Protrusion discale: 9 choses essentielles à savoir après avoir été diagnostiqué (Infographie)

Protrusion discale: 9 choses essentielles à savoir après avoir été diagnostiqué (Infographie)
"Une fois comprises, ces informations sur la protrusion discale vous permettront d’adapter et optimiser la prise en charge de votre condition."

 

 

On vous a diagnostiqué une protrusion discale. Pas de panique! Le diagnostic n’est pas fatal, et il existe plusieurs stratégies visant à améliorer votre état.

 

Par contre, il est essentiel de prendre conscience de certains éléments afin d’éviter des erreurs ou fausses croyances qui pourraient retarder votre guérison.

 

a quoi s'attendre après un mal de dos
Il est essentiel de s’éduquer sur ses conditions de santé…après tout, votre corps vous appartient!

 

 

Dans l’article suivant, nous couvrons 10 choses essentielles à savoir après avoir reçu un diagnostic de protrusion discale. Vous en sortirez avec des informations capitales, et une meilleure compréhension de votre condition.

 

1. La protrusion peut évoluer vers une hernie discale.

2. Elle peut parfois causer une sciatique ou une cruralgie.

3. Elle existe même chez des gens n’ayant aucune douleur au dos.

4. L’IRM est l’unique façon de diagnostiquer une protrusion discale.

5. La protrusion peut se résorber par elle-même.

6. La technique Mckenzie peut être efficace pour traiter les symptômes.

7. La protrusion discale ne requiert généralement pas de chirurgie.

8. La guérison d’une protrusion discale dépend de plusieurs facteurs.

9. La cigarette pourrait avoir des conséquences néfastes sur vos disques.

Conclusion

 

 

Pour tout savoir sur la protrusion discale, consultez l’article suivant: La protrusion discale de A à Z: C’est quoi, et que faire?

 

Pour bénéficier d’une consultation gratuite sur votre mal de dos, répondez à ce questionnaire de 18 questions vous permettant de clarifier votre diagnostic, et vous donner des conseils spécifiques à VOTRE mal de dos!    Cliquez ici: Mal de dos: Mini-consultation gratuite

 

Bonne lecture!

 

infographie protrusion discale

 

1. La protrusion peut évoluer vers une hernie discale.

 

La protrusion discale réfère à un bombement discal. En d’autres termes, le disque fait saillie en raison d’une pression du noyau gélatineux sur l’anneau fibreux. (voir image).

 

schema qui montre une profusion discale relié au mal de dos
La protrusion discale, c’est quand le noyau gélatineux à l’intérieur du disque pousse sur la saille externe, et déforme le disque intervertébral.

 

Cette déformation du disque peut évoluer vers une hernie discale si la pression exercée par le noyau gélatineux est assez importante, et transperce l’anneau fibreux.

 

Si vous craignez que votre condition ne soit grave, remplissez ce questionnaire qui vous permettra de dire si votre mal de dos provient d’une atteinte sérieuse: J’ai mal au dos: Est-ce grave?
.

 

2. Elle peut parfois causer une sciatique ou une cruralgie.

 

La sciatique résulte généralement de l’irritation du nerf sciatique. Quant à la cruralgie, elle apparaît lorsque le nerf crural (aussi appelé nerf fémoral) est irrité.

 

Mais comment ces nerfs peuvent être affectés? Comme les disques intervertébraux sont à proximité des racines nerveuses, une protrusion discale peut venir obstruer les nerfs et causer des symptômes de sciatique ou cruralgie

 

dame qui se plaint de douleur irradiant dans la jambe, et qui serait responsable de son mal de dos
Une douleur dans la jambe (de type sciatique ou cruralgie) peut provenir d’une protrusion discale.

 

Ainsi, si jamais vous avez de la douleur dans la jambe (possiblement associé à des engourdissements), il est possible qu’elles proviennent d’une protrusion discale.

 

3. Elle existe même chez des gens n’ayant aucune douleur au dos.

 

Voici des statistiques pour le moins surprenantes:

 

• Chez des jeunes de 20 ans n’ayant aucune douleur lombaire, 29% avaient une protrusion discale.
• Chez des personnes âgées de 80 ans, encore une fois sans mal de dos, 43% avaient une protrusion discale. (Source)

 

Ceci veut dire que la protrusion discale n’est pas un diagnostic fatal en soi. Le corps a des capacités formidables d’adaptation, et toute atteinte des disques n’est généralement symptomatique que si elle est associé à de l’inflammation et/ou une irritation nerveuse.

 

Êtes-vous certain(e) que votre protrusion discale est la source principale de vos douleurs? Permettez-moi d’en douter…

 

En d’autres termes, il est possible que la protrusion ne soit pas la source principale (et unique) de vos douleurs. Nous reviendrons sur ce concept ultérieurement.

