leplus Subluxation vertébrale

Subluxation vertébrale : explications (mythe ?)

La plupart d’entre nous ont sûrement entendu parler de la fameuse « subluxation vertébrale ». Certains l’ont même déjà expérimentée ! Et si on vous dit aujourd’hui que l’expression « subluxation vertébrale » n’est qu’un mythe, y croiriez-vous ?

En effet, l’expression « subluxation vertébrale » est souvent mentionnée en chiropractie. Mais ça reste une expression, vous savez pourquoi ? Parce que les vertèbres sont solidement rattachées entre eux ! À moins qu’il y ait eu un accident violent traumatisant, vos vertèbres resteront en place.

Les activités du quotidien ne risquent pas d’aboutir à une vertèbre déplacée ! Et heureusement, parce qu’une subluxation des vertèbres risque de léser la moelle épinière !

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Afin de garder le caractère didactique qu’on voudrait pour cet article, voici le plan qu’on va suivre :

Zoom sur la définition et l’anatomie de la colonne

Comme vous le savez déjà, la colonne vertébrale est la partie du squelette localisée entre la tête et le bassin. Elle se divise en cinq parties principales : cervicale, thoracique, lombaire, sacrale et le coccyx.

anatomie de la colonne vertébrale
Source

La colonne vertébrale, ou rachis, est l’ensemble formé par l’empilement de 24 vertèbres. Ces derniers s’articulent entre eux via trois articulations :

anatomie des disques intervertébraux et de la colonne vertébrale

À part cela, d’autres structures viennent également consolider la colonne vertébrale, notamment des ligaments, des muscles et des capsules articulaires.

Qu’est-ce qu’une subluxation vertébrale ?

Après ces quelques notions de généralités sur la colonne vertébrale, entrons actuellement dans le vif du sujet : qu’est-ce qu’une subluxation vertébrale ?

Dans le langage médical, on définit la subluxation comme une perte de contact entre deux surfaces articulaires.

À LIRE :   Fracture de vertèbre : Comment la soigner ? (Temps de guérison)
anatomie de la colonne lombaire

Au sens propre du terme, on entend alors par « subluxation vertébrale » la désolidarisation des articulations qui unissent deux vertèbres entre eux.

Si on reste dans ce même angle de vue, on pourrait alors dire qu’une subluxation vertébrale désigne une vertèbre qui s’est désalignée des autres ou tout simplement, une vertèbre déplacée.

Les termes « subluxation vertébrale » sont surtout mentionnés en chiropractie. Vous avez peut-être déjà entendu dire, de la part de votre chiropraticien, qu’une vertèbre s’est subluxée et qu’il doit être remis en place afin de décoincer et réajuster votre dos ?

Et bien, ce n’est pas forcément le cas.

Démystifier la subluxation : mythes ou réalité ?

De nos jours, toute vérité n’est reconnue comme telle que si, et seulement si, elle a été démontrée scientifiquement. Eh bien, figurez-vous que jusqu’à maintenant, il n’y a pas d’évidence scientifique derrière le concept de la subluxation vertébrale.

Bien sûr, votre colonne vertébrale peut très bien se casser.  Mais ne vous inquiétez pas ! Un rachis cassé fait suite à un traumatisme très violent du dos, comme une chute ou un accident de voiture !

chute provoquant une fracture de la vertèbre

Ce qu’on veut surtout mettre en avant, c’est qu’une vertèbre ne se délocalise pas aussi facilement. Rappelez-vous, les vertèbres sont solidement attachés entre eux, via des articulations, des ligaments, des capsules articulaires et des muscles !!

De plus, la colonne vertébrale abrite la moëlle épinière, une structure très importante de notre système nerveux.

moelle épinière

Si on devait faire face à une vertèbre déplacée à chaque fois qu’on adopte une posture penchée vers l’avant ou qu’on effectue les tâches sollicitant la colonne vertébrale, et bien, la moëlle épinière ne serait pas située dans le rachis !!

Il est difficile de démontrer qu’une vertèbre est réellement déplacée ou coincée. Pour appuyer cette idée, voici quelques faits pouvant expliquer la sensation de subluxation vertébrale :

  • La contraction musculaire qui limite les mouvements du dos. Faisant suite à un faux mouvement ou une posture penché durant un long moment.
  • La fatigue musculaire
  • Un sur étirement des ligaments
  • Un surentraînement, Etc.
À LIRE :   Fracture de vertèbre : Comment la soigner ? (Temps de guérison)

Ce qu’il faut retenir

Arrivé à la (presque) fin de cet article, vous savez maintenant que les vertèbres ne sont pas aussi faciles à déplacer. Le corps humain est bien fait, il est capable de s’adapter aux contraintes.

Retenez alors ces quelques points :

La subluxation vertébrale est un mythe

La subluxation vertébrale est une théorie souvent mise en avant pour expliquer le mal de dos. Nombreuses sont les structures avoisinant les vertèbres qui peuvent être responsables d’un mal de dos.

On devrait arrêter de croire que les vertèbres vont se déplacer à la suite d’un faux mouvement ou d’une position inchangée. Ils sont solidement rattachés et suffisamment renforcés !!

Il n’y a pas d’évidences scientifiques solides appuyant la théorie de la subluxation vertébrale

Il est utile de préciser (encore une fois) qu’une subluxation vertébrale faisant suite aux tâches mineures du quotidien n’est pas prouvée scientifiquement.

Même si c’est un terme célèbre, même si vous avez parfois une réelle sensation de vertèbre déplacée, cette théorie reste controversée. Ne sous-estimez pas la solidité de votre corps, ce dernier est solide !

Efficacité des thérapies manuelles : explications

Toutefois, on ne peut pas se permettre de démentir l’efficacité réelle des thérapies manuelles quand on présente une sensation de « vertèbre déplacée ».

En effet, plusieurs personnes peuvent prouver l’efficacité de la kinésithérapie (physiothérapie), de l’ostéopathie ou encore de la chiropractie pour soulager leurs symptômes !

thérapie manuelle lombalgie

Comment ça se fait alors si à la base, la subluxation vertébrale elle-même n’est qu’un mythe ?

Lors de la pratique de ces thérapies manuelles, les vertèbres ne sont pas remises en place (puisqu’à la base, ils n’étaient pas subluxés). Ils visent surtout à :

  • Relâcher les muscles tendus : afin de diminuer les contractures musculaires.
  • Désensibiliser le système nerveux :  en signalant au cerveau que la partie peut très bien être mobilisée sans risque de lésion grave.
  • L’effet placebo : Comme on a l’habitude de dire, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir du mental ! Rien qu’en pensant qu’on va guérir à la suite d’une thérapie manuelle, contribue déjà à diminuer les douleurs.
  • À « craquer le dos » : vous vous demandez sûrement ce qui cause les craquements reproduits par les thérapeutes si ce n’est pas le bruit d’une vertèbre remis en place ? Eh bien, non !
À LIRE :   Fracture de vertèbre : Comment la soigner ? (Temps de guérison)

Ces craquements ne viennent pas des os, ils viennent des articulations mobiles de la colonne vertébrale (notamment la région cervicale et lombaire). Plus précisément, de l’éclatement des bulles de gaz qui se forment dans le liquide synovial.

Cela ne veut pas dire pour autant que s’il n’y a pas de craquements lors de votre séance, cette dernière n’a pas été concluante !

En conclusion, ayez toujours dans l’esprit que le corps humain est bien constitué. La subluxation vertébrale n’est rien d’autre qu’un mythe !

Références

https://www.medoucine.com/pratiques/chiropraxie

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...