Sexe et mal de dos : conseils pour votre couple

Sexe et mal de dos : conseils pour votre couple

Le mal de dos influe sur l’humeur et le bien-être. Il peut devenir une gêne pour divers aspects de la vie y compris la vie sexuelle. Vous sentez que votre vie de couple est affectée par la lombalgie ? Découvrez dans cet article, des conseils pour aider à mieux gérer la situation

Comprendre le mal de dos

 

D’après les statistiques de l’OMS, environ 80 % de la population mondiale souffrent de maux de dos. Le mal de dos correspond généralement à une douleur au niveau de la colonne vertébrale et des structures qui y sont liées telles que les muscles ou les nerfs.

 

La lombalgie est un exemple fréquent de mal de dos. Elle touche au moins 4 personnes sur 5. Il s’agit de douleur localisée au niveau du bas du dos. Dans ce type de mal de dos, la douleur peut parfois irradier jusqu’aux fesses et aux membres inférieurs.

 

Pour rappel, les causes des maux de dos sont diverses. En fonction de leur cause, le traitement peut varier. Il est possible qu’ils soient secondaires à une maladie (lombalgies symptomatiques) ou qu’ils apparaissent tous seuls (lombalgies seules ou mécaniques). Dans tous les cas, la lombalgie peut avoir une influence sur la sexualité.

 

 

Sexualité et lombalgie

 

Maux de dos : accentués par les rapports sexuels ?

 

Le dos, notamment dans la partie lombaire, est particulièrement sollicité pendant les rapports sexuels. Les mouvements de va-et-vient et certaines positions sexuelles pourraient davantage aggraver les maux. Il est donc possible de ressentir des douleurs pendant ou après l’acte.

 

La lombalgie et ses conséquences sur la vie sexuelle

 

Faire l’amour peut devenir un calvaire lorsque vous souffrez de lombalgie. D’ailleurs, plusieurs lombalgiques préfèrent éviter certaines pratiques sexuelles en misant sur l’abstinence. Cela pourrait encore augmenter la frustration et la tension entre les partenaires. Il existe même des couples qui se séparent pour cette raison.

 

Le problème n’est pas seulement les restrictions dues à la douleur. La lombalgie affecte négativement aussi :

 

  • la libido ;
  • le désir ;
  • l’excitation ;
  • la qualité de l’orgasme qui est censé être le point culminant du plaisir sexuel.

 

D’une part, les gênes peuvent s’expliquer par la peur que la douleur s’aggrave. D’une autre part, les conséquences de la lombalgie sur la psychologie y sont également pour quelque chose. Une personne qui souffre de mal chronique a tendance à devenir dépressive, anxieuse, irritable et surtout hypervigilante à la douleur.

 

En outre, les traitements de la lombalgie ne sont pas non plus sans effets indésirables. Par exemple, certains antidouleurs (du genre opiacé ou tramadol) nuisent à la libido et diminuent les performances sexuelles. Ces dysfonctions sexuelles sont souvent responsables de perturbations au sein de la vie de couple.

 

 

Conseils pour vivre pleinement sa sexualité malgré le mal de dos

 

Il est tout à fait possible d’avoir une vie sexuelle épanouie malgré une douleur lombaire. Voici nos conseils.

 

Adopter la bonne position

 

Pour moins souffrir pendant l’acte sexuel, il est conseillé d’optimiser la position. Ce sujet a fait même l’objet d’études scientifiques. Et il parait que certaines positions sexuelles permettraient d’avoir moins mal au dos. Mais cela dépend toutefois de la situation de chacun.

 

En général, le principe est de comprendre votre mal de dos : dans quels positions et mouvements avez-vous le plus mal ? En vous penchant en avant ou bien en vous penchant en arrière ? Vous adapterez donc votre position en fonction de cela.

 

Pour les hommes

 

Si la flexion en avant est douloureuse, la position du missionnaire est conseillée. La femme s’allonge sur le dos et l’homme au-dessus. Veillez tout de même à ce que les jambes de la femme ne s’agrippent pas sur le dos de l’homme au risque d’augmenter les contraintes.

 

Par contre, celle de la cuillère est à éviter. Cette position requiert un léger fléchissement de l’homme pour s’accoler à sa partenaire, tous les deux couchés sur le côté. La position de la levrette, qui est proche de la cuillère, est aussi déconseillée.

 

Si les douleurs apparaissent lorsque l’homme se penche en arrière : il faut privilégier la position de la cuillère. Il serait judicieux d’éviter les mouvements amples. Le mieux est de laisser la femme effectuer les grands mouvements de hanche pour minimiser le travail et la contrainte subis par la colonne vertébrale.

 

Pour les femmes

 

Si c’est la flexion en avant qui accentue la douleur au dos, la levrette et la cuillère sont recommandées.

 

Par contre, si c’est l’extension qui est douloureuse, il vaut mieux opter pour le missionnaire. Dans ce cas, le soutien du dos de la femme sera assuré par le lit ou le sol. La levrette, quant à elle, est proscrite.

 

En somme, ce ne sont que des propositions qui peuvent s’avérer efficaces, mais c’est à vous de trouver les positions qui vous mettent à l’aise. Vous pouvez, par exemple, essayer de moins solliciter votre colonne vertébrale. À la place, utilisez d’autres parties de votre corps : vous appuyer sur vos coudes, bouger vos genoux, vos cuisses ou votre bassin… Dans tous les cas, la position de la levrette est peu recommandée.

 

Opter pour les bons traitements

 

Adapter la position sexuelle est efficace, mais ce n’est pas une solution sur le long terme. Pour pouvoir faire l’amour comme vous le souhaitez, il convient de traiter le fond de la maladie. Pour ce faire, vous pouvez consulter un médecin, un ostéopathe, un kinésithérapeute ou un acupuncteur. Le mieux est d’éviter autant que possible les traitements qui sont délétères pour la capacité sexuelle.

 

Faire l’amour pour soulager les maux de dos

 

D’un autre côté, les rapports sexuels engendrent la libération d’hormones qui soulagent la douleur et la lombalgie en général. Il s’agit de l’ocytocine et de l’endorphine. Ces hormones ont un effet :

 

  • de détente ;
  • de bien-être ;
  • sur la qualité du sommeil ;
  • et sur le relâchement musculaire.

 

C’est pourquoi le sexe peut être bénéfique pour les douleurs lombaires.

 

Faire l’amour n’est pas agréable quand vous avez mal au dos. Trouvez un compromis avec votre partenaire pour connaitre la position qui fait le moins mal. Consultez un spécialiste pour traiter définitivement le problème avant qu’il ne prenne de l’ampleur. Bref, ne laissez pas une lombalgie vous gâcher le plaisir du sexe.

 

 

Références

 

https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/mal-au-dos-et-sexe-quelles-solutions-330

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1158136018301257