flexion lombaire

Sciatique : position à éviter (explication et conseils)

Souffrez-vous de sciatique ? Si oui, vous savez à quel point elle peut être douloureuse et débilitante. Dans cet article, nous allons aborder les positions à éviter pour ne pas aggraver votre sciatique.

 

Beaucoup de gens ne réalisent pas qu’il existe des positions spécifiques qui peuvent causer plus de douleur et aggraver leurs symptômes. Nous allons vous donner quelques conseils utiles pour maintenir une posture adéquate, et garder votre colonne vertébrale en bonne santé !

Anatomie de la colonne lombaire et du nerf sciatique

 

La colonne vertébrale humaine est constituée d’une série de vertèbres, séparées par des disques intervertébraux. La moelle épinière traverse les vertèbres et assure la communication entre le cerveau et le reste du corps.

 

anatomie de la colonne lombaire
Source

 

La colonne lombaire est la partie inférieure de la colonne vertébrale et se compose de cinq vertèbres. Le nerf sciatique est un gros nerf qui part du bas du dos et descend le long de la jambe. Il est responsable de la sensation de la jambe et du pied, ainsi que de l’aide au mouvement musculaire.

 

Les disques intervertébraux servent d’amortisseurs pour la colonne vertébrale et permettent également le mouvement entre les vertèbres. Le nerf sciatique passe par une petite ouverture dans la colonne lombaire, appelée le foramen.

 

anatomie du nerf sciatique
Source

 

Lorsque cette ouverture se rétrécit, elle peut provoquer une compression du nerf, entraînant une douleur, un engourdissement ou une faiblesse dans la jambe. Le traitement de cette affection peut faire appel à la physiothérapie, à des injections ou à la chirurgie.

 

 

Qu’est-ce qu’une sciatique veut dire exactement ? Définition et explication

 

La sciatique est un problème courant qui peut provoquer une douleur et une gêne considérables. Elle est caractérisée par la compression ou l’irritation du nerf sciatique, qui est le plus grand et le plus long nerf du corps.

À LIRE :   Sciatique : rhumatologue ou neurologue ? (Qui consulter ?)

 

Ce nerf assure à la fois la sensibilité d’une partie de la jambe et une partie du mouvement de la jambe. La sciatique peut être très douloureuse et débilitante, rendant difficile la marche ou même la station debout.

 

 

Quels sont les causes et symptômes de la sciatique ?

 

La sciatique est un terme utilisé pour décrire les symptômes de la douleur dans la jambe (et parfois dans le bras) qui sont causés par la compression ou l’irritation du nerf sciatique. Lorsque ce nerf est comprimé ou irrité, il peut provoquer un certain nombre de symptômes, dont :

 

  • La douleur,
  • L’engourdissement
  • Et la faiblesse.

 

La sciatique est le plus souvent causée par une hernie discale, lorsque les coussins entre vos vertèbres sont endommagés et exercent une pression sur les nerfs.

 

sciatique
Source

 

Parmi les autres causes, citons :

 

 

 

Quelles sont les positions à éviter en présence de sciatique ?

 

Bien qu’il n’existe pas d’approche unique pour traiter la sciatique, certaines positions doivent être évitées afin de prévenir toute douleur et tout dommage supplémentaires. Ces restrictions s’appliquent principalement en phase aigue, ou lorsque la jambe est particulièrement douloureuse.

 

Il s’agit notamment de la position assise prolongée, de la position debout prolongée, des torsions ou des mouvements brusques. Au lieu de cela, il est important de maintenir une posture rectiligne et de garder votre colonne vertébrale dans l’alignement.

 

Vous pouvez également trouver un soulagement en vous allongeant sur le dos avec un oreiller sous vos genoux ou en plaçant un coussin chauffant sur la zone affectée.

 

Évidemment, ces conseils ne s’appliqueront plus lorsque les symptômes seront contrôlés. Dans ce cas, on cherchera à regagner de la souplesse dans toutes les directions, et reprendre les activités sportives et de loisir en respectant le seuil de douleur.

 

À LIRE :   Sciatique et hanche : quel lien ? (explication et conseils)

 

Comment se positionner pour obtenir le meilleur soulagement de la sciatique ?

 

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour aider à soulager la douleur et l’inconfort de la sciatique. Tout d’abord, essayez de maintenir votre colonne vertébrale dans une position neutre autant que possible.

 

Cela signifie que vous devez éviter les positions qui exercent une forte pression sur les disques, les nerfs et les muscles du bas du dos.

 

lumbago soulevement charge

 

Vous devez également éviter de rester assis ou debout pendant de longues périodes, ainsi que de tordre ou de secouer votre colonne vertébrale. Dans la phase aiguë de la sciatique, il est également important de maintenir la colonne lombaire dans une position neutre.

 

Certains médecins prescrivent des ceintures lombaires pour stabiliser la région lombaire et le bassin à court terme. En suivant ces conseils, vous pouvez contribuer à soulager vos symptômes et à prévenir d’autres dommages.

 

L’approche la plus efficace pour éviter l’inconfort dû à la sciatique dépend du cas individuel. En effet, la cause profonde de la douleur du nerf sciatique diffère d’une personne à l’autre.

 

Par exemple, si la cause est une hernie discale, il est recommandé d’éviter les positions assises et les flexions en avant.

 

En revanche, si la cause première est l’arthrose, il faut souvent éviter les mouvements d’extension. En général, chaque personne réagit différemment à diverses positions et il est important d’écouter son corps afin de déterminer quels mouvements ou positions exacerberont la douleur.

 

La méthode Mckenzie utilise d’ailleurs le concept de direction préférentielle pour identifier des positions aggravant les symptômes, et en mettant l’accent sur des mouvements et postures induisant une réduction de la douleur.

 

 

En somme, en comprenant la règle générale pour chaque cause fondamentale, il devient plus facile de prendre une décision éclairée sur les positions à éviter.

 

 

Conclusion

 

La rééducation d’une personne atteinte de sciatique doit être confiée à un personnel de santé qualifié, qui sera en mesure d’identifier les meilleures positions et exercices pour accélérer la guérison et prévenir les rechutes.

À LIRE :   Pourquoi la sciatique fait plus mal la nuit ? (Explication et conseils)

 

Bien que certaines positions soient généralement à éviter (comme s’asseoir les jambes croisées ou se pencher en avant) la réalité est que chaque cas est différent et qu’il est essentiel de procéder à une évaluation personnalisée.

 

L’objectif de la rééducation n’est pas de parvenir à une immobilité totale, mais plutôt de retrouver une amplitude de mouvement complète et sans douleur. La peur du mouvement (kinésiophobie) est une réaction courante après un épisode de sciatique, mais elle peut en fait entraîner une faiblesse et une raideur musculaires supplémentaires.

 

La méthode McKenzie est une approche qui s’est avérée efficace pour traiter la sciatique. Cette méthode implique différents exercices et positions qui aident à soulager la pression sur le nerf sciatique et à améliorer la mobilité.

 

Avec l’aide d’un physiothérapeute (kinésithérapeute), il est possible de retrouver progressivement la confiance dans le mouvement et de parvenir à une récupération à long terme.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.