os Ostéoporose trabéculaire 

Ostéoporose trabéculaire : Définition et conséquences

L’ostéoporose constitue à l’heure actuelle un problème de santé publique considérable. En effet, la proportion de femmes touchées par la maladie est croissante et les répercussions sur la qualité de vie sont importantes. Dans cet article nous allons nous concentrer sur l’ostéoporose trabéculaire ou ménopause post-ménopausique.

Quelques rappels sur l’ostéoporose

 

Le squelette, charpente du corps, est constitué de 2 types d’os : l’os cortical, dense ; et l’os trabéculaire, plus aéré et plus léger. Les 2 sont formés d’éléments de base comparables : les lamelles osseuses. Ces 2 types d’os s’associent pour former les pièces constitutives du squelette.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

 

os cortical et trabéculaire
Source

 

L’os cortical, plus résistant aux contraintes mécaniques, représente chez l’adulte jeune environ 80 % de la masse osseuse. Il occupe la périphérie de la diaphyse (ou corps des os longs). Il entre également dans la constitution des os courts et des os plats.

 

L’os spongieux ou os trabéculaire est présent dans les extrémités des os longs, c’est-à-dire les épiphyses.

 

On la retrouve aussi dans la métaphyse, zone de transition entre l’épiphyse et la diaphyse, où il forme un système de lamelles osseuses irrégulières, les trabécules. Il est également présent dans les corps vertébraux.

 

L’os trabéculaire ne représente que 20 % de la masse osseuse. Les travées osseuses formées par les lamelles s’entrecroisent et sont disposées dans le même sens que les forces de pression et de traction exerçant des contraintes sur l’os.

 

L’os trabéculaire, bien que moins abondant quantitativement, se renouvelle environ 5 fois plus rapidement que l’os cortical. Pour cette raison, l’ostéoporose se manifeste cliniquement dans des sites où il existe une proportion relativement importante d’os trabéculaires, principalement au niveau du rachis, de la hanche et de l’avant-bras.

À LIRE :   Ostéoporose juvénile: Qui est à risque? (Cause et traitement)

 

Ostéoporose

 

L’ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une baisse de la masse osseuse et une détérioration de la microarchitecture du tissu osseux. Elle est responsable d’une fragilité osseuse prédisposant aux fractures.

 

 

Osteoporose Ostéoporose trabéculaire 
Source

 

Il s’agit d’une double altération du tissu osseux : diminution de la quantité de masse osseuse et modification de la qualité du réseau trabéculaire sans anomalie de la minéralisation (contrairement à l’ostéomalacie où la minéralisation est anormale).

 

L’ostéoporose correspond à une exagération du vieillissement osseux physiologique de telle sorte que le seuil fracturaire sera franchi. Ainsi, des fractures vont apparaître avec des traumatismes minimes, ou même spontanément. Si vous désirez en savoir plus sur l’ostéoporose, je vous invite à cliquer ici.

 

 

Focus sur l’ostéoporose trabéculaire ou post-ménopausique type 1

 

C’est la forme commune de l’ostéoporose. Elle touche essentiellement les femmes, en période post-ménopausique, entre 50 et 65 ans.

 

Elle se traduit par un amincissement des travées osseuses et une mauvaise connexion entre eux.

 

Pour cause, l’excès de résorption au niveau de l’os trabéculaire est en lien avec une carence en œstrogène. Cette situation provoque en même temps une augmentation du remodelage osseux et une stimulation de la résorption osseuse (destruction des tissus osseux).

 

L’ostéoporose trabéculaire s’exprime essentiellement par des fractures vertébrales et accessoirement par des fractures de Pouteau Colles (du poignet).

À LIRE :   Ostéoporose : traitement naturel pour guérir (4 alternatives)

 

Remodelage osseux et perte osseuse

 

L’os est un tissu vivant. Il est en perpétuel remaniement. Deux types de cellules sont responsables de la dégradation et de la synthèse de la matrice osseuse. D’une part, les ostéoclastes qui détruisent le tissu osseux (ostéorésorption), et d’autre part, les ostéoblastes qui édifient de nouveaux tissus osseux (ostéoformation).

 

ostéoblaste et ostéoclaste
Source

 

L’ensemble de ces phénomènes constitue le remodelage osseux. L’équilibre est assuré par plusieurs facteurs, en autres, les cellules osseuses, les hormones circulantes, les facteurs de croissance, etc. Parmi ceux-ci, les hormones, en particulier les œstrogènes, jouent un rôle déterminant. Toutes les maladies osseuses sont dues à un dysfonctionnement du remodelage osseux.

 

La carence œstrogénique provoque une diminution anormale de la masse osseuse trabéculaire. Cela est dû à un hyperremodelage des foyers nombreux de résorption ostéoclastique faisant disparaître de manière irréversible les travées les plus minces. Il en résulte une perte de connectivité du réseau trabéculaire.

 

Conséquences du déficit œstrogénique au niveau du squelette

 

Lors du vieillissement, la quantité d’os déposée lors de chaque cycle de remodelage diminue. En revanche, la profondeur des lacunes de résorption creusées par les ostéoclastes resterait identique ou diminuerait.

 

La résultante est une négativité de la balance osseuse dans chaque unité de remodelage.

 

Lors de l’ostéoporose, la profondeur des lacunes de résorption n’est pas non plus modifiée. Par contre, la diminution de la quantité d’os déposée lors de chaque cycle de remodelage est plus importante.

 

Par ailleurs, il existe, au moment de la ménopause, une accélération de la fréquence d’activation du remodelage osseux entraînant une augmentation du nombre d’ostéoclastes le long des travées osseuses.

À LIRE :   Ostéoporose et alimentation : Quoi manger et éviter ?

 

L’ostéoporose post-ménopausique ou trabéculaire survient dans la période de 5 à 15 ans suivant la ménopause. Elle est la conséquence du déficit œstrogénique consécutif à la cessation d’activité ovarienne. La perte osseuse affecte essentiellement l’os trabéculaire. Au cours des processus ostéoporotique, l’architecture des travées de l’os spongieux se modifie, la séparation des travées osseuses s’accroît, entraînant ainsi une disjonction de celles-ci.

 

 

Références

 

https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-musculosquelettiques-et-du-tissu-conjonctif/ost%C3%A9oporose/ost%C3%A9oporose

https://www.inserm.fr/dossier/osteoporose/

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...