produits naturels et remèdes de grand-mère

Névralgie d’Arnold : 5 remèdes de grand-mère pour se soulager

Si vous souffrez d’une névralgie d’Arnold et que vous réagissez mal aux médicaments ou ne souhaitez pas subir d’injections ou de chirurgie, il n’existe pas de remèdes maison à proprement parler. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il existe des thérapies alternatives disponibles pour traiter cette pathologie et trouver du soulagement.

Le présent article vous dévoilera les multiples recettes de grands-mères utilisées pour traiter et soulager la symptomatologie de la névralgie d’Arnold.

Tout d’abord, qu’est-ce que la névralgie d’Arnold?

La névralgie d’Arnold, aussi connue sous le nom de névralgie du grand occipital, est une affection chronique qui provoque de vives douleurs cervicales qui s’étendent jusqu’à l’arrière du crâne et au front.

Elle est initialement provoquée par une irritation et/ou coincement du nerf d’Arnold par les structures anatomiques qui l’entourent, ou bien une pathologie de voisinage mais également des problèmes de santé courants tels que le diabète ou la goutte.

Bref rappel anatomique

Le nerf d’Arnold ou nerf grand occipital, doit son nom à l’anatomiste Allemand l’ayant décrit pour la première fois en 1834, Friedrich Arnold.

C’est un nerf pair qualifié de mixte, exerçant une double fonction : sensitive et motrice.

anatomie du nerf d'Arnold
Source

C’est l’un des principaux nerfs émanant des branches postérieures des nerfs rachidiens (ou nerfs spinaux).  Il prend naissance au niveau de la deuxième racine nerveuse cervicale, soit entre les deux vertèbres cervicales C1-C2 (ou atlas et axis).

Sa fonction motrice consiste à assurer la contraction des muscles oblique inférieur de la tête, longissmus, splénius, semi-épineux de la tête ainsi que le muscle trapèze.

Ces muscles sont responsables de la mobilité de la tête, permettant les différents mouvements de rotations, inclinaisons et d’extensions.

Sur le plan sensitif, le nerf d’Arnold émet des fibres nerveuses pour la région frontale, la région sus-orbitaire ainsi que l’arrière du crâne. Il est, entre autres, responsable de la sensibilité du cuir chevelu.

Quelles sont les causes de la névralgie d’Arnold ?

Le trajet complexe et sinueux du nerf d’Arnold, l’expose aux phénomènes de compressions liés à son contact intime avec les éléments anatomiques du cou. En effet cette intime liaison peut être responsable de conflits provoquant la douleur de la névralgie d’Arnold.

Il existe plusieurs causes pouvant comprimer le nerf grand occipital. La principale est une arthrose cervicale, pathologie très fréquente chez les sujets séniles. Celle-ci est responsable de la formation d’éperons osseux qui ont tendance à bloquer l’orifice de sortie du nerf d’Arnold.

arthrose cervicale
Radiologie standard du cou objectivant une arthrose cervicale

Des traumatismes crâniens ou de la colonne vertébrale ainsi que les accidents de voitures (avec coup de lapin) peuvent induire des fractures osseuses, responsables d’une irritation des fibres nerveuses du nerf d’Arnold.

D’autres étiologies plus rares peuvent être incriminées : malformation médullaire, hernie cervicale, polyarthrite rhumatoïde, etc.

Comment se manifeste-elle ?

Le maitre symptôme de la névralgie d’Arnold est la douleur cervicale. Celle-ci nait au niveau de la base du cou et peut irradier vers le crâne et au niveau de la face. Elle S’associera fréquemment à des sensations de brulures et de chocs électriques.

À LIRE :   Nerf d’Arnold et trouble visuel : quel lien ?
Cervicalgie
Source

Cette douleur présente typiquement les caractères suivants :

  • Chronicité : c’est une douleur persistante et récurrente qui induit une détérioration de la qualité de vie du patient à cause de la gêne fonctionnelle et relationnelle qu’elle engendre.
  • Paroxysme : la douleur évolue par poussées suivies de période d’accalmie.
  • Unilatéralité.
  • Exacerbée par les différents mouvements de la tête.
  • Résistance aux antalgiques usuels (type paracétamol)
  • Association à des céphalées prenant l’arrière du crâne ainsi que la région frontale.

5 Remèdes de grands-mères pour traiter la névralgie d’Arnold

Beaucoup de patients porteurs de douleurs chroniques ou de maladies complexes se tournent vers les thérapies conventionnelles dites douces.

