durée de temps qu'il faut mettre de la glace ou de la chaleur pour soulager son dos

Soulager une sciatique en 60 secondes : est-ce possible ? (Vraie solution)

La sciatique est une affection qui peut provoquer de fortes douleurs dans le bas du dos et les jambes. De nombreuses personnes se demandent s’il est possible de soulager une sciatique en 60 secondes ou moins.

La réponse est oui, il existe certains exercices pour soulager la gêne. Cependant, 60 secondes peuvent ne pas suffire à certaines personnes pour ressentir un soulagement.

Dans cet article, nous allons aborder certains exercices que vous pouvez faire pour aider à soulager la sciatique, et peut être même en 60 secondes !

Anatomie de la colonne lombaire et du nerf sciatique (court rappel)

La colonne vertébrale humaine est une structure complexe composée d’os, d’articulations, de ligaments et de muscles.

anatomie de la colonne vertébrale
Source

Elle s’étend de la base du crâne au bassin et se divise en quatre régions : la colonne cervicale, la colonne thoracique, la colonne lombaire et la colonne sacrée. La colonne lombaire est la région la plus grande et la plus solide de la colonne, composée de cinq vertèbres numérotées de L1 à L5.

La moelle épinière traverse les vertèbres et sert d’autoroute principale pour la communication entre le cerveau et les nerfs périphériques. Les nerfs qui se ramifient à partir de la moelle épinière sont appelés racines nerveuses, et le nerf sciatique est le plus long nerf du corps.

Il commence à la racine nerveuse L4 dans la colonne lombaire et descend le long des fesses jusqu’aux jambes.

La douleur du nerf sciatique (également appelée sciatique) est une affection courante qui peut être causée par divers facteurs, notamment une hernie discale (affection du disque intervertébral), des éperons osseux, des tumeurs ou des déséquilibres musculaires.

anatomie du nerf sciatique
Source

Définition et explication de la sciatique

La sciatique est une douleur du membre inférieur située sur le trajet du nerf sciatique. Elle est souvent associée à une lombalgie ; on parle alors de lombosciatique.

sciatique
Source

Le nerf sciatique est le nerf simple le plus long et le plus large du corps, de l’épaisseur de votre petit doigt. Il part du bas du dos, traverse les fesses et descend à l’arrière de la jambe jusqu’au pied.

Le nerf sciatique contrôle les muscles de votre jambe et procure des sensations à votre jambe et à votre pied.

À LIRE :   La sciatique de A-Z: Comprendre et soulager ses symptômes

Causes et symptômes de sciatique

La sciatique survient lorsque le nerf sciatique est pincé ou irrité. Cela peut être dû notamment à :

  • Une hernie discale,
  • Un éperon osseux
  • Un rétrécissement du canal rachidien (sténose rachidienne).

La sciatique peut provoquer des douleurs dans le bas du dos, les fesses et les jambes.

douleur au nerf sciatique

La douleur peut être vive et fulgurante, ou sourde et douloureuse. Vous pouvez également ressentir des picotements, un engourdissement ou une faiblesse dans votre jambe ou votre pied. La sciatique ne touche généralement qu’un seul côté du corps.

La sciatique peut être douloureuse et débilitante, mais elle s’améliore généralement avec le temps grâce aux soins personnels et aux traitements.

Soulager une sciatique en 60 secondes, vraiment ? (la vraie réponse !)

Soyons honnête !

Il est impossible de résoudre la raison sous-jacente de la sciatique en 60 secondes. Il n’est pas raisonnable de croire que des symptômes qui ne sont pas apparus du jour au lendemain disparaîtraient en une minute si le problème n’est pas traité immédiatement.

En fait, la grande majorité des cas de sciatique sont le résultat d’un lent processus dégénératif, comme une hernie discale ou une sténose spinale (également appelé canal lombaire étroit). Bien que certains traitements puissent soulager la douleur à court terme, la seule façon de résoudre véritablement le problème est de s’attaquer à l’affection sous-jacente.

Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour corriger une hernie discale ou une sténose spinale, et même dans ce cas, il faut parfois des mois pour que les symptômes disparaissent complètement. Ainsi, s’il existe des solutions rapides pour la sciatique, il est peu probable qu’elles apportent un soulagement durable.

chirurgie
Source

La sciatique est une maladie complexe qui a plusieurs causes et est influencée par une variété de facteurs. Par conséquent, chaque facteur doit être traité individuellement, tout en mettant l’accent sur la prévention afin d’éviter toute récidive.

Bien que la sciatique puisse être très douloureuse, plusieurs méthodes peuvent aider à soulager les symptômes.

Comment soulager (temporairement) la sciatique en 60 secondes et moins ?

Il existe des exercices efficaces pour la sciatique, mais 60 secondes, c’est quand même assez serré. Par exemple, les analgésiques en vente libre comme l’ibuprofène ou l’acétaminophène peuvent être utiles pour réduire la douleur.  Les anti-inflammatoires en vente libre peuvent également aider à réduire l’enflure et vous soulager la douleur sciatique.

L’extension lombaire tiré de la méthode McKenzie peut rapidement aider à soulager la douleur dans certains cas précis. Un exercice souvent prescrit est l’extension lombaire. Pour réaliser cet exercice, allongez-vous sur le ventre et levez votre corps jusqu’à ce que vous ressentiez une légère tension dans le bas du dos. Maintenez cette position pendant 3 secondes et répétez une dizaine de fois.

Cessez l’exercice si la douleur s’aggrave ou irradie dans la jambe. Évidemment, il est préférable de consulter un thérapeute qualifié pour une prise en charge adaptée.

