grossesse

Pubalgie durant la grossesse : Que faire (conseils)

La pubalgie est l’un des problèmes les plus courants que les futures mamans rencontrent au cours de la grossesse.

 

Il s’agit d’une douleur du bas-ventre qui s’observe, à priori, chez les sportifs, mais elle peut également se faire sentir par les femmes enceintes en raison des modifications physiques et hormonales que leur corps subit.

 

Qu’est-ce qui caractérise cette douleur chez la femme enceinte ? à quoi est-elle due ? existe-il des traitements pour la soulager ?  On vous dit tout !

Rappel anatomique

 

Situé à la partie antérieure du bassin, le pubis correspond à la partie du bas ventre qui se couvre de poils à la puberté. Il forme avec l’os coxal en arrière la ceinture pelvienne (bassin).

 

pubis
Source

 

Le pubis est aussi la zone où se rejoignent les deux os iliaques (os coxaux) par le biais de deux branches symétriques (branches ischio-pubiennes) qui forment l’articulation antérieure du bassin (symphyse pubienne).

 

 

Qu’est-ce que la pubalgie ?

 

Le terme pubalgie est composé de « pub » qui veut dire pubis (décrit plus haut) et « algie » qui signifie douleur. Il s’agit d’une douleur provenant du bas-ventre, plus précisément de la région de l’aine d’où l’appellation commune de « douleur à l’aine ».

 

douleur à l'aine de type pubalgie
Source

 

La pubalgie prend son origine dans l’atteinte inflammatoire de la musculature du bassin (muscles abdominaux et muscles adducteurs) qui s’attachent via leurs tendons aux articulations de la région pubienne.

 

En règle générale, la pubalgie est l’apanage des sportifs, notamment les athlètes et les footballeurs. Cependant, elle peut également être provoquée particulièrement par la grossesse durant laquelle elle survient sous l’effet des changements hormonaux que subit le corps des futures mamans.

 

 

Grossesse et pubalgie : quel lien ?

 

Si la femme enceinte est aussi victime de pubalgie, c’est parce qu’au cours de la grossesse le corps est soumis à beaucoup de changements anatomiques et physiologiques de sorte qu’il soit prêt à accueillir le futur bébé.

 

 

mal de dos durant la grossesse
Source

 

Vous vous demandez probablement pourquoi une telle douleur serait ressentie par la femme enceinte sachant que le corps est censé s’adapter autant que possible aux contraintes de la grossesse.

À LIRE :   Pubalgie et course à pied : Quel lien ? (conseils)

 

Alors, oui le corps s’adapte bien, et l’un des mécanismes d’adaptation est la sécrétion d’hormones spécifiques qui vont favoriser la distension du bassin en provoquant une hyperlaxité ligamentaire des muscles de la région pubienne.

 

Toutefois, à un certain moment de la grossesse, le volume de Bébé commence à peser et exerce davantage de pression sur le bas-ventre jusqu’à ce qu’une irritation voire inflammation des muscles apparaisse.

 

La distension abdominale, ainsi que les modifications des courbures du dos, jouent également un rôle important dans la genèse de la pubalgie. En effet, ces facteurs ont tendance à provoquer une rotation externe des membres inférieurs, ce qui contraint les muscles adducteurs qui sont sollicités davantage lors de la marche.

 

On ne peut pas parler de pubalgie durant la grossesse, sans évoquer la relaxine. C’est en fait cette hormone qui est responsable en grande partie de la pubalgie au cours de la grossesse.

 

A l’état normal, cette hormone est secrétée juste avant l’accouchement, pour permettre à l’utérus d’expulser le fœtus. Mais, il arrive parfois que la relaxine soit secrétée avant même que la grossesse n’arrive à terme. Cela est responsable de douleurs intenses par excès de mouvements.

 

 

Comment se manifeste la pubalgie au cours de la grossesse ?

 

La douleur à l’aine, comme son nom l’indique, se fait sentir au niveau de l’aine ou de la région pubienne. Son intensité et variable et dépend du degré de la laxité des ligaments ainsi que des mouvements excessifs de Bébé.

 

douleur de grossesse
Source

 

Elle peut être légère ou modérée chez certaines femmes enceintes, mais très intenses et lancinantes chez d’autres.