Ces pistes thérapeutiques visent à minimiser leur symptomatologie ou à réduire les effets secondaires de leur traitement.

Remèdes naturels

produits naturels
Source

Des remèdes naturels à effet anti-inflammatoire peuvent être pris en concomitance d’un traitement médical instauré par votre médecin. Ceci dans le but de réduire les effets secondaires de ces traitements.

Voici une liste non exhaustive de plantes et d’huiles essentielles efficaces pour contrôler la douleur et l’inflammation provoquées par la névralgie d’Arnold. Les produits sont disponibles sur le site Kalae. Utilisez le code promo LOMBAFIT15 si vous désirez vous procurer un des produits suivants, ou n’importe quel remède visant à soulager vos symptômes et améliorer votre qualité de vie :

  • Le curcuma. Grâce à ses pouvoirs anti-oxydants et anti-inflammatoires très puissants, le curcuma est l’une des plantes les plus utilisées dans un cadre culinaire et thérapeutique. La composition du curcuma est essentiellement faite d’huiles essentielles, de vitamines (B1, B2,B6,C,E,K) et d’oligo-éléments. Mais c’est à sa composition riche en curcumine et curcuminoides que l’on doit les propriétés anti-inflammatoires de cette épice.
  • Le gingembre. Outre la saveur particulière qu’il apporte en cuisine et ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une racine très connue pour ses pouvoirs anti-inflammatoires. Le gingérol lui confère son action anti-inflammatoire. Il s’agit un composant actif agissant sur les douleurs inflammatoires liées aux maladies inflammatoires articulaires chroniques, notamment la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, les maladies rhumatismales, etc. Il a été prouvé que cet élément actif est aussi efficace pour agir sur l’inflammation liée aux arthrites et à la sciatique.  Le gingembre possède également d’autres bienfaits grâce à sa haute teneur en potassium et à sa richesse en oligo-éléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium) et en vitamines (provitamine et vitamine B9).
  • Les oméga-3. Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés qui jouent un rôle très important dans le fonctionnement de notre organisme. Ils sont apportés par l’alimentation sous trois formes naturelles : l’acide docosahexaénoique (DHA), l’acide alpha linolénique (ALA) et l’acide éicosapentaénoique (EPA). Au-delà de leur action sur le cerveau et le système cardiovasculaire, les oméga-3 s’avèrent très efficaces contre l’inflammation. En effet, ils ont la capacité d’agir sur les mécanismes inflammatoires dans l’arthrose en freinant la destruction cartilagineuse, ainsi ils réduisent l’intensité des douleurs arthrosiques. La sciatique, étant le plus souvent liée à une inflammation secondaire à une hernie discale, elle peut aussi répondre aux oméga-3 à condition d’en consommer régulièrement. 
  • L’eucalyptus citronnéL’eucalyptus est une plante utilisée le plus souvent sous forme de tisane ou d’huile essentielle. Elle aurait des effets anti-inflammatoires qui lui conférent la capacité d’agir sur les douleurs ostéoarticulaires en générale et les douleurs de la sciatique en particulier.
  • La gaulthérie. La gaulthérie est un arbuste dont on extrait une huile essentielle très intéressante. C’est l’une des huiles essentielles les plus utilisées en aromathérapie. Cette huile extraite de l’arbuste portant le même nom, est utilisée en massage pour soulager la sciatique et agit comme un antalgique. En effet, elle procure un effet chauffant grâce à sa capacité d’activer localement la circulation sanguine.
À LIRE :   Névralgie d’Arnold et fibromyalgie : quel lien ?

Ces remèdes peuvent être utilisés sous forme d’infusions de plantes ou bien en compléments alimentaires. Bien évidement ils devront être inclus dans une alimentation saine et équilibrée, riche en éléments anti-inflammatoires.

La thermothérapie

chaleur ou glace dans le traitement de la douleur cervicale
Source

L’alternance chaud/froid est loin d’être un simple remède de grand-mère. En effet, plusieurs études ont démontré l’efficacité de la thermothérapie dans le traitement de la douleur, bien qu’elle soit modérée et transitoire.

La chaleur exerce un effet décontractant qui provoque un relâchement musculaire et contribue à l’amélioration de l’élasticité tissulaire. Cet effet est lié à la vasodilatation qui améliore la circulation sanguine.

