chef cuisinier

Travailler debout avec une hernie discale : Conseils

Le travail est une des préoccupations majeures de celui ou celle qui souffre d’une pathologie, en particulier au cours d’une hernie discale. Pourrais-je encore travailler (surtout si je dois me tenir debout de façon prolongée) ? Quels sont mes droits ? Autant de questions à se poser.

Selon les derniers chiffres, la hernie discale est la pathologie la plus répandue chez les travailleurs de moins de 45 ans. Ainsi, nous avons décidé de détailler dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette pathologie, notamment lorsque la personne affectée travaille debout.

Qu’est-ce que la hernie discale ?

Une hernie discale désigne la sortie d’un noyau du disque intervertébral hors de sa cavité. En effet, entre chaque vertèbre se trouve un disque. Celui-ci contient un noyau central entouré par un anneau fibreux. L’espace discal, lui, est constitué par un ligament commun vertébral postérieur. Quand ce dernier se fragilise, le noyau discal se déplace d’où la hernie discale.

hernie discale
Source

Les causes de la hernie discale sont multiples.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

  • L’âge: la colonne vertébrale perd sa tonicité, son élasticité et sa hauteur au fil des années. Celle-ci est due à l’assèchement des disques intervertébraux. Il faut savoir que ce sont ces disques intervertébraux qui donnent de la souplesse à la colonne vertébrale.
  • La mauvaise posture, les chutes ou les mouvements brusques du dos comme le soulèvement d’une charge lourde peuvent fragiliser les disques intervertébraux.
  • Le surpoids et l’obésité ainsi que la grossesse augmentent les tensions sur la colonne vertébrale.
  • Le terrain familial: il existe une prédisposition génétique à une faiblesse des structures des composantes de la colonne vertébrale.

Quels sont les symptômes d’une hernie discale ?

La hernie discale comprime les racines des nerfs passant dans la colonne vertébrale. Les symptômes sont alors en rapport avec la région et les nerfs touchés.

N’importe quelle région de la colonne vertébrale peut être touchée par l’affection. Cependant, dans la plupart des cas et notamment pour une personne travaillant debout, c’est la région lombaire qui est concernée. En effet, la station debout prolongée impose une pression régulière aux disques intervertébraux lombaires.

À LIRE :   Pincement discal : Exercices efficaces pour se soulager
douleur au dos
Source

Le symptôme principal est une lombalgie, ou tout simplement « mal de dos ». Elle se ressent en bas du dos, dans la région lombaire.

Si la hernie comprime l’une des racines du nerf sciatique : le mal de dos est accompagné par une « sciatique ». Cette dernière se présente comme une douleur le long d’une jambe. On parle alors de lombosciatique.

En dehors des douleurs, d’autres symptômes peuvent apparaître tels que des troubles de sensibilité, des picotements, des fourmillements ou des engourdissements ainsi qu’une perte totale ou partielle de la force musculaire des jambes.

sciatique
Source

Selon le travail effectué en position debout, une hernie discale touchant la partie haute de la colonne vertébrale reste possible. C’est la hernie discale cervicale. Elle provoque une douleur au niveau du cou et de l’épaule voire même une raideur de la nuque. Cela peut aussi irradier dans les bras et être accompagné d’engourdissement ou des picotements de la main.

Quels sont les risques d’une hernie discale si on travaille debout ?

Solliciter excessivement la colonne vertébrale malgré une hernie discale fait apparaître ce qu’on appelle un syndrome de la queue de cheval, sur le long cours. Il résulte de la compression des nerfs qui innervent les bassins et les jambes.

Au cours d’un syndrome de la queue de cheval, on observe une lombosciatique associée à une douleur des bassins, des perturbations des réflexes de la jambe, une sensation d’anesthésie au niveau du périnée et de l’anus, des difficultés à uriner qui peuvent aller jusqu’à la rétention des urines, de même qu’une paralysie de l’anus ou de l’incontinence fécale. Chez le sexe masculin, il peut y avoir des troubles de l’érection.

Le syndrome de la queue de cheval constitue une urgence médicale, et parfois chirurgicale. Il est donc primordial de consulter sans délai si vous ressentez un des symptômes mentionnés ci-haut.

Par ailleurs, la hernie discale peut également passer à la chronicité.

Que peut-on faire ?

