Orteil engourdi : Causes possibles (et que faire ?)

Orteil engourdi : Causes possibles (et que faire ?)

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

Un orteil engoudi se manifeste par une sensation altérée, un picotement ou encore une sensation de brûlure. Ceci peut même rendre la marche difficile, voire douloureuse.

 

Quelles sont les causes expliquant l’engourdissement de votre orteil ? Est-ce grave ? Et surtout, que faire pour retrouver une sensation normale ? Cet article explique plusieurs causes d’orteil engourdi, et vous offre des solutions pour régler votre problème.

 

Définition

 

L’engourdissement des orteils réfère à une perte de sensation dans les orteils. Bien qu’il existe plusieurs causes possibles (dont nous discuterons plus bas), l’engourdissement est généralement dû à une irritation nerveuse ou un manque d’irrigation sanguine au niveau des orteils.

 

Un orteil engourdi peut être associé à une douleur, une sensation d’aiguille, des picotements, une sensation de brûlure, une froideur, une réaction anormale au chaud ou au froid, etc. Le terme paresthésie est utilisé pour regrouper cette catégorie de symptômes.

 

Il est important de différencier entre engourdissement et paralysie. Alors que l’engourdissement des orteils réfère à une perte de sensation, la paralysie implique une perte de mouvement (associée ou non à la sensation d’engourdissement de la région).

 

En fonction de la cause, la perte de sensation peut disparaître rapidement : On pense par exemple à l’orteil engourdi qui apparaît après avoir été longtemps assis dans une position inconfortable, et qui disparaît lorsqu’on se lève et recommence à bouger la jambe. D’autres fois, la sensation peut être constante, ce qui révèle généralement une atteinte plus importante. Dans certains cas, la sensation peut être aggravée la nuit.

 

 

Causes

 

Un orteil engourdi peut provenir de plusieurs causes, allant de mineures à graves.

 

Outre les causes nerveuses ou vasculaires, un orteil engourdi peut être secondaire à la prise d’un médicament, ou encore suite à une chimiothérapie. Une déficience en vitamine B12 peut également reproduire des engourdissements et picotements au niveau des pieds.

 

Voici des conditions médicales pouvant causer une sensation d’engourdissement au niveau de l’orteil :

 

  • Traumatisme local (comme une contusion ou une fracture)
  • Diabète (neuropathie diabétique)
  • Alcoolisme
  • Maladie de Charcot Marie Tooth
  • Syndrome de Guillain-Baré
  • Gelures
  • Hernie discale
  • Sclérose en plaque
  • Névrome de Morton
  • Maladie de Raynaud
  • Maladie de Buerger
  • Sciatique
  • Zona
  • Maladie vasculaire périphérique
  • Syndrome du canal tarsien
  • Métatarsalgie, hallux valgus

 

 

Est-ce grave ? (Quand s’inquiéter ?)

 

Bien qu’un orteil engourdi puisse être une source d’inquiétude, il est rarement considéré comme une urgence médicale.

 

Dans certains rares cas, il peut provenir d’une atteinte sérieuse comme un AVC, une myélopathie ou une thrombose veineuse profonde. Outre l’engourdissement de l’orteil, il est possible de ressentir les symptômes suivants :

 

  • Troubles visuels
  • Mal de tête sévère
  • Difficultés respiratoires
  • Affaissement du visage
  • Troubles de la parole
  • Perte d’équilibre
  • Faiblesse musculaire et difficulté à la marche
  • Perte de sensation ailleurs dans le corps
  • Changement de la fréquence cardiaque ou tension artérielle
  • Douleurs aggravées la nuit
  • Tremblements
  • Incontinence

 

En somme, il est primordial de consulter son médecin lorsqu’un orteil engourdi est accompagné d’autres symptômes (tel que ceux mentionnés ci-dessus). Il est également important de consulter si l’engourdissement ne disparaît pas avec le temps, ou s’il se fait ressentir de plus en plus.

 

 

Orteil engourdi : Que faire ?

 

1. Clarifier le diagnostic

 

Pour mieux traiter un orteil engourdi, il est essentiel de poser un diagnostic précis. Ceci permettra d’identifier la source du problème, et d’apporter une solution adaptée.

 

Durant la consultation, le médecin va typiquement commencer par un historique médical et un questionnaire visant à mieux cerner vos symptômes. On vous posera des questions telles que :

 

  • Où ressentez-vous l’engourdissement exactement (quels orteils, autre partie du pied, jambes, etc.) ?
  • Quand l’engourdissement a-t-il commencé ?
  • Combien de temps dure l’engourdissement en moyenne ?
  • Y a-t-il des activités qui provoquent l’orteil engourdi, ou aggravent l’engourdissement ?
  • Ressentez-vous d’autres sensations, comme une douleur, une brûlure ou une démangeaison ?