Sous forme de douche chaude, bouillotte ou compresse imprégnée d’eau chaude placé directement sur la nuque pendant une vingtaine de minutes.

Si votre névralgie d’Arnold provoque des céphalées allant jusqu’au front, utilisez le froid sur cette région. Il vous suffira de placer une poche de glace pendant 20 minutes pour soulager vos cervicalgies et vos maux de tête.

 

Massage avec une huile essentielle

ostéopathie pour le dos
Source

Certaines huiles essentielles ont un pouvoir anti-inflammatoire et antalgique qui peut soulager de façon incroyablement efficace les symptômes des névralgies.

Utilisées en traitement unitaire ou en accompagnement d’autres thérapies, voici les 3 huiles essentielles à avoir absolument dans votre pharmacie:

  • Lhuile essentielle d’eucalyptus citronnée: riche en aldéhydes terpéniques, l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné agira comme un anti-inflammatoire puissant.
  • L’huile essentielle de menthe poivrée: De par sa richesse en menthol, cette huile présente une action hautement rafraîchissante et des propriétés analgésiques remarquables.
  • L’huile essentielle de lavande vraie : en santé, l’huile essentielle de lavande vraie est reconnue pour ses propriétés : antispasmodique puissante, décontractante musculaire.

Dans un flacon de 50 ml, ajoutez les huiles essentielles suscitées, puis compléter avec de l’huile de support. Appliquez l’huile sur la région du cou et masser doucement avec le bout des doigts le long du trajet douloureux.

Le massage peut être renouvelé 2 à 3 fois par jour jusqu’à soulagement.

Relaxation thérapeutique

importance de l'exercice
Source

La relaxation ou la méditation sont des techniques fréquemment proposées aux patients douloureux en complément des médicaments. La douleur chronique peut induire des émotions négatives (stress, dépression, anxiété) et ces émotions peuvent augmenter la perception de la douleur.

La relaxation peut donc être un outil intéressant pour faire face à ces états internes en réduisant ces tensions qui affectent la perception de la douleur.

Dans le cadre de la douleur chronique, les techniques de relaxation sont proposées comme un moyen antalgique et de désensibilisation du système nerveux à la douleur. Une pratique quotidienne entraine des secrétions d’endorphines (hormones de bonheur) qui ont un effet analgésique au long cours.

À LIRE :   Point d’acupression pour nerf d’Arnold : soulagement naturel

Vous pouvez ainsi réduire votre stress en pratiquant la méditation, le yoga, la visualisation, l’hypnose, le tai-chi ou encore la relaxation respiratoire.

Acupression

tapis d'acupression qui favorise la détente
Source

L’acupression est une méthode de soins non intrusive qui consiste à appuyer sur une zone d’acupression de votre corps à des fins thérapeutiques. Cette zone va alors déclencher soit la production d’une hormone spécifique, soit la décontraction d’un muscle ou des nerfs, et vous permettra de ressentir un soulagement.

Cette forme de stimulation ponctuelle permet au corps de bénéficier d’effets antalgiques ainsi qu’une bonne dynamisation du flux sanguin.

L’acupression est utilisée depuis des millénaires dans la médecine chinoise, qui mise beaucoup sur les bienfaits de l’acupuncture.

Elle peut être pratiquée chez un professionnel sous forme d’acupuncture (aiguilles placées dans le corps) ou bien à domicile en se servant d’un tapis d’acupression aussi nommé tapis d’acupuncture ou tapis de fleur de lotus.

Ce dernier contient des points d’acupuncture en plastique qui stimulent des zones spécifiques du corps pour soulager la douleur par stimulation de la sécrétion de l’endorphine (hormone du bonheur).

L’utilisation régulière de tapis de fleurs associé à la pratique d’une activité physique peuvent être très utiles pour soulager la douleur chronique de la névralgie d’Arnold.

Si vous désirez vous procurer un tapis d’acupression, je vous recommande celui-ci de la marque Cervi-care.

Outils et accessoires

Outre les remèdes mentionnés ci-haut, des outils et accessoires peuvent également être utilisés de façon autonome. Il ne traitent pas la causes de la névralgie d’Arnold, mais peuvent temporairement soulager les symptômes associés à cette condition. Évidemment, ils ne sont pas aussi efficaces qu’un approche individualisée chez un professionnel de santé. Parmi les produits recommandés, nous avons :

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.2 / 5. Nombre de votes 6

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...