discopathie dégénérative IRM Vivre avec une discopathie dégénérative

Vivre avec une discopathie dégénérative : Conseils pratiques

La discopathie dégénérative peut être une maladie débilitante, mais il existe des moyens de la gérer et de mener une vie relativement normale. Dans cet article, nous allons aborder certains des conseils les plus pratiques pour vivre avec une discopathie dégénérative.

Qu’est-ce qu’une discopathie dégénérative ?

La discopathie dégénérative est une affection qui se traduit par des changements anatomiques et une perte de fonction dans un ou plusieurs disques intervertébraux, à des degrés divers, au niveau de la colonne vertébrale, suffisamment importants pour provoquer des symptômes.

On pense que la cause est la perte de protéines solubles dans le liquide du disque, qui entraîne une diminution de la pression oncotique, laquelle provoque à son tour une perte de volume du liquide.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

En raison des forces normales dirigées vers le bas, le disque malade perd de la hauteur, la distance entre les vertèbres diminue et l’anneau fibreux, l’enveloppe extérieure rigide du disque, se relâche également.

Cette perte de hauteur entraîne une faiblesse des ligaments longitudinaux, ce qui peut provoquer un déplacement des corps vertébraux vers l’avant, vers l’arrière ou latéralement, entraînant :

imagerie médicale permettant d'identifier une discopathie dégénérative
  • Une dislocation des articulations des facettes et de l’arthrite ;
  • Scoliose ;
  • Hyperlordose cervicale ;
  • Hypercyphose thoracique ;
  • Hyperlordose lombaire ;
  • Rétrécissement de l’espace disponible pour les voies vertébrales à l’intérieur des vertèbres (sténose du canal rachidien) ou rétrécissement de l’espace par lequel le nerf rachidien sort (sténose du foramen rachidien) ;

Ceci peut entraîner dans certains cas une inflammation et des lésions du nerf rachidien et provoquer une radiculopathie.

À LIRE :   Discopathie dégénérative C5-C6 : Définition et prise en charge

Pour plus d’informations sur la discopathie dégénérative, consultez l’article suivant : https://www.lombafit.com/discopathie-degenerative/

Pronostic (évolution de la condition)

L’évolution de la discopathie dégénérative est variable. Dans de nombreux cas, les symptômes sont légers et ne progressent pas. Certaines personnes sont même asymptomatiques, c’est-à-dire que leur condition ne provoque aucune douleur. Dans d’autres cas, les symptômes peuvent s’aggraver avec le temps et limiter les activités quotidiennes.

activité physique

Plusieurs facteurs peuvent affecter le pronostic de la discopathie dégénérative :

Le niveau d’inflammation causé par l’affection

Le niveau d’inflammation causé par cette affection peut endommager les tissus environnants et entraîner une détérioration supplémentaire de l’affection. En outre, l’inflammation peut entraîner la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, qui peuvent endommager davantage les disques et provoquer une invalidité. Il est donc important de contrôler le niveau d’inflammation afin de prévenir la progression de la discopathie dégénérative.

Irritation des nerfs

Il existe de nombreux facteurs de pronostic de la discopathie dégénérative, mais l’irritation nerveuse est l’un des plus courants. L’irritation nerveuse peut provoquer des douleurs, des engourdissements et des faiblesses.

Santé générale

L’un des facteurs pronostiques les plus importants est l’état de santé général. Les personnes qui sont en bonne santé générale ont tendance à avoir un meilleur pronostic que celles qui ne le sont pas. En effet, un bon état de santé général indique que l’organisme est mieux à même de faire face aux contraintes de la discopathie dégénérative.

En outre, les personnes en bonne santé générale sont moins susceptibles de développer des complications liées à la discopathie, telles qu’une infection ou une lésion nerveuse.

Niveaux atteints (multi-étagée vs 1 seul niveau)

On parle de discopathie dégénérative à plusieurs niveaux lorsque plusieurs disques sont touchés par la maladie. Cela peut entraîner un déclin plus important de la fonction et un risque plus élevé de douleur et d’autres symptômes. On parle de discopathie dégénérative à un seul niveau lorsqu’un seul disque est touché par l’affection. Le déclin de la fonction peut alors être plus léger et le risque de douleur et d’autres symptômes plus faible.

À LIRE :   Discopathie dégénérative étagée : Définition et prise en charge

De nombreux autres facteurs peuvent affecter le pronostic de la discopathie dégénérative, comme l’âge, le poids, le niveau d’activité, etc.

Conseils pour vivre avec une discopathie dégénérative

Si vous êtes atteint de discopathie dégénérative, il est important de suivre les recommandations de votre médecin en matière de traitement.

activité physique
  • Si vous souffrez d’une discopathie dégénérative, il est important d’écouter votre corps et de ne pas vous pousser trop fort. Si vous ressentez des douleurs ou d’autres symptômes, il est préférable d’éviter les sports de contact ou toute autre activité susceptible d’aggraver votre état. Suivez toujours les recommandations de votre médecin.
  • Si vous êtes en arrêt de travail, la reprise de l’activité professionnelle dépendra de la nature de l’emploi et de l’avis du médecin. La discopathie dégénérative peut parfois rendre difficile l’exécution de vos tâches professionnelles habituelles.
  • Consultez si de nouveaux symptômes apparaissent. Il est important d’être attentif à tout nouveau symptôme ou à toute aggravation des symptômes. Consultez votre médecin si vous ressentez de nouveaux symptômes, tels que : Un engourdissement, une faiblesse, une paralysie, ou une douleur.
  • Les aspects psychologiques de la discopathie dégénérative peuvent être difficiles à gérer. Il est important d’essayer de rester positif et d’éviter la kinésiophobie, c’est-à-dire la peur du mouvement. La kinésiophobie peut aggraver les symptômes et conduire à un nouveau déclin.
  • Faites attention à votre posture. L’une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour la discopathie dégénérative est de prêter attention à votre posture.  Un évitement des postures statiques prolongées peut aider à minimiser la douleur et à prévenir une détérioration supplémentaire de l’état.
  • Il est également  important de faire de l’exercice régulièrement, selon les recommandations de votre kinésithérapeute (physiothérapeute). L’exercice est important pour la discopathie dégénérative. Il peut aider à réduire la douleur et à améliorer la fonction.
À LIRE :   Comment évolue une discopathie dégénérative ?

Ressources

Référence

https://www.docteur-emmanuel-braun.com/files/discopathie-degenerative-lombaire-Dr-Emmanuel-Braun-Nancy.pdf

http://www.sfrnet.org/rc/org/sfrnet/htm/Article/2016/20160104-113030-264/src/htm_fullText/fr/NGUYEN_C.pdf

https://www.deuxiemeavis.fr/blog/article/181-l-histoire-de-lisa-51-ans-atteinte-d-une-discopathie-degenerative

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...