cicatrice et douleur suite à une chirurgie cervicale

Vivre avec une arthrodèse cervicale : conseils pratiques

Le rachis cervical est une structure anatomique complexe et compacte du corps humain. Il assure plusieurs fonctions biomécaniques. Il supporte le poids de la tête et permet sa mobilité. Il renferme également la moelle épinière.

 

La prise en charge de la compression des nerfs ou de la moelle épinière de la colonne vertébrale cervicale a beaucoup évolué à travers le temps. Cela a passé des techniques dites conventionnelles à de nouvelles instrumentations et de nouvelles techniques de greffes (arthrodèse). Dans cet article, nous allons voir quelques conseils pratiques pour vivre avec une arthrodèse cervicale.

Définition

 

L’arthrodèse cervicale est un acte chirurgical qui consiste à souder ou fusionner entre elles plusieurs vertèbres, grâce à du matériel métallique (vis, plaques, tiges). Cela se fait en mettant en place une cale remplie de greffons osseux synthétiques ou à partir d’un os prélevé lors de la chirurgie. Le plus souvent, on prélève cet os au niveau du bassin. Le temps que la fusion se mette en place, le praticien insère des vis pédiculaires et des plaques ou des tiges de part et d’autre de l’articulation.

 

arthrodèse cervicale avec cage
Source

 

L’objectif de l’opération est de libérer la racine nerveuse comprimée par les fractures ou entorses graves du rachis cervical ou encore par une myélopathie cervico-arthrosique. Cela permet de soulager les douleurs névralgiques cervico-brachiales que ressent le patient.

 

L’arthrodèse cervicale s’applique lorsque le traitement médical ne fonctionne pas.

 

En fonction de la voie d’abord chirurgicale, il existe deux catégories d’interventions.

 

chirurgie
Source

 

  • Les interventions effectuées par voie antérieure, avec une cicatrice en avant du cou.
  • Les interventions effectuées par voie postérieure, avec une cicatrice en arrière du cou.

 

Chaque voie d’abord présente des avantages et des inconvénients. Les interventions par voie antérieure ont toutefois l’avantage de ne pas abimer les muscles ce qui diminue le risque de douleur postopératoire.

À LIRE :   Arthrodèse cervicale et sport : Est-ce possible ? (conseils)

 

L’acte chirurgical se déroule sous anesthésie générale. L’intervention dure environ deux heures. L’hospitalisation se fait durant 24 à 72 heures après l’opération.

 

Pour en savoir plus sur l’arthrodèse cervicale, consultez l’article suivant : Arthrodèse cervicale (indications et suite opératoire).

 

 

Récupération à la suite d’une arthrodèse cervicale

 

Lors d’une chirurgie d’arthrodèse cervicale, les suites postopératoires peuvent être assez lourdes.

 

convalescence post-chirurgie
Source

 

La durée d’hospitalisation est de 48 h en moyenne, en l’absence d’apparition d’événements intercurrents. Le lever est autorisé au premier jour postopératoire. Les médecins recommandent aussi de commencer la marche à ce moment-là.

 

Le retour à domicile est envisageable après le retrait du drain (si, mis en place pendant l’intervention).

 

Le pansement est à refaire toutes les 48 heures, jusqu’à la cicatrisation de la plaie.

 

Pour ce qui est du contrôle médical, la première consultation a lieu à 6 semaines. Puis, il y aura un autre après 3 mois de l’opération. Cette dernière servira à juger le progrès de l’intervention (contrôles clinique et radiologique). Au cas où la douleur persiste, le médecin pourra prolonger la durée du suivi.

 

La kinésithérapie débute vers le 45e jour, avec des massages doux puis des étirements et enfin de la remusculation. Elle est progressive et doit être indolore. L’avantage est que les patients récupèrent très rapidement leur mobilité. À terme, toutes les activités physiques peuvent être reprises une fois la greffe consolidée.

