Névralgie d’Arnold et vertige : quel lien ? (Explications)

La névralgie d’Arnold est une douleur neuropathique liée à la compression du nerf d’Arnold. Elle se manifeste par une douleur au niveau du cou qui peut irradier en haut vers la tête, ou en bas, vers le dos et les membres supérieurs. Au cours de cette affection, il est aussi possible que le patient souffre de vertige. C’est ce dont on va parler dans cet article : le lien entre la névralgie d’Arnold et le vertige.

Brève description de la névralgie d’Arnold

 

La névralgie d’Arnold (ou névralgie du grand occipital) est une neuropathie périphérique du cou et de la tête caractérisée par une « céphalée paroxystique unilatérale d’origine cervicale ».

Douleur au psoas et intestin : Quel...
Douleur au psoas et intestin : Quel lien ? (Explication)

 

Elle correspond à une irritation ou une compression du grand nerf occipital postérieur et/ou du petit nerf occipital.

 

anatomie du nerf d'Arnold
Source

 

La névralgie d’Arnold apparaît à la suite d’une lésion des nerfs occipitaux, qui peut être causée par un traumatisme crânien (le plus souvent traumatisme crânien) ou un stress physique du nerf. Quoi qu’il en soit, le mécanisme exact de la névralgie du grand occipital est encore à discuter.

 

Le nerf d’Arnold, également appelé nerf occipital, se situe à la base de la nuque. Il y a deux nerfs, un à gauche et un à droite.

 

À LIRE :   Vertiges cervicales et fatigue : Quel lien ? (explication)

Le nerf occipital est responsable de la sensibilité de la face postérieure de la tête. Une atteinte de ce nerf est à l’origine de douleurs classiquement vives, intenses et unilatérales dans le territoire du nerf grand occipital (d’Arnold). Cette région va de la partie latérale haute de la nuque jusqu’au sommet du crâne.

 

La douleur postérieure est parfois si importante qu’elle va être ressentie vers le devant du crâne, dans l’œil et le front. Le patient la décrit comme étant à type de « décharges électriques » ou de « brûlures ».

 

arthrose cervicale

 

Aux moments des crises douloureuses, des sensations de vertige peuvent être présentes.

 

Les accès douloureux peuvent se répéter de façon fréquente (paroxysme), avec un fond douloureux. Ils deviennent parfois chroniques au point d’entraver le quotidien des personnes qui en souffrent. Elle peut être déclenchée par la palpation à l’émergence du nerf sous le scalp ou même par la simple flexion de la tête en avant.

 

Si vous voulez en savoir plus sur cette maladie, vous pouvez cliquer ici.

 

 

Névralgie d’Arnold et vertige : quel lien ? (Que disent les études scientifiques ?)

 

Le vertige décrit une sensation où vous avez l’impression que tout tourne autour de vous (les murs, les objets, le plafond, la pièce, etc.). Vous pouvez même avoir l’impression de tourner sur vous-même.

 

Pour ceux qui risquent de confondre, il est nécessaire de distinguer « le vertige » d’un « déséquilibre ». Le vertige est une illusion de mouvement de l’environnement autour de soi. Dans le langage courant, on parle aussi d’étourdissement. Le déséquilibre, en revanche, correspond à l’impossibilité de maintenir son corps dans une position donnée.

À LIRE :   Infiltration pour névralgie d’Arnold: Déroulement et risques

 

Quelques notions sur le système d’équilibre du corps

 

L’équilibre de notre corps est régi par trois systèmes, qui nous permettent de nous repérer dans l’espace et de nous déplacer correctement.

 

  • Le premier système est la vue. Elle permet de nous orienter et de nous situer par rapport aux objets environnants.
  • Le second est l’oreille interne (vestibule). Elle nous informe sur la position de notre tête, et également sur l’accélération que nous subissons.
  • Le troisième système est la proprioception. Avec le concours du système ligamentaire et tendineux, elle nous renseigne sur l’orientation de nos articulations dans l’espace.

 

Quel est le mécanisme d’apparition du vertige dans la névralgie d’Arnold ?

 

Le système de l’équilibre dépend de l’interaction entre le vestibule, les yeux, le cervelet, le cortex et les récepteurs proprioceptifs des articulations, tendons et muscles des membres, du tronc et du cou. Ces derniers jouent un rôle dans l’orientation spatiale du corps ainsi que dans la coordination des mouvements de la tête et du tronc.

 

Lorsque les informations nerveuses de l’un de ces systèmes ne concordent pas avec les autres, on ressent un vertige. C’est le cas, parfois, dans la névralgie d’Arnold.

 

vertige
Source

 

La douleur cervicale et les tensions musculaires provoquées par cette maladie peuvent perturber ou altérer le système régulant l’équilibre (la proprioception). C’est ce qui provoque la sensation de vertige.

À LIRE :   Névralgie d'Arnold : IRM et autres outils diagnostics

 

Lorsque le vertige et la douleur cervicale s’associent, la personne a l’impression d’avoir la tête qui tourne. Cet étourdissement survient le plus souvent après avoir bougé la tête et peut également affecter l’équilibre et la concentration.

 

 

Références

 

https://www.deuxiemeavis.fr/pathologie/nevralgie-d-arnold

https://www.lesmauxdedos.com/pathologies/douleurs-neuropathiques/la-nevralgie-d-arnold/

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...