vertige

Perte d’équilibre et cervicales : Quel lien ?

Vous sentez-vous souvent étourdi et instable ? Avez-vous des douleurs cervicales qui ne disparaissent pas ? Si c’est le cas, vous vous demandez peut-être s’il existe un lien entre la perte d’équilibre et les cervicales.

La réponse est oui, il existe une forte association entre ces deux problèmes. Dans cet article, nous allons explorer le lien entre les vertiges et les cervicalgies, et discuter des raisons pour lesquelles il est si important de traiter les deux problèmes simultanément.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Anatomie de la colonne cervicale

La colonne cervicale est composée de sept vertèbres, désignées par les lettres C1 à C7. Ces vertèbres sont empilées les unes sur les autres et chacune d’entre elles présente un trou au milieu qui permet à la moelle épinière de passer.

anatomie de la colonne cervicale
Source

Entre chaque vertèbre se trouve un disque, qui joue le rôle d’amortisseur. Les disques sont constitués d’une substance gélatineuse appelée noyau pulpeux, entourée d’une couche externe résistante appelée anneau fibreux.

Les disques permettent à la colonne vertébrale de bouger et servent d’amortisseur lorsque nous marchons ou courons. Au bas de la colonne vertébrale se trouve un os triangulaire appelé sacrum, qui aide à supporter le poids du haut du corps.

Définition du système de l’équilibre humain

Le système d’équilibre humain est un réseau complexe d’organes sensoriels et de muscles qui travaillent ensemble pour maintenir l’équilibre. Les trois principaux composants du système d’équilibre sont les yeux, l’oreille interne et le sens de la proprioception du corps.

oreille interne
Oreille interne (source)

Les yeux sont responsables de la détection des indices visuels dans l’environnement et de la transmission de ces informations au cerveau. L’oreille interne, ou système vestibulaire, est chargée de détecter les changements de position et les mouvements de la tête. Le système proprioceptif, qui comprend des récepteurs dans les muscles, les articulations et la peau, fournit des informations sur la position du corps dans l’espace.

Toutes ces informations sont traitées par le cerveau et intégrées à d’autres informations sensorielles pour produire un sentiment d’équilibre. Ce processus se déroule constamment de manière inconsciente, mais nous sommes également capables de contrôler consciemment notre équilibre.

Par exemple, lorsque nous nous mettons debout, notre cerveau utilise les informations provenant de nos yeux, de nos oreilles internes et de notre système proprioceptif pour ajuster automatiquement notre tonus musculaire et nous maintenir en position verticale.

Le système d’équilibre humain incroyable, mais il n’est pas parfait. L’âge, la maladie, les blessures et certains médicaments peuvent tous causer des problèmes d’équilibre. Lorsqu’un ou plusieurs composants du système d’équilibre ne fonctionnent pas correctement, cela peut entraîner des étourdissements, des vertiges, voire des chutes.

Causes de pertes d’équilibre

La perte d’équilibre peut avoir de nombreuses causes, allant des infections de l’oreille interne aux troubles neurologiques. Voici 10 causes possibles de déséquilibre :

chute des escaliers
  1. Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) est une affection qui survient lorsque de minuscules cristaux de calcium se délogent dans l’oreille interne et interfèrent avec le fonctionnement normal du système vestibulaire.
  2. La labyrinthite est une infection de l’oreille interne qui peut provoquer des vertiges, ainsi qu’une perte d’audition et des bourdonnements d’oreille (acouphènes).
  3. La maladie de Ménière est un trouble de l’oreille interne qui peut entraîner une perte d’équilibre, ainsi que des vertiges, des acouphènes et une perte d’audition.
  4. La névrite vestibulaire est une inflammation du nerf vestibulaire, qui est responsable de la transmission des informations sur l’équilibre et le mouvement de l’oreille interne au cerveau.
  5. Les migraines sont une cause fréquente de vertiges et de déséquilibre.
  6. La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune chronique qui peut endommager les nerfs responsables de l’équilibre et du contrôle des mouvements.
  7. La maladie de Parkinson est un trouble neurologique dégénératif qui peut entraîner des difficultés d’équilibre et de coordination.
  8. Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou les accidents ischémiques transitoires (AIT), qui se traduisent par une interruption temporaire de la circulation sanguine dans le cerveau, peuvent provoquer des étourdissements, une confusion et un déséquilibre.
  9. La paralysie cérébrale est une affection congénitale qui affecte la coordination musculaire et peut entraîner des problèmes d’équilibre et de stabilité.
  10. L’intoxication alcoolique peut entraîner des troubles de la vision, de la coordination et de l’équilibre, conduisant à une perte de contrôle et à un risque accru de chute.
  11. La douleur cervicale est une cause possible de vertiges et de déséquilibre.

