douleur sacro-iliaque

Position pour soulager une sciatique : Sommeil et autre

La sciatique est une affection qui peut provoquer des douleurs, des engourdissements et des picotements dans le bas du dos et les jambes. Elle est causée par une pression sur le nerf sciatique, qui va de la colonne vertébrale jusqu’aux pieds.

 

Dans cet article, nous aborderons certaines positions qui peuvent aider à soulager la douleur de la sciatique, et à mieux dormir. Nous aborderons également d’autres moyens de réduire les symptômes de la sciatique.

Anatomie de la colonne lombaire

 

La colonne lombaire est la section de la colonne vertébrale située entre la colonne thoracique et le sacrum. Elle se compose de cinq vertèbres, qui sont séparées par des disques intervertébraux. Ces disques servent à amortir les vertèbres et à absorber les chocs.

 

anatomie de la colonne lombaire
Source

 

La colonne lombaire est courbée vers l’avant dans le plan sagittal, ce qui permet de répartir le poids de manière uniforme et de maintenir l’équilibre.

 

Les vertèbres de la colonne lombaire sont plus grandes que celles de la colonne thoracique, et elles sont soutenues par des ligaments et des muscles solides.

 

La colonne lombaire est chargée de supporter la majeure partie du poids du corps et de soutenir les mouvements de torsion et de rotation. Elle est également relativement souple, ce qui lui permet une plus grande amplitude de mouvement que la colonne thoracique.

 

 

Anatomie du nerf sciatique

 

Le nerf sciatique est le nerf le plus long et le plus large du corps humain. Il s’agit d’un nerf mixte, ce qui signifie qu’il est constitué de fibres motrices et sensorielles. Le nerf sciatique prend naissance dans la région lombaire de la colonne vertébrale et s’étend tout le long du membre inférieur, pour se terminer dans le pied.

 

anatomie du nerf sciatique
Source

 

Le nerf sciatique est formé par l’union de plusieurs fibres nerveuses, dont celles des deux derniers nerfs lombaires (L4 et L5) et des trois premiers nerfs sacrés (S1, S2 et S3). Cette union se produit dans la région fessière, à peu près au niveau du muscle piriforme.

 

À LIRE :   Comment masser le nerf sciatique ? (explication d'un kiné)

De là, le nerf sciatique descend vers l’arrière de la cuisse et se ramifie en différents nerfs qui innervent différentes parties de la jambe, du pied et de la plante.

 

Le nerf sciatique joue un rôle important dans les mouvements et les sensations de l’homme. Les fibres motrices du nerf sciatique alimentent les muscles de la partie postérieure de la jambe et du pied, permettant des mouvements tels que la marche et la course.

 

Les fibres sensorielles du nerf sciatique fournissent des informations sur le toucher, la température et la douleur à diverses parties de la jambe et du pied.

 

 

Sciatique, définition et explication

 

La sciatique est l’un des problèmes les plus courants et les plus débilitants qui peuvent affecter la moitié inférieure de votre corps. Cette affection se caractérise par une douleur le long du nerf sciatique, qui part du bas du dos et descend jusqu’aux pieds.

 

sciatique
Source

 

La sciatique peut avoir de nombreuses causes différentes, mais la forme la plus courante est la lombosciatique, qui est associée à des douleurs dorsales.

 

La sciatique n’affecte généralement qu’un seul côté du corps, bien que dans certains cas, les deux jambes puissent être touchées. Les symptômes les plus courants sont des douleurs dans la fesse ou la cuisse, qui peuvent s’étendre jusqu’au pied.

 

Cette affection est souvent causée par des anomalies vertébrales qui exercent une pression sur le nerf. La sciatique peut être extrêmement douloureuse et rendre difficile l’exécution de tâches élémentaires comme marcher ou s’asseoir.

 

 

Causes de la sciatique

 

Il existe de nombreuses causes de sciatique, mais la plus courante est la radiculopathie lombosacrée.

 

Cette affection est causée par la compression des racines nerveuses dans le bas du dos, ce qui entraîne une douleur qui irradie le long du nerf sciatique.

