Pubalgie et course à pied : Quel lien ? (conseils)

Pubalgie et course à pied : Quel lien ? (conseils)

Ressentez-vous une douleur dans la région pubienne lorsque vous courez ? Si oui, vous souffrez peut-être de pubalgie. Cette affection est causée par diverses pathologies et peut être très douloureuse.

 

Dans cet article, nous allons aborder le lien entre la pubalgie et la course à pied, et explorer les différentes pathologies qui peuvent provoquer cette affection.

 

Nous vous donnerons également des conseils sur la façon de traiter la pubalgie. Alors si vous ressentez une douleur dans la région pubienne, lisez ce qui suit !

La pubalgie qu’est-ce que c’est ? Définition

 

La pubalgie est une douleur d’apparition progressive dont le siège est le bas-ventre, le pubis ou encore les adducteurs. En effet, il s’agit d’une technopathie sportive avec inflammation de la symphyse pubienne. La douleur provient du mouvement des deux os du pubis (os coxae) lorsqu’ils se touchent lors de certains mouvements.

 

douleur à l'aine de type pubalgie
Source

 

Le symptôme principal est donc une douleur dans cette zone, qui est aggravée par le sport et soulagée par le repos. Elle peut aussi parfois être associée à des bruits de cliquetis ou de grincement dans cette zone.

 

La pubalgie touche généralement les personnes qui pratiquent des sports nécessitant beaucoup de sprints (courses) et de changements de direction rapides (comme le football, le rugby, le hockey, le basket-ball, etc.).

 

Elle peut également être causée par un déséquilibre des muscles et des ligaments autour du bassin. Dans la plupart des cas, la pubalgie disparaît d’elle-même en quelques mois grâce au repos et à la kinésithérapie (physiothérapie).

 

Pour tout savoir sur la pubalgie, consultez l’article suivant.

 

 

Causes et symptômes de la pubalgie

 

La pubalgie, également connue sous le nom de hernie sportive, est une affection qui se traduit par une douleur à l’aine. La douleur s’aggrave souvent avec l’activité et s’atténue avec le repos.

 

douleur à l'aine
Source

 

Elle est causée par un étirement excessif ou une déchirure des muscles et des tendons de la région de l’aine. La pubalgie peut être causée majoritairement par :

À LIRE :   Fracture du bassin : Est-ce grave ? (Comment la soigner ?)

 

  • La grossesse : La grossesse est une cause fréquente de pubalgie. Elle est notamment due à l’hormone relaxine, qui permet au bassin de se dilater pendant l’accouchement.

 

  • Le sport : Le sport est une autre cause fréquente de pubalgie. En effet, les mouvements répétitifs ou spontanés peuvent étirer ou déchirer les muscles et les tendons de la région de l’aine.

 

 

La pubalgie est aussi parfois appelée dysfonctionnement du plancher pelvien ou myalgie du plancher pelvien. Cette affection peut être causée par divers autres facteurs, dont les suivants

 

  • Une toux chronique
  • Effort pour aller à la selle
  • Une hypertrophie de la prostate
  • Un excès de poids
  • Port de vêtements serrés
  • Pratiquer certaines activités, comme la course à pied.

 

Les symptômes de la pubalgie sont les suivants :

 

  • Douleur dans l’aine, le bas-ventre ou le bas du dos
  • Douleur pendant les activités
  • Douleur qui s’aggrave la nuit
  • Douleur qui s’atténue au repos

 

 

Impact de la course à pied sur la pubalgie

 

La course à pied est une activité à fort impact qui exerce un stress important sur le corps, en particulier sur le pubis. La course à pied peut aggraver les symptômes de la pubalgie cités plus haut, et cette affection peut rendre difficile le maintien de l’activité physique des coureurs.

 

course à pied
Source

 

L’aggravation de la pubalgie peut être causée par un impact répétitif sur la région pelvienne. Cela peut se produire lorsque vous courez, surtout si vous avez des muscles abdominaux faibles.

 

L’impact peut provoquer une inflammation et une irritation des muscles et des tendons de la région. Ce qui peut entraîner une douleur dans l’aine, le bas-ventre ou le pubis.