 

 

Pronostic après une arthrodèse cervicale

 

La douleur de névralgie cervico-brachiale disparaît rapidement après l’acte chirurgical. Les risques de complications neurologiques existent, mais ils sont excessivement rares.

 

Un des plus gros avantages de cette intervention est la possibilité d’avoir un retour progressif à la vie normale.

 

À distance de l’arthrodèse, on peut constater l’apparition d’une pseudarthrose. Celle-ci n’est cependant pas toujours symptomatique et ne nécessite donc pas systématiquement une reprise chirurgicale. Par ailleurs, il peut y avoir une dégénérescence des disques adjacents au niveau de la fusion dans les années qui suivent.

À LIRE :   Arthrodèse cervicale et invalidité : Quels sont vos droits ?

 

 

Conseils pratiques après une arthrodèse cervicale

 

cicatrice de l'arthrodèse cervicale
Source

 

  • Anticiper la douleur, en prenant des antalgiques pendant au moins 24 heures.
  • Il est préconisé pour le patient de porter une minerve à visée antalgique, pendant les premiers mois. Bien évidemment, chaque situation est particulière, les recommandations seront donc personnalisées au cas par cas.

 

  • La vie normale du patient peut reprendre en évitant tout effort physique les premiers mois.
  • Tout le long de la période de convalescence, il faut éviter les efforts. Pendant au moins 3 mois, il est contre-indiqué de porter des charges lourdes (dès 4-5 kg) et d’effectuer des mouvements extrêmes du cou. Il ne faut pas plier et/ou tourner le cou de façon excessive, surtout si cela entraîne des douleurs ou une gêne.

 

  • Un arrêt de travail de 3 mois est en général nécessaire, mais modulable en fonction de la profession exercée par le patient.
  • Comptez en moyenne 4 mois après l’intervention pour une reprise d’activité professionnelle. Elle doit être réalisée de façon raisonnée et raisonnable. Elle dépend de l’âge du patient, de sa profession (notamment de la nécessité d’effectuer des gestes répétés ou de porter de charges lourdes) et de ses temps de trajet.

 

  • La reprise de la conduite est envisageable sous 3 à 4 semaines. Toutefois, avant de vous y mettre, il est impératif d’avoir récupéré au préalable certains mouvements du cou, notamment la rotation. Celle-ci est indispensable pour pouvoir effectuer les contrôles dans les rétroviseurs extérieurs. La décision devra aussi être discutée avec le chirurgien une fois que la douleur postopératoire aura disparu.
  • La reprise d’une activité sportive est également faisable après le 3e mois. Il faut juste privilégier les sports sans impacts sur le cou et éviter ceux qui nécessitent une manœuvre de torsion (natation, vélo, marche rapide…).
À LIRE :   Arthrodèse cervicale : Douleur postopératoire (est-ce normal ?)

 

  • Il faut consulter son médecin, si de nouveaux symptômes apparaissent, comme la douleur, l’engourdissement, la faiblesse musculaire, la paralysie, etc.
  • Dans la mesure du possible, éviter la kinésiophobie (c’est à dire, la peur du mouvement). Ne pas surprotéger la région cervicale, surtout à long terme (au risque de développer de la raideur et de la faiblesse).

 

  • Portez attention à la posture, et faites régulièrement de l’exercice (en tenant compte des recommandations du kinésithérapeute).
  • Les activités de loisirs peuvent être reprises sans limitation après fusion de la greffe. Cependant, les activités professionnelles de force doivent être adaptées, et il est souvent nécessaire, dans cette catégorie de métier, de faire appel à une assistante sociale pour connaitre les démarches possibles.

 

 

Références

 

https://hopital-prive-jean-mermoz-lyon.ramsaysante.fr/arthrodese-cervicale-anterieure

https://www.groupe-chirurgical-thiers.fr/rachis/arthrodese-cervical-anterieure/

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.