 

La radiculopathie lombo-sacrée est souvent causée par une maladie de la colonne vertébrale. La sciatique peut être causée par des facteurs tels que la hernie discale, la discopathie dégénérative, la sténose spinale (canal lombaire étroit) ou le spondylolisthésis.

 

sciatique
Source

 

Parmi les autres causes courantes de sciatique figurent :

 

 

Les causes moins fréquentes sont :

À LIRE :   Sciatique durant la grossesse : Gérer les crises (exercices)

 

  • Les tumeurs ;
  • Les infections ;
  • Et les traumatismes.

 

 

Symptômes de la sciatique

 

Le symptôme le plus courant de la sciatique est la douleur qui irradie le long du nerf sciatique. Cette douleur commence généralement dans le bas du dos et s’étend à la fesse, à la cuisse et à la jambe.

 

douleur à la hanche
Source

 

D’autres symptômes sont :

 

  • Un engourdissement ou des picotements dans les jambes.
  • Une faiblesse dans les jambes.

 

Ces symptômes peuvent rendre difficile la marche ou la station debout pendant de longues périodes. Dans certains cas, la douleur peut être si intense qu’elle interfère avec les activités quotidiennes.

 

La sciatique s’accompagne souvent de douleurs lombaires, ce qui peut rendre l’affection encore plus débilitante.

 

 

Position à privilégier en présence de sciatique ?

 

Bien qu’il n’existe pas d’approche unique pour gérer la sciatique, certaines positions peuvent contribuer à atténuer les symptômes. Dans la phase aiguë, il est généralement recommandé de maintenir la colonne lombaire en position neutre.

 

Cela signifie qu’il faut éviter les positions extrêmes, comme s’asseoir en avant avec les jambes croisées, ou se tenir debout avec les pieds joints et les genoux verrouillés. Vous pouvez également trouver utile de porter une ceinture lombaire pendant cette phase, bien que son utilisation est recommandée uniquement de façon temporaire.

 

Pour connaître les bénéfices et inconvénients de la ceinture lombaire, consultez l’article suivant.

 

Une fois la phase aiguë passée, vous pouvez commencer à expérimenter différentes positions pour voir ce qui vous convient le mieux.

 

Par exemple, si la cause de votre sciatique est une hernie discale, vous pouvez constater que le fait de vous asseoir ou de vous pencher en avant aggrave votre douleur. Dans ce cas, vous devrez privilégier les exercices en position debout et en extension. La méthode Mckenzie est souvent utilisée pour ce genre de cas.

 

 

Si la cause de la sciatique est une arthrose, un spondylolisthésis, un canal lombaire étroit, une arthrose zygapophysaire, les positions d’extension lombaire (comme la position debout) aggravent généralement les symptômes. Il faut donc privilégier la position assise et la flexion lombaire.

 

En fin de compte, chaque personne réagit différemment aux différentes positions, il est donc important d’écouter votre corps et de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous.

À LIRE :   Sciatique paralysante : Définition et prise en charge

 

 

Position à privilégier pour dormir ?

 

La plupart des gens ont une position de sommeil préférée, que ce soit sur le côté, le dos ou le ventre. Bien qu’il n’y ait pas nécessairement une « bonne » façon de dormir, certaines positions peuvent contribuer à soulager la douleur et à améliorer la qualité du sommeil.

 

Par exemple, si vous souffrez de douleurs dorsales, dormir sur le côté avec un oreiller entre les jambes peut contribuer à soulager la pression exercée sur votre colonne vertébrale. De même, si vous dormez sur le dos, placer un oreiller sous vos genoux peut contribuer à maintenir la courbe naturelle de votre colonne vertébrale.

 

posture de sommeil contre le mal de dos

postures de sommeil contre le mal de dos

 

Et si vous dormez la plupart du temps sur le ventre, placer un oreiller sous votre bassin peut contribuer à éviter les tensions dans le bas du dos. Des oreillers et des matelas modifiés peuvent être nécessaires pour accroître le confort.

 

Bien sûr, il n’est pas toujours possible de dormir dans votre position idéale, mais quelques ajustements simples peuvent faire toute la différence.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.