syndrome de tietze

Sternum qui craque : Est-ce grave ?

Avoir un sternum qui craque est une condition assez irrégulière qui peuvent alerter plus d’un. Les craquements peuvent survenir de manière volontaire ou provoqué. Mais que ce soit l’un ou l’autre, la seule question qui se pose c’est : est-ce grave ? Les réponses et les explications dans le présent article.

Définition et anatomie

Le sternum est l’os impair situé sur la partie médiane et antérieure du thorax. Il s’agit d’un os plat dont la structure est entièrement palpable sous la peau. Les sept premières paires de côtes, dites côtes sternales, sont directement reliées au Sternum via leur cartilage costal.

sternum
Source

Avec l’ensemble des côtes et des vertèbres en arrière, le sternum forme la cage thoracique. Cette dernière est chargée de contenir et de protéger les éléments médiastinaux tels que le cœur, les gros vaisseaux et les poumons. D’autres part, le sternum sert également de point d’ancrage pour la plupart des muscles responsables de la respiration, du mouvement de la tête et du bras.

Sur le plan structurel, le sternum est formé par la fusion de trois segments osseux :

  • Le manubrium sternal : Il s’articule de part et d’autre avec les deux clavicules et les premières paires de côtes.
  • Le corps sternal : Partie la plus longue du sternum, il s’articule avec les cinq dernières paires de côtes sternales.
  • Le processus xiphoïde 

Ces trois segments sternaux sont reliés entre eux par deux articulations cartilagineuses immobiles appelées synchondroses. Ainsi, nous distinguons :

  • La synchondrose manubrio-corporéal reliant la base du manubrium à la partie supérieure du corps sternal. C’est à ce niveau que s’articule la deuxième paire de côtes sternales.
  • La synchondrose corporo-xiphoïdien rattachant la base du corps sternal au processus xiphoïde.
À LIRE :   Boule au sternum : Est-ce un cancer ? (causes alternatives)

Troubles au niveau du sternum

Du fait de sa situation anatomique, le sternum est souvent le siège de divers troubles. Parmi les plus courantes, il y a :

douleur à la poitrine et au sternum
Source

Troubles osseux et articulaires 

  • La fracture du sternum : D’une part, elle peut-être causée par des traumatismes directs à la suite d’un accident routier ou sportif. D’autre part, elle est causée par l’ostéoporose qui entraîne une grande fragilité de la structure osseuse.
  • La luxation sterno-claviculaire : Il s’agit du déboîtement de l’articulation formé par le manubrium et la clavicule.
  • Le syndrome de Tietze : Il correspond à une inflammation du cartilage joignant les côtes et le sternum. Ce syndrome se manifeste par une vive douleur localisée au niveau du cartilage touché.

Les douleurs thoraciques

Le sternum est un véritable carrefour anatomique, il est relié avec de nombreuses structures dans le thorax. Quand l’une de ces structures est atteinte, la douleur peut se répercuter jusqu’au niveau du sternum. Les principales causes de trouble sternal d’origine thoracique sont :

  • Les pathologies cardiaques telles que l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde et la péricardite.
  • Les pathologies vasculaires comme une embolie pulmonaire.
  • Les pathologies pulmonaires telles que le pneumothorax, la pneumonie, la pleurésie ou une simple infection respiratoire. Lors d’une atteinte pulmonaire, la douleur sternale est aggravée à chaque effort de toux.

Les troubles digestifs

Les troubles sternaux peuvent aussi être causés par les troubles digestifs comme l’œsophagite, les crises de coliques hépatiques, la gastrite ou encore l’ulcère.

Les atteintes rares du sternum

Il existe principalement deux atteintes rares du sternum pouvant être à l’origine de trouble sternale :

  • La fente sternale : Lors de la vie embryonnaire, le sternum ne s’est pas complètement fermé. Il s’agit d’une malformation sternale d’origine inconnue jusqu’à maintenant.
  • L’hyperostose sterno-costo-claviculaire : Cette maladie se manifeste par l’augmentation de volume du sternum, des clavicules et des premières côtes.

Le cancer du sternum 

Bien que rare, le cancer du sternum entraîne également de graves troubles au niveau du sternum. Il est dit primaire quand c’est le sternum lui-même qui est cancéreux. Il est dit secondaire quand ce sont les structures avoisinant le sternum qui sont cancéreux, mais le cancer s’est propagé jusqu’au niveau du sternum.

À LIRE :   Sternum cassé : que faire en cas de fracture ?

Les troubles musculaires

Comme il l’a été mentionnée précédemment, le sternum est le point d’insertion de nombreux muscles. L’atteinte ou le dysfonctionnement de ces muscles peuvent engendrer des douleurs au niveau du sternum.  

Craquement des os, d’où ça vient ?

Quand on effectue des mouvements, il se peut qu’on entende les os se craquer. Ces craquements peuvent se produire de façon involontaire, mais ils peuvent aussi être provoqué. Ils se produisent plus précisément dans les articulations mobiles.

sternum et cage thoracique
Source

Une articulation mobile est formée par une cavité articulaire délimitée par deux extrémités osseuses. Cette cavité est remplie d’un liquide visqueux appelé « liquide synovial ».  Le tout est ensuite enveloppée dans une membrane fibreuse résistante dénommée « membrane synoviale »

Le principal rôle du liquide synovial est de lubrifier les surfaces articulaires cartilagineuses. De cette manière, l’articulation peut effectuer des mouvements sans engendrer de douleur ou de friction. Il peut arriver qu’une dépression se forme au sein de la cavité articulaire lorsqu’on effectue certains mouvements.

Ainsi, la pression dans le liquide synoviale diminue brusquement et les gaz dissouts présent dans ce liquide se rassemblent et forme une bulle. Il s’agit d’un phénomène purement physique appelé « cavitation » Le craquement des os se produit quand cette dernière s’éclate en de nombreuses microbulles.

Sternum qui craque, faut-il s’inquiéter ?

L’articulation que le sternum forme avec la première paire de côte est une synarthrose, elle est immobile. Les synchondroses manubrio-corporéale et corporo-xiphoïdien ne peuvent pas non plus se mobiliser.

sternum et douleur thoracique
Source

Les craquements qu’on entend venant du sternum viennent ainsi des articulations reliant le sternum avec les six autres côtes sternales. Même si les mouvements de ces articulations sont plus limités, ils s’agissent bel et bien d’articulations mobiles. La mobilité de ces articulations permet aux côtes de se surélever quand on effectue une grande inspiration.  Le liquide synovial contenu dans ces articulations sterno-costales peuvent subir le phénomène de cavitation.

À LIRE :   Sternum : Anatomie et fonction (Pathologies associées)

En d’autres termes, le craquement du sternum n’est pas forcément synonyme d’une atteinte grave. Quand il n’est pas associé à une augmentation de douleur, inutile de s’inquiéter. Les craquements au niveau du sternum sont des phénomènes purement physiologiques qui se produisent à la suite d’un étirement, d’un faux mouvement ou d’un simple mouvement brusque. Un sternum qui craque, c’est du même ordre que les doigts qui craquent.

Cependant, si les craquements engendrent des douleurs, c’est peut être signe d’un trouble du sternum. En cas de doute, il est préférable de consulter tout de suite un professionnel de santé.

Références

Dos qui craque : Est-ce grave ? (Peut-on se faire craquer ?) (Peut-on se faire craquer ?) (lombafit.com)

Douleur au sternum : 5 causes possibles (et que faire ?) | Le mal de dos vulgarisé par des professionnels de santé (lombafit.com)

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...