 

Un examen physique permettra également de clarifier le diagnostic, et peut inclure :

 

  • Examen neurologique
  • Évaluation de la sensation (dermatomes)
  • Évaluation de la force (myotomes)
  • Évaluation des réflexes
  • Évaluation de la marche
  • Évaluation de la coordination
  • Etc.

 

Au besoin, un test d’imagerie médicale peut être prescrit. S’il soupçonne une sciatique ou un canal lombaire étroit, le médecin pourrait par exemple prescrire un scannner ou IRM. Par ailleurs, un doppler pourrait être prescrit pour objectiver une atteinte vasculaire.

 

Des tests de conduction nerveuse (appelé électromyogramme ou EMG) pourraient être utilisés pour étudier la conduction nerveuse au niveau des membres inférieurs. Essentiellement, on aimerait savoir comment le courant est transmis par les nerfs, et comment les muscles réagissent à la stimulation électrique.

 

2. Se faire prescrire une médication appropriée

 

Tel que mentionné précédemment, le traitement de l’orteil engourdi dépend de la cause sous-jacente.

 

Si la neuropathie diabétique est la principale cause, votre médecin vous recommandera des médicaments ayant pour objectif de maintenir votre glycémie à un niveau approprié.

 

Par ailleurs, des médicaments visant à soulager la douleur ou contrôler l’inflammation seront souvent prescrits pour calmer les symptômes.

 

3. Modifier votre diète

 

Bien qu’il n’existe pas de preuves formelles à ce sujet, les paresthésies pourraient être reliées en partie à une diète non optimale.

 

Il serait pertinent de réduire ou cesser votre consommation d’alcool pour voir si ça a un impact sur les engourdissements. Une perte de poids pourrait réduire les contraintes sur vos membres inférieurs, et parfois soulager vos symptômes. Par ailleurs, une alimentation anti-inflammatoire pourrait s’avérer utile pour réduire l’inflammation de manière naturelle.

 

4. Changer de chaussures

 

Une cause fréquente d’orteil engoudi est le port de mauvaises chaussures. En effet, si vos chaussures sont trop serrées, elles pourraient affecter la circulation sanguine au niveau des membres inférieurs et des pieds. Ceci s’avère particulièrement important si vous devez marcher beaucoup ou maintenir une position debout prolongée dans le cadre de votre travail, ou encore si vous êtes fan de course à pied.

 

Si vous souffrez d’un engourdissement chronique des orteils, la première chose à faire est d’essayer de porter des chaussures plus larges. Il s’agit d’une solution facile qui pourrait régler votre problème assez rapidement.

 

Si vous présentez un hallux valgus, il existe des orthèses correctrices qui pourraient soulager vos symptômes. Dans les cas extrêmes, une chirurgie peut s’avérer nécessaire pour corriger le problème (surtout si ça affecte la qualité de vie).

 

5. Maintenir une bonne hygiène des pieds

 

Si votre orteil ou vos pieds sont régulièrement engourdis, vous devriez vous soumettre à des examens de routine des pieds. Ceci permettra notamment de s’assurer d’une bonne circulation, et de l’absence de plaie. Appliquez les conseils suivants relatifs à l’hygiène des pieds :

 

  • Faire attention lorsque vous vous coupez les ongles, et aller chez le podologue au besoin
  • Inspecter quotidiennement ses pieds à la recherche de plaies, coupures, etc. (surtout si vous souffrez de diabète)
  • Porter des chaussettes adéquates et des chaussures bien adaptées (pas trop serré)
  • Éviter de se promener pieds nus

 

6. Minimiser l’exposition au froid

 

Le fait de rester dehors par temps froid, surtout si les pieds sont mouillés, peut provoquer un engourdissement des orteils.

Si l’engourdissement des orteils est aggravé par temps froids, il est important d’éviter l’exposition prolongée aux basses températures. En effet, ceci pourrait causer des dommages temporaires ou permanents aux tissus, allant même jusqu’à l’amputation.

 

 

Conclusion

 

Il existe de nombreuses causes expliquant l’engourdissement des orteils, allant de bénines à potentiellement graves. Les causes les plus fréquentes sont l’atteinte nerveuse ou vasculaire.

 

Pour savoir si l’engourdissement est normal, il faut mettre en relation vos symptômes avec votre mode de vie. Si l’orteil devient engourdi après une séance intense de sport (comme une randonnée) ou en raison d’une blessure, il s’agit probablement d’une réaction normale.

 

Par contre, s’il n’y a pas d’explication pouvant expliquer l’apparition d’engourdissements, il est conseillé de consulter son médecin. Ceci s’avère particulièrement vrai si les symptômes persistent ou s’aggravent dans le temps. Et si l’orteil engourdi s’accompagne de troubles visuels, respiratoires ou moteurs, il faut à tout prix consulter incessament.