 

4. L’IRM est l’unique façon de diagnostiquer une protrusion discale.

 

Actuellement, il n’y a que l’imagerie médicale qui est en mesure de diagnostiquer une protrusion discale. Évidemment, des tests cliniques effectués par un professionnel de santé clarifier permettront de corroborer et clarifier le diagnostic.

 

imagerie médicale mal de dos
L’IRM est ce qu’il y a de plus efficace pour diagnostiquer une protrusion discale.

 

Parmi les tests d’imagerie disponibles, la résonance magnétique est capable de clarifier le niveau où se trouve la protrusion, ainsi que d’autres caractéristiques (irritation nerveuse, type, etc.).

 

5. La protrusion peut se résorber par elle-même.

 

Comme le noyau gélatineux est principalement constitué d’eau, la protrusion peut se résorber par elle-même, et sécher en quelque sorte.

 

Également, si le corps reconnaît le disque endommagé comme pathogène, il déclenchera une réponse immunitaire qui permettra de guérir la protrusion discale.

 

anatomie des disques intervertébraux et de la colonne vertébrale
Bonne nouvelle: Une protrusion discale peut se résorber par elle-même avec le temps!

 

C’est pour cette raison qu’on peut observer une protrusion discale un jour, puis voir une colonne saine quelques années plus tard à l’imagerie médicale.

 

6. La technique Mckenzie peut être efficace pour traiter les symptômes.

 

La méthode Mckenzie est une technique d’évaluation et de traitement permettant de classifier les problèmes de dos en différentes catégories.

 

femme qui applique la méthode Mckenzie en faisant des extensions lombaires
L’extension lombaire est souvent prescrite dans la méthode Mckenzie.

 

La protrusion discale est souvent associée à des troubles mécaniques affectant les mouvements et la fonction. Dans cette mesure, la méthode Mckenzie permettra d’identifier une direction de mouvement améliorant la condition, et proposera des exercices conséquents.

 

7. La protrusion discale ne requiert généralement pas de chirurgie.

 

Comme le noyau gélatineux ne transperce pas l’anneau fibreux en présence de protrusion discale, le pronostic est théoriquement plus favorable que la hernie discale.

 

Dans cette optique, le traitement conservateur est généralement suffisant pour soulager la douleur et reprendre les activités quotidiennes. Ce traitement comporte généralement des médicaments, ainsi que des séances en kiné (physio), ostéo, ou autre professionnel de santé.

 

chirurgie mal de dos
La chirurgie devrait être considérée en dernier recours si on souffre du dos!

 

Dans les cas plus sévère, les médecins ont parfois recours à des infiltrations. Quoiqu’il en soit, les méthodes invasives devraient être considérées en dernier recours, et lorsque les méthodes plus naturelles n’ont pas porté fruit.

 

8. La guérison d’une protrusion discale dépend de plusieurs facteurs.

 

Le mal de dos est complexe, et la source des lombalgies est souvent multifactorielle. La douleur est modulée par le cerveau, et dépend non pas uniquement des structures anatomiques endommagées.

 

stress fibromyalgie
Croyez-moi, votre état d’esprit est directement relié à votre mal de dos!

 

Par exemple, le stress, le sommeil et le niveau d’activité physique influence le mal de dos. Ainsi, la guérison devrait prendre en considération tous ces facteurs afin d’optimiser le retour à la vie normale.

 

9. La cigarette pourrait avoir des conséquences néfastes sur vos disques.

 

Être fumeur ou fumeuse peut avoir une influence sur le mal de dos, et ainsi freiner votre guérison.

 

fumer augmente le mal de dos
Une raison de plus pour arrêter de fumer!

 

La cigarette accélère la dégénérescence des disques intervertébraux par rapport à ceux qui ne fument pas. Ceci peut indirectement mener à des protrusions et hernies discales potentiellement symptômatiques à la longue. (Fogelholm et al, 2001).

 

Une raison de plus pour arrêter si jamais vous êtes fumeur ou fumeuse!

 

Conclusion

 

Nous avons couvert 9 choses essentielles à savoir après avoir été diagnostiqué d’une protrusion discale. Une fois comprises, ces informations vous permettront d’adapter et optimiser la prise en charge de votre condition.

 

La prochaine étape? Continuez de vous informer sur votre condition. Adoptez une approche proactive, et assurez-vous d’intégrer un programme d’exercices progressifs et adaptés. Idéalement, consultez un professionnel de santé qui saura vous guider sur la voie de la guérison.

 

Bonne guérison!

 

Pour en savoir plus sur la protrusion discale: La protrusion discale de A à Z: C’est quoi, et que faire?

Pour bénéficier d’un programme d’exercices de 21 jours visant à traiter votre mal de dos: Cliquez ici.

 


Leave a Reply

Vous n'avez pas trouvé de réponses à vos questions? Procurez-vous le guide gratuit "Le mal de dos en 100 questions" pour vous éclairer sur votre condition!