douleur au cou causée par une hernie cervicale

Uncodiscarthrose : Risques et pronostic

L’uncodiscarthrose est une affection qui peut causer beaucoup de douleur et d’inconfort. Il est important de connaître les risques et le pronostic associés à cette affection, afin de prendre les meilleures décisions pour votre santé.

Dans cet article, nous allons discuter en détail des risques et du pronostic de l’uncodiscarthrose. Nous fournirons également des informations sur la manière de gérer efficacement cette affection.

Anatomie de la colonne cervicale

La colonne cervicale est composée de sept vertèbres, qui sont séparées par des disques intervertébraux. Les vertèbres sont reliées entre elles par des facettes articulaires, et l’ensemble du système est soutenu par des muscles et des ligaments. La colonne cervicale permet une grande mobilité, mais elle est également susceptible de se blesser. Afin de comprendre le fonctionnement de la colonne cervicale, il est utile d’examiner son anatomie.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022
anatomie de la colonne cervicale
Source

Les vertèbres de la colonne cervicale sont numérotées de C1 à C7. C1 est la plus petite vertèbre et se trouve au sommet de la colonne vertébrale. La C2 est légèrement plus grande que la C1 et s’articule avec la C1 au niveau du dens, ou projection en forme de dent.

Les vertèbres C3 à C7 sont de plus en plus grandes et s’articulent entre elles au niveau des facettes. Les disques intervertébraux sont situés entre les vertèbres et servent d’amortisseurs. Les disques sont constitués d’une couche externe résistante (l’anneau) et d’un centre gélatineux (le noyau).

Les muscles et les ligaments de la colonne cervicale assurent le soutien et la stabilité. Les fléchisseurs profonds du cou aident à maintenir la tête droite, tandis que les muscles paraspinaux aident à prévenir les mouvements excessifs. Les ligaments relient les vertèbres entre elles et contribuent à limiter les mouvements indésirables.

Uncodiscarthrose : Qu’est-ce que c’est ?

L’uncodiscarthrose est une maladie dégénérative de l’os et des disques intervertébraux de la colonne cervicale. Cette affection est également appelée uncocervicarthrite car elle se situe dans la partie supérieure de la colonne vertébrale.

À LIRE :   Uncodiscarthrose et sport : Est-ce possible ?
uncodiscarthrose à la radiographie
Source

Le segment vertébral C5 C6 est le plus souvent touché par cette maladie. L’uncodiscarthrose implique une dégénérescence osseuse de l’uncus (uncarthrose) et une usure d’un ou plusieurs disques intervertébraux (discarthrose).

L’uncus est une petite attache osseuse située de part et d’autre du corps vertébral et ne se trouve que dans les vertèbres C3 à C7. Cette arthrose cervicale généralisée est douloureuse et peut limiter la mobilité.

Uncodiscarthrose : Causes

Il existe de nombreuses causes possibles d’uncodiscarthrose. La cause la plus fréquente est le vieillissement, mais d’autres facteurs de risque existent :

  • Traumatisme ou blessure de la colonne cervicale;
  • Mouvements répétitifs du cou ;
  • Obésité ;
  • Le tabagisme ;
  • Mauvaise posture ;
  • Facteurs génétiques.

L’uncodiscarthrose : Symptômes

Comme toute autre arthrose affectant le rachis cervical, l’uncodiscarthrose est généralement asymptomatique jusqu’à ce qu’elle provoque des douleurs et/ou des blocages dans le cou. Cette douleur est généralement sourde et douloureuse, mais elle peut être vive et intense. Les autres symptômes sont les suivants :

douleur cervicale
Source
  • Une raideur de la nuque ;
  • Une amplitude de mouvement limitée ;
  • Spasmes musculaires ;
  • Picotements ou engourdissement dans les bras ou les mains ;
  • Maux de tête ;

Cas sévères d’uncodiscarthrose cervicale (quels risques ?)

Si un patient souffre d’une inflammation grave et de lésions nerveuses à la suite d’une uncodiscarthrose cervicale, le pronostic est plus défavorable.

Cela peut se traduire par :

  • Des douleurs cervicales intenses ;
  • Des signes neurologiques dans les membres inférieurs ;
  • Faiblesse ;
  • Des décharges électriques ;

De plus, cette affection peut également irriter l’artère vertébrale et provoquer une insuffisance vertébro-basilaire.

L’insuffisance vertébro-basilaire est une condition dans laquelle le flux sanguin vers le cerveau est réduit. En conséquence, les patients peuvent souffrir d’étourdissements, de vertiges et même d’accidents vasculaires cérébraux.

