recuperation post chirurgie

Opération du canal lombaire à 80 ans : Risques et bénéfices

Toute chirurgie comporte des risques et des avantages, mais lorsque vous avez 80 ans, ces risques et avantages deviennent un peu plus compliqués. La chirurgie du canal lombaire est un exemple de chirurgie qui devient plus risquée avec l’âge.

 

Ce type de chirurgie est pratiqué pour soulager la pression sur la moelle épinière ou les racines nerveuses. Il s’agit d’une procédure courante, mais elle comporte certains risques.

 

Dans cet article, nous allons discuter des risques et des avantages de la chirurgie du canal lombaire à 80 ans, eet chez la population gériatrique en général.

Le canal lombaire qu’est-ce que c’est ? Anatomie et définition

 

Le canal lombaire est un tunnel osseux formé par les corps vertébraux et les disques intervertébraux de la colonne lombaire. Il protège la moelle épinière et les racines nerveuses lors de leur déplacement dans le bas du dos. L’anatomie du canal lombaire est relativement simple, mais il s’agit néanmoins d’une structure importante.

 

Les parois du canal sont formées par les corps vertébraux et les disques intervertébraux, tandis que le ligamentum flavum (ligament jaune) et la dure-mère recouvrent la moelle épinière et les racines nerveuses.

 

canal lombaire étroit
Source

 

Les os du bassin contribuent également à la structure du canal lombaire, en fournissant un soutien et une protection supplémentaires. Malgré son anatomie simple, le canal lombaire joue un rôle essentiel dans la protection de la moelle épinière et des nerfs.

 

Avec l’âge, les os, les disques et les ligaments qui constituent le canal lombaire commencent à dégénérer. Ce processus est appelé discopathie dégénérative. La discopathie dégénérative peut entraîner un rétrécissement du canal lombaire, connu sous le nom de sténose rachidienne, sténose spinale ou encore canal lombaire étroit.

 

Ce rétrécissement peut exercer une pression sur la moelle épinière ou les racines nerveuses et provoquer :

À LIRE :   Sténose spinale: Le guide complet (comment la traiter ?)

 

  • Des douleurs,
  • Des engourdissements,
  • Une faiblesse
  • Et d’autres symptômes.

 

 

 

Opération du canal lombaire étroit

 

Le canal lombaire abrite et protège la moelle épinière lors de son déplacement le long de la colonne vertébrale. Le canal est formé de pédicules et de lamelles de vertèbres, de disques intervertébraux, de ligaments et de facettes.

 

Il s’agit d’une structure relativement étroite, qui ne mesure en moyenne qu’un pouce de diamètre chez l’adulte. Cet espace limité peut causer des problèmes si le canal se rétrécit ou bien se bloque.

 

La chirurgie visant à élargir le canal lombaire est pratiquée pour soulager la pression sur la moelle épinière ou les nerfs.

 

chirurgie
Source

 

Ce type de chirurgie est le plus souvent indiqué pour des affections telles que la hernie discale, la discopathie dégénérative, le spondylolisthésis et la sténose spinale. Dans certains cas, l’opération du canal peut être contre-indiquée en raison du risque de complications telles qu’une infection ou une hémorragie.

 

La chirurgie du canal lombaire étroit est une procédure peu invasive utilisée pour traiter la sténose rachidienne. Une évaluation minutieuse par un chirurgien spécialiste du rachis est nécessaire pour déterminer si ce type de chirurgie est approprié pour chaque patient.

 

Techniques opératoires

 

Le nombre de personnes souffrant de maux de dos ne cesse d’augmenter, tout comme la demande de traitements chirurgicaux efficaces.

 

La chirurgie du canal lombaire est l’une des procédures les plus populaires pour traiter le mal de dos chronique, et il existe une variété de techniques chirurgicales qui peuvent être utilisées pour obtenir de bons résultats.

 

L’une des techniques les plus courantes est la laminectomie de décompression, qui consiste à retirer une petite section d’os pour soulager la pression sur la moelle épinière.

 

Cette procédure peut être réalisée à l’aide d’une incision ouverte traditionnelle ou d’une approche mini-invasive, et elle est souvent associée à d’autres traitements tels que la chirurgie de fusion de la colonne vertébrale.

 

Bien que chaque technique présente ses propres risques et avantages, elles sont toutes conçues pour soulager durablement les patients souffrant de maux de dos chroniques.

À LIRE :   Sténose spinale sévère : Que faire ? (Faut-il s'inquiéter ?)

 

Le temps de récupération varie, mais la plupart des patients peuvent reprendre leurs activités normales en quelques jours.

 

 

Se faire opérer à 80 ans : Risques / Bénéfices

 

À 80 ans, la plupart des gens préfèrent profiter de leur âge d’or plutôt que de subir une intervention chirurgicale. Cependant, il y a certains avantages à se faire opérer à cet âge.

 

personne âgée ayant une arthrose de la hanche
Source

 

Tout d’abord, elle peut réduire la douleur et améliorer la qualité de vie. En outre, elle peut contribuer à prolonger l’espérance de vie et à prévenir les handicaps.

 

Autrement dit, elle peut donner l’occasion de passer du temps avec la famille et les amis qui ne pourraient peut-être pas venir aussi souvent si la personne n’était pas en bonne santé.

 

Enfin, la chirurgie à 80 ans peut donner à la personne un sentiment d’accomplissement et de fierté. Bien que toute chirurgie comporte des risques, les avantages l’emportent souvent sur les risques, surtout lorsque leur santé générale est bonne outre mesure.

 

Quels sont les risques pour une personne de 80 ans de se faire opérer ?

 

À 80 ans, il faut toutefois souligner que les risques liés à une intervention chirurgicale sont plus importants que pour les patients plus jeunes. Les principaux risques sont liés à l’anesthésie et à la difficulté de récupération pour un patient âgé.

 

Il existe également un risque d’atrophie et de raideur dû à l’inactivité postopératoire. En outre, les patients âgés présentent un risque accru de complications telles que l’infection, la pneumonie et les caillots sanguins.

 

Ces risques doivent être soigneusement pris en compte lors de la décision de subir ou non une intervention chirurgicale à un âge avancé. Toutefois, dans certains cas, les avantages de la chirurgie peuvent l’emporter sur les risques.

 

Par exemple, la chirurgie peut être la seule option de traitement d’une maladie du canal lombaire potentiellement douloureuse.

 

Dans de tels cas, il est important de travailler en étroite collaboration avec une équipe de professionnels de la santé pour s’assurer que les risques sont réduits au minimum et que la chirurgie est réussie.

À LIRE :   Rééducation après une opération de canal lombaire étroit : Étapes

 

 

Conclusion

 

Lorsqu’il s’agit de chirurgie chez les personnes âgées, il n’existe pas d’approche unique. Chaque cas est différent et doit être évalué en fonction de ses propres mérites.

 

En général, cependant, l’opportunité d’opérer le canal lombaire à 80 ans dépend de la condition physique du patient, de l’atteinte ou non de structures importantes (comme la moelle épinière) et des bénéfices attendus de l’opération.

 

Dans certains cas, la chirurgie peut être la meilleure option pour un patient âgé. Dans d’autres, cependant, il peut être préférable d’éviter la chirurgie et de gérer l’affection par des mesures conservatrices.

 

La décision doit être prise au cas par cas, avec la participation du patient et de sa famille, ainsi que d’une équipe d’experts médicaux.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.