 

Dans certains cas, la douleur peut être vive ou brûlante. Elle peut également s’aggraver lorsque vous toussez, éternuez ou restez assis pendant de longues périodes.

 

 

À LIRE :   Douleur au psoas et course à pied : quel lien ?

Traitement de la pubalgie : Que faire ?

 

Des informations sur les mesures préventives qui peuvent être prises pour éviter de développer cette affection.

 

Par exemple, un entraînement croisé avec des activités à faible impact comme la natation, le vélo ou le yoga peut contribuer à réduire le stress sur le corps et à diminuer le risque de pubalgie.

 

vélo stationnaire
Source

 

Les mesures préventives à prendre

 

Plusieurs mesures peuvent être prises pour traiter la pubalgie :

 

Premièrement, il est important d’adapter la course à votre niveau de forme physique.

 

Deuxièmement, vous devrez peut-être acheter des chaussures spécialement conçues pour les coureurs souffrant de pubalgie.

 

Troisièmement, vous devrez peut-être courir sur une surface différente, par exemple un sentier plus doux plutôt que du béton.

 

Enfin, il existe des alternatives à la course à pied qui peuvent aider à soulager les muscles affectés, comme l’aérobic ou des exercices doux qui ne causent pas de choc brutal et répétitif. Avec un traitement approprié, la plupart des personnes souffrant de pubalgie peuvent continuer à pratiquer leurs activités préférées sans douleur.

 

Pourquoi la natation est préférable pour la pubalgie ?

 

La natation est une activité à faible impact qui peut aider à soulager la douleur et l’inflammation associées à la pubalgie.

 

natation
Source

 

La flottabilité de l’eau permet d’alléger la pression exercée sur les muscles et les articulations, et la résistance de l’eau peut aider à renforcer les muscles faibles ou blessés.

 

En outre, l’eau chaude peut contribuer à augmenter le flux sanguin et à favoriser la guérison. Pour ces raisons, la natation est souvent recommandée comme traitement de la pubalgie.

 

Cependant, il est important de consulter avant de commencer un nouveau programme d’exercices. La natation ne convient pas forcément à toutes les personnes souffrant de pubalgie, et il est important d’écouter son corps et d’éviter de trop s’étirer ou de se surmener.

 

Cependant, avec l’accord de votre médecin, la natation peut être un excellent moyen d’atténuer la douleur de la pubalgie et de vous aider à reprendre vos activités normales.

 

 

Le traitement médical

 

Le traitement médical de la pubalgie peut varier en fonction de la gravité de la douleur et de la blessure. Si vous souffrez d’une douleur légère, vous pouvez prendre des analgésiques en vente libre et appliquer de la glace pour réduire le gonflement.

À LIRE :   Hernie discale de A à Z: Mieux comprendre votre diagnostic (symptômes et causes)

 

Vous pouvez également faire des étirements et des exercices pour renforcer les muscles autour de votre os pubien.

 

étirement du psoas et adducteur
Source

 

Si votre douleur est plus intense, vous devrez peut-être consulter un médecin ou un kinésithérapeute. Ils pourront vous prescrire des médicaments antidouleur plus puissants et vous aider à suivre un programme de rééducation.

 

Pour diagnostiquer une pubalgie et connaitre la gravité de la chose, il est important que les médecins prennent connaissance des antécédents médicaux complets et procèdent à un examen physique.

 

Des tests d’imagerie, tels que des radiographies et des IRM, peuvent également être utilisés pour éliminer d’autres causes de douleurs pelviennes. Le traitement de la pubalgie commence souvent par des mesures conservatrices.

 

La kinésithérapie (physiothérapie) peut également être recommandée pour aider à étirer et à renforcer les muscles et les tissus du bassin.

 

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour relâcher la tension sur les muscles et les tendons autour de votre os pubien.

 

Quel que soit le traitement que vous recevez, il est important de vous reposer et d’éviter les activités qui aggravent votre douleur. Avec le temps et un traitement approprié, vous devriez pouvoir vous remettre de la pubalgie et retrouver votre niveau d’activité normal.