Si vous souffrez d’une hernie discale dans le cadre de votre travail, vous pouvez faire reconnaître votre pathologie comme étant une maladie professionnelle.

consultation médicale chez le médecin
Source

Il faut savoir que : « est considérée comme hernie discale maladie professionnelle, une hernie provoquée par la compression du nerf sciatique ou du nerf crural. Il faut également une exposition professionnelle supérieure à cinq ans, ainsi qu’un travail qui entre dans une liste limitée d’activités liées à la manutention manuelle de charges lourdes. »

À LIRE :   Hernie discale et troubles intestinaux : Quel est le lien ?

Pour cela, vous devez vous référer sur le tableau des maladies professionnelles à savoir le tableau 98 dans le cadre du régime général et le tableau 57 dans le cadre du régime agricole.

Attention, tout ceci ne concerne que la hernie discale lombaire. En cas de hernie discale cervicale, il faut qu’elle entraîne un taux d’incapacité supérieur à 25 % pour pouvoir prétendre à être reconnue comme une maladie professionnelle.

Les démarches à suivre si vous voulez faire reconnaître votre pathologie en maladie professionnelle

  • D’abord, consulter votre médecin. Vous avez besoin d’avoir un diagnostic médical précis et d’un arrêt du travail en rapport avec cette pathologie.
  • Ensuite, vous disposez de 15 jours pour déclarer votre arrêt maladie à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Celle-ci vous enverra alors un formulaire à remplir.
  • La CPAM statuera dans les trois mois voire six mois si votre pathologie n’est pas prévue dans le tableau des maladies professionnelles (hernie discale cervicale).

Est-ce possible de recevoir une indemnisation en cas de hernie discale ?

Si votre pathologie est reconnue comme une maladie causée par votre travail, vous aurez une indemnisation pour maladie professionnelle.

Peut-on traiter la hernie discale et reprendre une vie professionnelle ?

Le traitement de la hernie discale dépend de sa sévérité.

Il arrive que la douleur passe avec l’application de froid ou de chaleur comme des poches de glace ou des patchs chauffants par exemple ou même le port d’une ceinture lombaire.

Des séances de kinésithérapie ou d’acupuncture peuvent également vous soulager.

Parfois, la prise médicamenteuse est nécessaire. Les médecins prescrivent généralement des antalgiques, des anti-inflammatoires et des myorelaxants. Des injections de corticoïdes dans l’espace péridural (infiltration épidurale) peuvent être prescrites en cas d’échec des traitements médicaux de base.

On estime que la hernie discale guérit en deux à trois mois.

Par contre, pour les formes graves ou résistantes aux traitements conservateurs, la chirurgie est envisageable. Elle vise à remettre en place le disque ou à y placer une prothèse si le disque intervertébral est endommagé.

Dans tous les cas, quelle que soit la sévérité de votre hernie discale et le traitement administré, le repos au lit est fortement recommandé et la reprise du travail doit être progressive.

À LIRE :   Hernie discale: Exercices à éviter (et autres erreurs courantes)

Enfin, pour finir cet article, voici quelques conseils pour prévenir la hernie discale si on travaille debout :

  • éviter les postures statiques prolongées dans la mesure du possible ;
  • travailler à une hauteur adaptée à la taille : élever ou abaisser le plan de travail si besoin ;
  • ne pas se pencher en avant de manière excessive (prendre appui sur une main ou un coude si besoin) ;
  • bien qu’il n’existe pas de preuves scientifiques formelles à ce sujet, on recommande parfois de boire suffisamment d’eau pour éviter l’assèchement des disques intervertébraux ;
  • entretenir les muscles du dos et des abdominaux en faisant régulièrement de l’exercice comme du vélo, de la marche rapide, de la natation et des exercices abdominaux ; il est essentiel de ne pas aggraver ses symptômes ce faisant.
  • réagir aux premiers signes de douleur et se rapprocher d’un professionnel de santé.

Références

https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/hernie-discale/causes-prevention.html

https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/hernie-discale/symptomes-complications.html

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=hernie-discale-pm-symptomes-de-la-hernie-discale

https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/hernie-discale-177519

https://association-maladie-accident-travail.fr/maladie-professionnelle/liste-differentes-maladies-pro/maladie-professionnelle-hernie-discale

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...