvent être recommandées.

 

consultation médicale chez le médecin
Source

 

Le repos et d’autres moyens de soulagement de la douleur

 

Le repos est parfois essentiel, et peut soulager la douleur : arrêtez vos activités sportives temporairement, écoutez votre corps, ne forcez pas votre douleur, continuez à bouger prudemment sans vous forcer, et si vous ressentez une douleur importante pendant la journée, allongez-vous pendant un court instant.

 

Soulignons toutefois qu’un repos excessif et prolongé peut ralentir la guérison, et provoquer de la faiblesse et raideur résiduelle. Il convient de consulter un professionnel de santé pour déterminer si le repos est préférable, et sa durée.

 

Des étirements et des massages doux peuvent également aider à soulager les symptômes. Si les traitements conservateurs sont inefficaces, des médicaments ou des injections peuvent être recommandés.

 

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour soulager la pression sur les nerfs.

 

Techniques ostéopathiques

 

À LIRE :   Névralgie intercostale et ostéopathie : Efficace ?

Si vous souffrez de névralgie intercostale, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous soulager. Tout d’abord, essayez les techniques ostéopathiques pour réduire l’irritation du nerf. Ces techniques ne suppriment pas le nerf lui-même, mais elles peuvent contribuer à atténuer la douleur et l’inconfort.

 

ostéopathie pour le dos
Source

 

Vous pouvez également appliquer de la chaleur ou de la glace sur la zone affectée, ce qui peut contribuer à réduire l’inflammation et la douleur. Si la douleur est intense, vous devrez peut-être prendre des analgésiques.

 

Toutefois, assurez-vous d’en parler d’abord à votre médecin, car certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires. Enfin, la kinésithérapie (physiothérapie) peut être utile pour gérer les symptômes de la névralgie intercostale.

 

En travaillant avec un kinésithérapeute, vous pouvez apprendre des exercices qui vous aideront à étirer et à renforcer les muscles autour de la zone affectée. Avec un traitement approprié, la plupart des personnes atteintes de névralgie intercostale trouvent un soulagement de leurs symptômes.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?