À LIRE :   Méthode McKenzie : Explication d'un kiné (bénéfices, contre-indications)

Parmi les autres mesures préventives, citons le maintien d’une bonne posture, l’utilisation d’une bonne ergonomie en position assise ou debout (surtout en évitant les positions statiques prolongées), et l’évitement des activités à fort impact.

Quelques exercices à favoriser

Bien que la sciatique puisse être causée par une variété de facteurs, l’un des coupables pourrait notamment être la tension musculaire excessive des muscles fessiers. Un simple étirement connu en position allongé peut aider à relâcher ces muscles et à soulager la pression sur le nerf sciatique.

Pour réaliser cet étirement, allongez-vous sur le dos (sur un tapis), les genoux pliés et les pieds à plat sur le sol. Placez une main sur votre jambe affectée et tirez lentement votre genou vers votre poitrine jusqu’à ce que vous sentiez un léger étirement dans vos fesses. Maintenez cette position pendant 30 secondes, puis répétez 3 fois.

etirement du piriforme pour soulager la sciatique
Étirement du fessier en position allongée

En plus de l’étirement des fessiers, un autre traitement efficace pour soulager votre sciatique est le glissement neural du nerf sciatique. Cet exercice consiste à déplacer doucement la jambe d’avant en arrière afin d’atténuer le stress sur le nerf.

Enfin, un autre exercice utile est connu sous le nom de pont. Ce mouvement stimule la circulation sanguine et active les muscles inactifs (comme les ischio-jambiers, les fessiers et les muscles spinaux). Ceci permettra d’aider à soutenir la colonne vertébrale et le nerf sciatique.

Si vous ressentez déjà une douleur, une thérapie par la glace ou la chaleur peut vous aider.

Se faire manipuler par un ostéopathe qualifié

Une question souvent posée est : s’il est sûr d’être manipulé par un ostéopathe. La réponse courte est oui, c’est généralement sans danger (assurez-vous par contre de ne pas avoir de contre-indication à la manipulation vertébrale). La manipulation ostéopathique est une approche pratique qui utilise la pression et l’étirement pour traiter diverses affections.

ostéopathie
Source

L’une des affections les plus courantes traitées par les ostéopathes est la sciatique, une douleur qui irradie du bas du dos vers la jambe. La manipulation ostéopathique peut apporter un soulagement en étirant les muscles et les tissus autour du nerf sciatique.

Cette technique est souvent utilisée en combinaison avec d’autres traitements, comme la physiothérapie (kinésithérapie), les massages et l’acupuncture. Bien qu’il existe certains risques associés à tout type de thérapie manipulative, ces risques sont généralement faibles et peuvent être gérés efficacement par un praticien qualifié.

Autres traitements alternatifs

L’application d’une pommade ou d’une crème sur la zone affectée peut aider à soulager la douleur et l’inflammation. Outre la médecine traditionnelle, prendre un remède de grand-mère, comme des gousses d’ail, du thé au miel ou du vinaigre de cidre, peut également soulager votre sciatique temporairement. Soulignons toutefois que ces méthodes alternatives ne font pas l’unanimité d’un point de vue scientifique.

Enfin, faire des exercices de respiration et de méditation peut aider à soulager les tensions musculaires et favoriser la relaxation. En intégrant ces techniques à votre routine quotidienne, vous pouvez trouver un soulagement à la douleur de la sciatique.

Sciatique : quand s’inquiéter ? (et consulter d’urgence ?)

Bien qu’elle soit généralement sans danger, il existe des situations où la sciatique proviendrait de causes sérieuses. Ce type de sciatique ne peut être traité en 60 secondes, et requière une intervention médicale urgente.

Voici donc les signes d’alerte en cas de sciatique aiguë qui peuvent orienter vers une cause plus sérieuse :

  • Une douleur élective qui concerne une vertèbre (bien objectivée lors de l’examen clinique avec une pression digitale).
  • Des symptômes neurologiques tels que la parésie (faiblesse musculaire du membre intérieur), la paresthésie (fourmillements, engourdissements, picotements…), les troubles sphinctériens (incontinence urinaire ou fécale), l’anesthésie ou hypoesthésie en selle (perte totale ou partielle de la sensibilité)… Particulièrement lorsque ces symptômes sont intenses.
  • Des douleurs persistantes ou d’aggravation progressive.
  • Des douleurs non calmées par le repos (d’allure non mécanique).
  • Un antécédent de cancer (orientation vers une cause tumorale, notamment une métastase osseuse d’un cancer à distance).
  • Une asthénie profonde, un amaigrissement inexpliqué, une perte d’appétit et/ou une altération de l’état général (orientation vers une cause maligne).
  • Une notion de traumatisme récent (orientation vers une fracture vertébrale).
  • Une atteinte bilatérale (peut orienter vers un canal lombaire étroit).
  • Une fièvre ou état fébrile (orientation vers une cause infectieuse telle qu’une spondylodiscite, une ostéomyélite, un abcès épidural…).
  • La présence de certains facteurs tels que la toxicomanie (intraveineuse) et l’immunodéficience.

Conclusion (message à retenir)

En conclusion, il n’existe pas de solution unique pour soulager une sciatique en 60 secondes. Bien qu’il existe de nombreux traitements, il est important de se rappeler que les solutions miracles n’existent pas, et que les techniques qui durent moins d’une minute traitent la conséquence de la sciatique plutôt que sa cause.

Comme pour toute affection, il est toujours préférable de consulter un professionnel de santé qualifié pour assurer une prise en charge optimale.

En attendant, voici 36 façons de soulager un mal de dos (et un problème de sciatique).

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.6 / 5. Nombre de votes 5

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...