Il est donc important de consulter un médecin si vous ressentez l’un de ces symptômes. Si la discarthrose cervicale peut être une affection grave, un diagnostic et un traitement précoces peuvent améliorer le pronostic.

Que faire pour minimiser les risques ?

Lorsqu’il s’agit de douleurs cervicales, il est possible de prendre diverses mesures afin de minimiser les risques. La première chose à faire est de se concentrer sur la prévention.

Cela signifie que vous devez éviter les facteurs de tension sur votre cou, comme une mauvaise posture ou le fait de dormir dans une position inconfortable. Si vous souffrez déjà de douleurs cervicales, il existe différentes options de traitement.

À LIRE :   Uncodiscarthrose cervicale : Peut-on la guérir ? (Guide complet)

Traitement conservateur

La première étape est généralement un traitement conservateur, qui peut inclure :

Kinésithérapeute (physiothérapeute)

Un Kinésithérapeute (physiothérapeute) est un professionnel de la santé qui aide à minimiser les risques de développer des problèmes musculaires, osseux et articulaires. Pour ce faire, les Kinésithérapeutes (physiothérapeutes) s’efforcent d’améliorer l’amplitude des mouvements, la souplesse et la force.

massage cervical
Source

Ils s’efforcent également de contrôler la douleur. La kinésithérapie (physiothérapie) peut être utilisée comme traitement conservateur pour des problèmes existants tels que l’uncodiscarthrose.

Médication

L’utilisation de médicaments pour prévenir ou traiter l’uncodiscarthrose est très courante. Il existe de nombreux types de médicaments qui peuvent être utilisés, et le choix du médicament dépendra des besoins individuels du patient.

Les médicaments les plus couramment utilisés pour l’uncodiscarthrose sont les analgésiques, comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène. D’autres types de médicaments peuvent être prescrits pour l’arthrose, notamment les antirhumatismaux modificateurs de la maladie et les agents biologiques.

prise de médicaments
Source

Ces médicaments peuvent aider à réduire la douleur et l’inflammation, et ils sont disponibles sans ordonnance. Toutefois, il est important d’utiliser ces médicaments conformément aux instructions figurant sur l’étiquette, car ils peuvent provoquer des effets secondaires s’ils sont pris en quantités excessives.

Acupuncture

L’acupuncture est un traitement alternatif pour minimiser les risques d’uncodiscarthrose. Elle est pratiquée depuis des siècles en Chine et repose sur la croyance que des voies énergétiques (ou « méridiens ») sont présentes dans tout le corps et qu’elles sont bloquées ou déséquilibrées. En plaçant des aiguilles dans des points spécifiques le long de ces méridiens, l’acupuncture est une forme de traitement séparée et distincte qui vise à rétablir l’équilibre et à améliorer les fonctions.

acupuncture
Source

Traitement invasif

Si le traitement conservateur ne procure aucun soulagement, d’autres options peuvent être envisagées. Il s’agit notamment de :

L’infiltration cervicale

Dans les cas plus sévères d’uncodiscarthrose, une infiltration cervicale est envisagée. Il s’agit d’une procédure médicale au cours de laquelle une aiguille est insérée dans la colonne cervicale pour administrer un médicament directement dans la zone affectée.

À LIRE :   Uncodiscarthrose cervicale : Peut-on la guérir ? (Guide complet)
infiltration
Source

Le médicament peut contribuer à réduire l’inflammation et la douleur, et peut également aider à prévenir d’autres dommages aux disques et aux vertèbres. L’infiltration cervicale est généralement réservée aux cas qui n’ont pas répondu à d’autres formes de traitement, comme la thérapie physique ou les médicaments par voie orale.

Chirurgie

La chirurgie n’est recommandée que dans les cas extrêmes d’uncodiscarthrose, lorsque le patient présente une compression nerveuse importante ou lorsque la colonne vertébrale est instable. L’objectif de la chirurgie est de décompresser les nerfs ou de stabiliser la colonne vertébrale.

chirurgie mal de dos

Plusieurs procédures chirurgicales différentes peuvent être réalisées, et le type d’intervention recommandé dépend de l’état de santé du patient. Dans certains cas, une procédure peu invasive peut être réalisée, tandis que dans d’autres cas, une chirurgie ouverte plus traditionnelle peut être nécessaire.

La chirurgie est généralement considérée comme une option de dernier recours, et elle n’est recommandée que lorsque les autres traitements conservateurs n’ont pas réussi à apporter un soulagement.

Référence :

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297455/document

https://monoreilleretmoi.com/blogs/lutter-contre-les-douleurs/uncodiscarthrose-qu-est-ce-que-c-est-et-comment-la-soigner

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0221036307812571

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...