 

Si on se réfère aux circonstances de la douleur, la pubalgie se déclenche essentiellement lors du passage de la phase repos (couchée ou assise) à la position debout ou à la marche. Au début, la douleur est gênante mais supportable, puis va crescendo jusqu’à limiter voire empêcher complétement la marche.

 

À mesure que la grossesse avance dans le terme, la pubalgie a tendance à irradier dans les régions avoisinants le pubis. En effet, elle peut se faire sentir à la partie interne des cuisses, ou un peu plus bas dans la jambe (mimant la douleur de la sciatique), ou encore dans le bas du dos.

À LIRE :   Arthropathie pubienne : Définition et prise en charge

 

Dans le cas où la pubalgie est atypique ou se limite à ses irradiations, il serait pertinent de consulter son gynécologue afin de ne pas passer à côté d’une cause plus grave (probablement d’origine gynécologique) qui nécessiterait une prise en charge plus adéquate.

 

 

À quel moment de la grossesse la pubalgie apparaît-elle ?

 

Classiquement, la pubalgie apparait à partir du 3éme trimestre ou vers le 6éme ou 7éme mois de grossesse. Mais, elle peut se développer un peu plus tôt chez un certain nombre de futures mamans. C’est-à-dire dans le cas où le corps lâche un peu plutôt face à certaines circonstances, telles que :

 

  • Une dystocie du bassin: le bassin de la maman est trop étroit pour recevoir et expulser le bébé
  • Les grossesses gémellaires ou multiples
  • Macrosomie: Bébé avec un poids de plus de 4kg, conséquence fréquente du diabète maternel
  • Hydramnios: excès de liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus.

 

 

 

Pubalgie et grossesse : Que faire ?

 

Si la pubalgie devient trop importante, au point de rendre votre grossesse pénible, la bonne nouvelle est qu’il existe des moyens de l’atténuer !

 

La grossesse, étant un terrain à risque, le premier réflexe qu’il faudra avoir, est évidemment de prendre rendez-vous chez votre gynécologue. Celui-ci est le mieux placé pour vous guider dans la conduite à tenir devant une telle condition.

 

Entre temps, pensez à vous reposer et à réduire au maximum les longues marches ainsi que toute activé nécessitant de rester debout trop longtemps.

 

Pour les femmes sportives, il faudra, malheureusement, suspendre (temporairement) toute activité sportive de stress ou qui sollicite davantage les membres inférieurs. Par exemple : le football, le tennis, la gymnastique, la danse classique, etc.

 

Par ailleurs, il existe d’autres options thérapeutiques pour soulager vos douleurs.

 

L’homéopathie 

 

Si l’homéopathie est très préconisée par les professionnels de la santé, c’est parce que les médicaments homéopathiques sont quasiment tous dépourvus de tout risque tératogène.

 

La prescription des médicaments repose en effet sur le profil du malade et les caractéristiques de la douleur, en l’occurrence, l’intensité de la pubalgie. Parmi ces médicaments, nous vous recommandons :

À LIRE :   Pubalgie: Cause de douleur à l’aine ? (Traitement et remède)

 

  • Sepia officinalis 5CH à prendre à raison de 3 granules 2 fois par jour.
  • Arnica montana à raison de 3 granules 2 à 3 fois par jour.

 

 

La kinésithérapie

 

Consulter un kinésithérapeute (physiothérapeute) pour une pubalgie durant la grossesse est toujours une bonne idée ! Tout comme votre gynécologue, le kiné va procéder à un examen minutieux et individualisé afin de mieux maitriser votre cas.

 

La kinésithérapie a pour but de :

 

  • réduire la douleur et l’inflammation, et ainsi améliorer la qualité de votre grossesse
  • lutter contre l’hyperlaxité des muscles du bassin et récupérer la flexibilité des articulations
  • Aider la femme enceinte à se préparer au mieux à l’accouchement

 

Pour atteindre ces objectifs, le kiné vous proposera un programme d’exercices spécifiques qu’il faudra suivre aux doigts et à l’œil.

 

Ces exercices visent à cibler spécifiquement les muscles touchés, notamment le muscle psoas (ilio-psoas), le long adducteur et les muscles abdominaux.

 

Bonne guérison et bonne grossesse !

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.