douleur cervicale

Névralgie d’Arnold et fibromyalgie : quel lien ?

Le plus souvent, on associe la douleur cervicale à une pathologie au niveau de la colonne vertébrale ou à une atteinte nerveuse comme le cas de la névralgie d’Arnold. Toutefois, il faut savoir que certaines conditions à l’instar de la fibromyalgie peuvent aussi évoquer une douleur à la nuque ce qui peut porter à confusion. Dans cet article, nous allons voir s’il existe réellement un lien entre la névralgie d’Arnold et fibromyalgie.

Quelques définitions

Névralgie d’Arnold c’est quoi ?

 

La névralgie d’Arnold est une affection neurologique que l’on appelle également Arnoldalgie, Arnoldite ou encore de névralgie du grand nerf occipital.

anatomie du nerf d'Arnold
Source

Cette pathologie se manifeste par une intense douleur chronique au niveau de l’arrière du cou et une sensibilité du cuir chevelu.

Elle résulte de l’inflammation du grand nerf occipital (ancien nom= nerf d’Arnold) qui se trouve juste au niveau de la base du crâne.

Il s’agit d’un nerf mixte ce qui veut dire un nerf à la fois sensitif et moteur. Il est responsable des mouvements de quelques muscles du cou et de la tête, mais aussi du ressenti des sensations du cuir chevelu. C’est pour ces raisons qu’en cas de névralgie d’Arnold, le patient souffre de douleurs à tous ces niveaux.

Il faut savoir que nombreuses sont les causes possibles de la névralgie. En fonction, les symptômes douloureux peuvent irradier dans les yeux et les oreilles, et peuvent persister longtemps. Quant à son diagnostic et son traitement, ils reposent généralement sur des éléments multiples. Pour découvrir au sujet de cette pathologie, vous pouvez cliquer ici.

À LIRE :   Névralgie d'Arnold : 5 remèdes de grand-mère pour se soulager

Et la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est un syndrome qui se caractérise surtout par une douleur diffuse et chronique des muscles sans cause apparente. Cette douleur s’accompagne également d’autres symptômes comme une diminution de la qualité de vie, de troubles de sommeil, de troubles cognitifs et une fatigue chronique.

fibromyalgie et mal de dos

Actuellement, la fibromyalgie est encore classée parmi les maladies idiopathiques, c’est-à-dire que la cause exacte n’a pas encore été définie. Cette maladie touche surtout les femmes représentant plus de 80 % des personnes touchées. De plus, la majorité de ces femmes atteintes de fibromyalgie se situent toutes entre 40 et 50 ans.

Néanmoins, la fibromyalgie reste une maladie peu fréquente qui touche 2 à 4 % de la population en ce moment. Cette maladie chronique évolue à long terme et elle évolue en s’aggravant. Pour en savoir davantage sur cette pathologie, vous pouvez cliquer ici.

Comment poser le diagnostic de ces deux pathologies ?

Les diagnostics de la névralgie d’Arnold et la Fibromyalgie sont toutes les deux cliniques complexes.

Toutefois, il faut comprendre que les démarches sont loin d’être faciles.

consultation médicale chez le médecin
Source

Démarche pour le diagnostic de la névralgie d’Arnold

La névralgie d’Arnold possède quelques critères spécifiques qui permettent de la différencier de ses diagnostics différentiels. Ainsi, les douleurs liées à la névralgie d’Arnold touchent surtout la nuque et un seul côté de la tête. Les douleurs sont brèves, mais très intenses. Elles durent généralement quelques minutes. La personne n’est pas non plus sensible à la lumière et elle n’est pas nauséeuse.

Pour mener à bien le diagnostic, le médecin neurologue effectue d’abord une évaluation neurologique afin d’éliminer toute pathologie liée à une atteinte du système nerveux central. Puis pour confirmer le diagnostic, il procède à un examen d’imagerie médicale, plus particulièrement une IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique). Le cliché obtenu à la suite de l’imagerie est plus pertinent pour identifier la présence de la névralgie d’Arnold.

À LIRE :   Névralgie d’Arnold : Cause de mal de tête ? (Que faire ?)

Démarche pour le diagnostic de la fibromyalgie

Avant toute chose, il faut comprendre que la fibromyalgie est une maladie complexe difficile à diagnostiquer. Jusqu’à maintenant encore, les personnes présentant la maladie et la maladie elle-même sont peu comprises.

Pour établir le diagnostic de la fibromyalgie, le praticien procède à une évaluation de la sévérité de la triade symptomatique.

Le patient est soumis à un questionnaire spécifique appelé FIQ (Fibromyalgie Impact Questionnaire) et à un test d’effort.

Pour évaluer la qualité du sommeil, il y a la polysomnographie ou des questionnaires pour évaluer le sommeil.

Une Imagerie par résonnance magnétique peut être faite, mais contrairement à la névralgie d’Arnold, les clichés ne sont pas pertinents.

Quel lien entre la névralgie d’Arnold et la fibromyalgie ?

Comme expliqué dans les définitions, la névralgie d’Arnold et la fibromyalgie sont des pathologies différentes.

L’arnoldite est une douleur nerveuse. De manière générale, elle irradie le long du trajet du nerf grand occipital : part de la nuque et remonte le côté gauche ou droit de la tête. Dans certains cas, il peut arriver que les symptômes atteignent aussi les trapèzes et ainsi les membres supérieurs.

En ce qui concerne la fibromyalgie, comme il a été mentionné plus haut, la douleur, la fatigue et le sommeil dérégulé sont les triades symptomatiques de la condition.

Par ailleurs, il faut noter que les deux pathologies peuvent présenter des symptômes similaires. C’est pourquoi beaucoup de personnes les confondent.

En effet, la douleur causée par la fibromyalgie peut se situer dans diverses parties du corps : l’épaule, les fesses, la colonne vertébrale, les jambes… La douleur lombaire fait partie des cas le plus courants de fibromyalgie et dans le cas où elle atteint la région cervicale, elle peut faire penser à la névralgie d’Arnold.

douleur cervicale
Source

Les troubles de l’humeur, le stress, ainsi que le problème lié au sommeil sont également communs des deux maladies. La personne atteinte par les deux pathologies se réveille fréquemment la nuit et souffre de sommeil non réparateur. Suite à cela, elle subit un stress intense et elle attrape une fatigue chronique. La triade forme un cercle vicieux.

À LIRE :   Névralgie d’Arnold et vertige : quel lien ? (Explications)

En résumé, le point important à comprendre est que la fibromyalgie projette les douleurs partout dans le corps, alors que la névralgie d’Arnold provoque des symptômes cervicaux seulement. Pour obtenir un diagnostic fiable et donc un traitement approprié, il reste judicieux de consulter un professionnel de santé.

Références

http://www.rhumato.info/cours-revues2/98-fibromyalgie/1664-la-fibromyalgie

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=fibromyalgie_pm

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.