Ostéoporose et alimentation : Quoi manger et éviter ?

Ostéoporose et alimentation : Quoi manger et éviter ?

L’ostéoporose est une maladie inquiétante pour les personnes de la soixantaine. En effet, la fragilité des os augmente les risques de fractures, de douleurs et de déformation du squelette. Afin de prévenir l’aggravation de la perte de densité osseuse, il faudra faire attention avec l’alimentation.

 

Pourquoi l’alimentation est elle importante si importante au cours de l’ostéoporose ? Quels sont les aliments à consommer ? Quels sont les aliments à éviter ? Les réponses sont dans cet article.

Comprendre l’ostéoporose

 

Nos os sont en perpétuel remaniement : les anciens os sont détruits par les cellules ostéoclastes, et sont remplacés par des os neufs grâce à d’autres cellules qui sont les ostéoblastes. Ce processus est ce qu’on appelle le remodelage osseux.

 

Un déséquilibre au sein du remodelage osseux entraîne une perte de la masse et de la solidité squelettique. C’est l’ostéoporose. Celle-ci peut être due à de nombreux facteurs.

 

Source

 

Pour en savoir plus sur la pathologie, cliquez ici.

 

 

Quel aliment manger lors de l’ostéoporose ?

 

Pour mieux vivre l’ostéoporose et limiter les dommages, il est important de soutenir la reconstitution du système squelettique. Cela se fait avec des nutriments qu’on retrouve dans plusieurs aliments.

 

alimentation anti-inflammatoire et force

 

Quels sont les nutriments à privilégier en cas d’ostéoporose ?

 

Le calcium : élément indispensable pour les os

 

La solidification des os dépend de la teneur suffisante en calcium. Cependant, ce nutriment s’évacue facilement par les urines ou par la transpiration. Il faudra donc en apporter suffisamment par l’alimentation. Dans le cas contraire, l’organisme puisera les ressources dans le système squelettique et cela affaiblira la masse de celui-ci.

 

Voici les aliments à privilégier pour un bon apport en calcium : les noix, les amendes, les noisettes, les produits laitiers et les légumes verts à feuilles.

 

La vitamine D, bon fixateur de calcium

 

Quand on dépasse la soixantaine, un apport en vitamine D est progressivement nécessaire (entre 800 à 1500 mg par jour).

 

Cette vitamine liposoluble évite ou lutte contre l’ostéoporose en aidant l’absorption du calcium dans l’intestin pour le fixer ensuite dans les os.

 

À part l’exposition au soleil, il est aussi possible de s’approvisionner en vitamine D avec certains aliments comme le beurre, les poissons gras et les œufs.

 

Les lipides : pour le bien-être de l’architecture osseux

 

Les lipides ont une mauvaise réputation sur la santé pourtant ils sont très utiles au bon fonctionnement des cellules. Mieux encore, ils favorisent la sécrétion hormonale, ce qui est bien pour l’équilibre du remodelage osseux.

 

Préférez les produits riches en graisses non saturées : l’huile d’olive, le colza, l’avocat, le poisson, les noix, les pépins de raisin, noisette…

 

 

Les aliments à éviter en cas d’une ostéoporose

 

Certains nutriments et substances sont carrément néfastes au métabolisme du calcium donc il vaut mieux réduire leur consommation.

 

Faites attention avec l’acide oxalique, car il perturbe l’action calcique. On retrouve cette substance dans les betteraves, les épinards, le chocolat, les blettes et la rhubarbe.

 

Il faut aussi modérer la caféine et le sel. Ces substances favorisent la décalcification par les urines, par la selle et par la salive.

 

Évitez aussi l’alcool, car il accroît les risques de fracture en cas de choc.

 

 

Références

 

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/osteoporose/comprendre-osteoporose# : ~ : text=L’ost%C3%A9oporose%20est%20une%20maladie, destruction%20du%20cartilage%20des%20articulations.

https://www.prevention-osteoporose.ch/une-alimentation-benefique-pour-les-os.html# : ~ : text=Pour%20une%20alimentation%20b%C3%A9n%C3%A9fique%20pour, que%20des%20fruits%20et%20l%C3%A9gumes.