massage cervical

Uncarthrose et ostéopathie : Efficace ?

L’uncarthrose, également appelée « arthrose uncovertebrale » ou « arthrose de l’uncus« , est une localisation particulière de l’arthrose des vertèbres cervicales ou cervicathrose.

Elle provoque des douleurs cervicales et cervico-brachiales (qui descendent dans le bras). Dans cet article, nous allons voir comment l’

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022
ostéopathie peut être un traitement efficace de la uncarthrose et aider à soulager la douleur.

Uncarthrose : Définition et anatomie

L’uncodiscarthrose est une maladie osseuse définie par des lésions dégénératives anatomiques des vertèbres cervicales inférieures (C3 à C7) liées à leur usure naturelle.

uncodiscarthrose à la radiographie
Source

L’âge biologique est la cause principale et inévitable de l’uncodiscarthrose, qui combine deux mécanismes principaux : l’usure des disques cervicaux et les lésions dégénératives de l’uncus, sorte de petit crochet latéral spécifique à ces vertèbres. L’uncodiscarthrose touche en moyenne 25% des personnes de moins de 40 ans et 60% des personnes de plus de 60 ans.

Uncarthrose : Causes et symptômes

Il existe un certain nombre de causes et de symptômes de l’uncodiscarthrose. La principale cause est l’âge biologique, qui est inévitable. Parmi les autres causes, citons :

  • Un traumatisme de la colonne cervicale
  • Techniques de levage inappropriées
  • Le tabagisme
  • Déséquilibres hormonaux
  • Facteurs génétiques

Les symptômes les plus courants sont la douleur et la raideur de la nuque, la limitation des mouvements, la douleur névralgique, les vertiges et les picotements ou engourdissements. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important de consulter un médecin.

Il faut toutefois noter que certaines personnes atteints d’uncarthrose ne ressentiront aucun symptômes. Ceci vient probablement du fait que le corps s’est adapté à la dégénérescence, et qu’il n’y a pas de processus inflammatoire associé.

douleur cervicale
Source

Rôles et bénéfices de l’ostéopathie

L’ostéopathie est une forme de médecine manuelle qui utilise diverses techniques pour diagnostiquer et traiter les problèmes liés aux muscles, aux os et aux articulations du corps. Les ostéopathes pensent que le corps est un organisme qui se soigne lui-même et qu’en manipulant le squelette et les muscles, ils peuvent aider le corps à se guérir.

massage cervical
Source

L’ostéopathie est une forme de traitement populaire pour un large éventail d’affections, notamment les maux de dos, les douleurs cervicales, les douleurs articulaires et les maux de tête. Elle est également utilisée pour traiter des maladies chroniques telles que l’asthme et l’arthrite. L’ostéopathie est considérée comme une forme de traitement sûre et est souvent recommandée comme première ligne de traitement pour de nombreuses affections.

Les principaux avantages de l’ostéopathie sont qu’il s’agit d’une forme de traitement sûre et efficace pour un large éventail d’affections. L’ostéopathie peut aider à soulager la douleur et à améliorer la mobilité des zones touchées, ce qui peut conduire à une meilleure qualité de vie pour les patients.

Manipulations cervicales chez l’ostéopathe, quel risque ?

Les manipulations de la colonne cervicale, bien que peu fréquentes, peuvent entraîner un certain nombre de risques et de complications. La plus grave d’entre elles est l’accident vasculaire cérébral, qui peut être causé par une lésion de l’artère vertébrale.

Il s’agit toutefois d’une complication rare, qui est plus susceptible de se produire chez des patients présentant déjà un risque d’accident vasculaire cérébral. Les autres risques associés à la manipulation cervicale sont les douleurs cervicales et les maux de tête.

Malgré ces risques, la manipulation cervicale est généralement considérée comme une procédure sûre. L’incidence des complications graves est faible, et la plupart de celles qui surviennent sont légères et faciles à traiter.

Les patients doivent toujours consulter leur médecin avant de se soumettre à tout type de manipulation de la colonne vertébrale, mais pour un individu moyen en bonne santé, les risques posés par cette procédure sont minimes.

Quels sont les facteurs qui augmentent les risques ?

Les risques de la manipulation du rachis cervical, bien que faibles, peuvent augmenter chez certains patients. Les patients qui présentent un risque plus élevé de complications sont ceux qui ont :

  • L’ostéoporose : c’est une maladie qui affecte les os et augmente le risque de fractures.
  • Des antécédents de fracture cervicale augmentent le risque de complications liées à la manipulation du rachis cervical.
  • Les personnes qui ont des antécédents de douleurs cervicales présentent également un risque accru de complications.
  • Les personnes ayant des antécédents de maux de tête peuvent également être plus sensibles aux effets négatifs de la manipulation du rachis cervical.
  • Les personnes souffrant de problèmes circulatoires ou de problèmes auto-immuns présentent également un risque accru de complications.

Un thérapeute qualifié sera en mesure de peser le pour et le contre de la manipulation du rachis cervical et de décider s’il est préférable d’utiliser cette technique ou d’autres. L’ostéopathie est une forme de médecine manuelle qui peut aider à soulager la douleur et à améliorer la mobilité dans les zones touchées. Elle est donc souvent recommandée comme traitement de première intention pour de nombreuses affections.

Uncarthrose et ostéopathie : Alternatives

Si vous souffrez de douleurs liées à l’uncarthrose, l’ostéopathie peut être une bonne option de traitement pour vous. Cependant, il existe également un certain nombre d’autres solutions que vous pouvez envisager :

consultation médicale chez le médecin
Source
  • Médicaments : Les médicaments sont généralement prescrits pour réduire l’inflammation et la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont le type de médicament le plus couramment utilisé pour traiter l’arthrite. Ils comprennent l’ibuprofène (Advil, Motrin IB, autres), le naproxène sodique (Aleve, autres), le célécoxib (Celebrex) et le diclofénac sodique (Voltaren, Cataflam, autres)
  • Infiltration : Les injections articulaires de corticostéroïdes ou d’acide hyaluronique peuvent aider à diminuer l’inflammation et la douleur chez certaines personnes atteintes d’arthrite.
  • Physiothérapie : Un kinésithérapeute peut vous enseigner des exercices pour aider à renforcer les muscles autour de votre articulation et améliorer votre amplitude de mouvement.
  • Acupuncture : L’acupuncture est un traitement qui utilise de fines aiguilles insérées dans la peau à des points spécifiques. Certaines personnes la trouvent utile pour soulager la douleur de l’arthrite.
  • Les remèdes de grand-mère : Certaines personnes trouvent un soulagement à l’arthrite en utilisant des traitements transmis par leurs grands-mères, comme l’application de chaleur ou de froid sur l’articulation, les massages ou les suppléments alimentaires tels que les capsules d’huile de poisson.

Si le traitement ostéopathique peut être efficace pour certaines pathologies, il est important de comprendre ses limites. De nombreuses théories qui sous-tendent l’ostéopathie n’ont pas été prouvées scientifiquement et les preuves de son efficacité dans la plupart des cas sont limitées.

Cela dit, l’ostéopathie peut être envisagée pour les personnes qui n’ont pas bien répondu à d’autres formes de traitement. Comme pour toute forme de médecine alternative, il est important de consulter un professionnel de la santé avant de commencer un traitement.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...