alimentation anti-inflammatoire

Protéine C réactive : comment la faire baisser ? (4 solutions)

L’augmentation de la valeur de la protéine C réactive ou CRP met souvent beaucoup de patients en alerte. Il s’agit en effet d’un marqueur d’inflammation couramment dosé par les médecins. Une augmentation significative de sa valeur renseigne sur la présence d’une infection ou une inflammation quelque part. Dans cet article, nous discuterons de moyens pratiques pour faire baisser la CRP.

Qu’est-ce que la protéine C réactive ? Quelques généralités à savoir

 

On entend par CRP (abréviation de l’anglais C-Reactive Protein) ou protéines C-réactive, des molécules que le foie synthétise en présence de réactions inflammatoires à l’intérieur de l’organisme.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

 

Déversées dans le sang, ces protéines ont pour rôle d’activer les réactions des cellules immunitaires (globules blancs, etc.). Cela se produit généralement après 6 heures du début de la réaction inflammatoire.

 

Au fur et à mesure que la production de la CRP augmente, les symptômes inflammatoires tels que l’enflure, la douleur et la chaleur apparaissent aussi.

 

inflammation détectée par la protéine c-réactive

 

Le dosage de cette protéine est important, car il permet d’évaluer le degré de l’inflammation au sein de l’organisme. Ce qui est un excellent moyen pour diagnostiquer certaines pathologies, des plus banales (simples maux de dos) jusqu’aux plus graves, comme le cancer, l’AVC, etc.

 

Attention, il est important de signaler que le dosage de CRP ne permet pas d’expliquer les étiologies d’une inflammation. Toutefois, étant donné que la modification du taux de cette protéine s’effectue bien avant l’apparition des symptômes, cela permet d’optimiser la prise en charge et le traitement. Dès que le médecin constate un taux de CRP élevé chez le patient, il peut prescrire divers examens afin de déceler les éventuelles maladies existantes chez ce dernier.

À LIRE :   Protéine C réactive (CRP): Quand s’inquiéter ?

 

Plus la CRP est élevée, plus l’inflammation est considérable. Pour information, sa valeur normale doit être inférieure à 10 milligrammes par litre. Toutefois, si elle dépasse les 3 mg/l, il faudrait se méfier et songer à la faire baisser. De plus, il faut noter que d’autres facteurs peuvent aussi influencer la production de la CRP. Les plus courants sont le stress, la dépression, les traumatismes récents, la consommation d’alcool, le manque de sommeil…

 

Le mieux est de faire le dosage fréquemment, par des analyses sanguines, pour vérifier (surtout à partir de l’âge de 30 ans). En effet, plus elle est contrôlée tôt, plus il sera facile de gérer les risques et les conséquences.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici afin de consulter l’article détaillé sur tout ce qui concerne la CRP.

 

 

Comment diminuer le niveau de protéine C réactive ?

 

Avant tout, il est nécessaire de rappeler que l’inflammation est une réaction normale et utile pour l’organisme. Elle fait partie des réactions de défenses naturelles face aux infections, lésions ou autres problèmes sanitaires.

 

En revanche, si l’inflammation persiste, elle pourrait devenir problématique. En effet, elle engendre la chronicité des douleurs, des enflures et d’autres symptômes.

 

En gros, à long terme, l’inflammation rend l’organisme sensible et vulnérable aux maladies. Qui plus est, une valeur élevée de la CRP accroît le risque d’autres pathologies, notamment les cardiopathies. D’où l’intérêt de la faire baisser.

 

 

Réduire la CRP par des médicaments

 

Il est possible de diminuer le niveau de cette protéine avec des médicaments comme les statines. En général, ils sont à administrer sous ordonnance médicale ce qui fait qu’il est indispensable de demander l’avis d’un médecin.

À LIRE :   Arthrose et alimentation : Le guide complet (quoi éviter ?)

 

médicaments pour la névralgie intercostale

 

Le problème avec ces médicaments, c’est qu’ils peuvent parfois provoquer des effets secondaires (hyperglycémie, troubles digestifs, etc.).

 

 

Réduire la CRP par des produits naturels

 

En alternative ou en appui aux médicaments, il existe des produits naturels qui aident à réduire le niveau de la protéine C réactive de l’organisme. Ils réduisent ainsi les inflammations.

 

curcuma Protéine C réactive comment la faire baisser

 

  • Le curcuma: riche en curcumine, consommée fréquemment, elle réduit significativement le niveau de CRP. Des études ont montré des résultats très concluants chez les personnes qui souffrent de syndromes métaboliques.
  • Le gingembre: d’après les études effectuées, manger de gingembre réduit aussi le taux de CRP.
  • Les plantes riches en vitamines C (poivron, pissenlit, etc.) boostent le système immunitaire et réduisent les risques inflammatoires.

 

 

Baisser le taux de la protéine C réactive par des exercices physiques

 

Les exercices physiques régulent la sécrétion des protéines pro-inflammatoires. En effet, ils induisent la sécrétion d’interleukines (molécules anti-inflammatoires) qui vont contribuer à la baisse du niveau de la CRP.

 

exercice en présence de mal de dos

 

Toutefois, il ne faut pas exagérer avec le sport au risque de compliquer la situation. L’idéal est de faire des séances régulières d’environ 30 à 45 minutes, 5 jours par semaine. Même les exercices les plus simples sont efficaces, par exemple, le cyclisme, la natation, la marche, le yoga, etc.

 

 

Diminuer la CRP à l’aide de l’alimentation 

 

Traiter l’augmentation de la CRP par son alimentation consiste à manger des aliments anti-inflammatoires. Il faut aussi diminuer la consommation d’aliments qui favorisent les inflammations, à savoir les aliments trop gras et trop sucrés. Entre autres, un régime pauvre en glucide comme le régime cétogène (keto diet) s’avère bénéfique.

À LIRE :   Inflammation du psoas et alimentation : Quel lien ? (quoi éviter ?)

 

alimentation consciente

 

Il est aussi conseillé d’adopter une alimentation saine et équilibrée, riche en fibres, en antioxydants et en bonnes graisses (oméga-3 contenus dans les poissons par exemple). Réduisez la consommation des produits industriels ultra-transformés. Par contre, il faut privilégier les fruits et les légumes. Par leur richesse en riches en antioxydants et en fibres, ces derniers favorisent la diminution de la CRP dans le sang.

 

 

Ressources

 

 

 

Lien entre l’alimentation et certaines pathologies communes :

 

 

 

Références

 

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses-medicales/Fiche.aspx?doc=proteine-reactive-haute-basse-quand-inquieter

https://www.lanutrition.fr/les-news/une-alimentation-riche-en-antioxydants-diminue-linflammation

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...