Peut-on marcher avec une fracture du bassin ? (explication et conseils)

Peut-on marcher avec une fracture du bassin ? (explication et conseils)

La fracture du bassin ou fracture pelvienne est une pathologie assez rare. Il s’agit d’une des fractures les plus sérieuses si bien que près du tiers des victimes garde des séquelles après le traitement. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur la possibilité de remarcher après une fracture du bassin.

Définition et anatomie

 

Le bassin est la partie du corps humain qui soutient l’abdomen et qui protège les veines pelviennes, les organes génitaux internes, la vessie et une partie de l’intestin.

 

anatomie du bassin
Source

 

Il prend la forme d’un entonnoir et se constitue de deux os coxaux latéraux, du coccyx et du sacrum en arrière. Les os coxaux se structurent suivant la fusion de trois os : l’ilium, l’ischium et le pubis. Les ailes de l’ilium forment la hanche et rejoignent le sacrum en arrière. L’ischium constitue l’os qui nous supporte en position assise. Quant au pubis, il se situe au-dessus du sexe. Ces os se placent à la base du tronc et servent d’attaches pour les membres inférieurs au niveau de l’articulation coxo-fémorale.

 

Le bassin présente deux régions : le grand bassin qui est la partie haute formée par les ailes de l’ilium, et le petit bassin sous les ailes. Ces deux régions se relient au niveau d’une cavité appelée détroit supérieur, aplati d’avant en arrière. Le détroit inférieur désigne une ouverture du bassin en forme de losange, limitée en arrière par le sommet du coccyx.

 

Une fracture du bassin se traduit par la rupture des os qui le constituent. Elle peut être soit minime soit intense et dans ce cas engendrer des hémorragies sérieuses. Les formes de fracture sont multiples. On peut citer :

À LIRE :   Fracture du bassin chez la personne âgée : pronostic

 

  • la fracture non articulaire qui se traduit par des lésions stables ;
  • la fracture partiellement stable ;
  • la fracture instable.

 

fracture du bassin
Source

 

Pour avoir plus d’explications sur le sujet, vous pouvez cliquer ici.

 

 

Fracture du bassin : causes et symptômes

 

Les fractures stables du bassin se manifestent par des lésions au niveau de la crête, de la branche pubienne ou des épines iliaques. Ces types de fractures n’interrompent pas la continuité de l’anneau du bassin bien que des douleurs se ressentent sur les régions touchées.

 

Plusieurs situations peuvent causer la fracture stable du bassin, notamment une chute, un traumatisme sportif ou un traumatisme suite à un accident de la route.

 

chute provoquant une fracture de la vertèbre
Source

 

En ce qui concerne les fractures instables, elles affectent l’anneau pelvien, la symphyse ou la cotyle. Cela entraîne souvent la perte de la mobilité d’un ou des deux membre(s) inférieur(s) ainsi que de l’endommagement d’organes comme la rate, l’intestin, le foie ou les nerfs.

 

Les causes d’une telle fracture sont pour la majorité des cas un accident de la circulation ou un faux mouvement lors d’un transfert de force excessif de la cuisse vers l’acétabule. Elle peut aussi se produire chez la femme enceinte, notamment à l’approche de l’accouchement. La préparation normale du corps de la femme à la naissance engendre une extension de la zone symphysaire ce qui peut entraîner l’explosion de la symphyse.

Dans les deux cas, le symptôme principal de la fracture du bassin reste la douleur. Elle peut irradier toute la région pelvienne ou bien se localiser uniquement sur le pubis, l’aine ou la fesse.

 

 

Peut-on marcher avec une fracture de la hanche ?

 

Un individu diagnostiqué d’une fracture stable ne présente pas de difficulté à marcher. Néanmoins, il est primordial d’éviter toute mise en charge sur le bassin jusqu’à ce que la consolidation des os soit terminée. Cela peut durer une à deux semaines avec un accompagnement en kinésithérapie (physiothérapie).

À LIRE :   Fracture du bassin et toilette : Conseils

 

chirurgie
Source

 

Pour le cas d’une fracture instable, les soins d’urgence reposent sur des traitements avec des plaques, des vis et un fixateur externe temporaire afin de comprimer la région atteinte. Pendant ce temps, afin de ne pas aggraver la fracture, il est contre-indiqué d’exercer un poids sur les membres inférieurs. Une fois le bassin stabilisé, la fracture entame le processus de guérison pendant plusieurs semaines. Le retour à la marche se réalise ensuite progressivement selon les recommandations du chirurgien ou du médecin traitant. Ces derniers prescrits aussi des exercices de rééducation afin de prévenir les déficits musculaires à la suite d’une longue période de repos.

 

 

Les complications possibles après une fracture pelvienne

 

Les fractures du bassin affichent un taux de mortalité élevé de 15 % à 50 %. Les complications sont liées aux lésions associées et non à la fracture de l’os en soi.

 

En effet, les fracas de l’anneau pelvien peuvent entraîner des lésions des veines iliaques. Cela se traduit par une hémorragie externe ouverte et importante qui s’observe au niveau postérieur du bassin. Un choc hémorragique peut également avoir lieu et s’avérer vital.

 

En cas de lésions des nerfs périphériques ou du nerf sciatique, des complications neurologiques apparaissent. Elles causent une perte des sensations et des réflexes des membres inférieurs, une incontinence ou une anurie.

 

Enfin, il y a les complications chirurgicales. Elles concernent surtout la fracture acétabulaire. Pour ce type de fracture, l’opération consiste à restaurer la surface à joindre sans aucune différence de hauteur. Une inégalité du niveau des os entraînera plus tard une usure prématurée des articulations ou arthrose.

 

complications chirurgicales
Source

 

 

La reprise de la marche à la suite d’une fracture du bassin

 

À LIRE :   Séquelles après une fracture du bassin : tout savoir

Après la période d’immobilisation, la rééducation après une fracture du bassin peut durer entre 3 et 6 mois. Elle est entamée exclusivement sous la prescription du médecin traitant.

 

marche après un séjour à l'hôpital
Source

 

La rééducation vise à ce que le patient puisse reprendre toutes ses capacités à la marche et à minimiser la boiterie. Elle repose notamment sur le renforcement musculaire ainsi que le travail de la stabilité, de la flexibilité et de la proprioception.

 

Normalement, les séances s’effectuent sous la supervision d’un kinésithérapeute ou d’un physiothérapeute.

 

Dans tous les cas, le patient doit apprendre à écouter sa douleur et éviter l’excès avec les exercices.

 

 

Références

 

https://www.msdmanuals.com/fr/professional/blessures-empoisonnement/fractures/fracture-du-bassin

https://www.institut-kinesitherapie.paris/actualites/fracture-bassin/

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?