Quel est le lien entre perte d’équilibre et les cervicales ?

Le cou abrite le système vestibulaire, qui peut être irrité ou endommagé par des affections telles que le coup du lapin, la hernie discale et la spondylose cervicale. Le système vestibulaire est responsable du maintien de l’équilibre et de la stabilité. Pour ce faire, il envoie au cerveau des informations sur la position et les mouvements de la tête.

Ces informations sont utilisées pour aider à coordonner les mouvements et à maintenir l’équilibre du corps. Les douleurs cervicales peuvent interférer avec le fonctionnement normal du système vestibulaire. Cela peut entraîner des étourdissements, des vertiges et des difficultés à garder l’équilibre. Dans certains cas, les douleurs cervicales peuvent être causées par un problème du système vestibulaire lui-même. Cependant, il est plus probable que les douleurs cervicales soient simplement le symptôme d’une autre affection sous-jacente.

Complications de la perte d’équilibre

La perte d’équilibre peut entraîner un certain nombre de complications, notamment des chutes, des fractures et même des traumatismes crâniens. En outre, la perte d’équilibre peut rendre difficile l’accomplissement des activités quotidiennes, comme la cuisine ou le ménage.

vertige
Source

La perte d’équilibre peut également être source d’anxiété et d’isolement, car les personnes peuvent avoir peur de quitter leur domicile par crainte de tomber. Les troubles de l’équilibre peuvent également entraîner des étourdissements, des nausées et des vomissements. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important d’établir un diagnostic précis dès le départ. Un traitement rapide permet d’éviter bon nombre des complications associées à la perte d’équilibre.

Perte d’équilibre et cervicales : Que faire ?

En prenant de l’âge, il n’est pas rare de subir une perte d’équilibre. Cela peut être dû à de nombreux facteurs différents, notamment des problèmes d’oreille interne, des problèmes de vision et une faiblesse musculaire. Bien qu’une perte d’équilibre puisse être frustrante, il existe des moyens de la gérer. Voici cinq solutions :

  • L’acupuncture : Cette thérapie traditionnelle chinoise consiste à insérer de fines aiguilles dans des points spécifiques du corps. On dit que l’acupuncture peut aider à traiter une variété de problèmes, dont la perte d’équilibre.
  • Les remèdes de grand-mère : Ce n’est pas pour rien que les contes de bonne femme sont transmis de génération en génération : ils sont efficaces ! En cas de perte d’équilibre, essayez de boire du thé au gingembre ou de manger des aliments riches en vitamine C comme les oranges et le pamplemousse.
  • La kinésithérapie (physiothérapie) : Un kinésithérapeute peut vous aider à améliorer votre équilibre en élaborant un programme d’exercices sur mesure. Il peut s’agir d’activités telles que le tai-chi ou le yoga, ainsi que certains exercices favorables au cou (si la perte d’équilibre est cervicale).
  • Utilisez des appareils fonctionnels : Si vous trouvez que vous perdez constamment l’équilibre, envisagez d’utiliser un appareil fonctionnel tel qu’une canne ou un déambulateur. Ils peuvent vous aider à rester stable sur vos pieds et à prévenir les chutes.
  • Portez les bonnes chaussures : L’une des meilleures façons d’éviter une chute est d’être prudent sur les surfaces glissantes comme les carreaux et les sols polis. Portez des chaussures avec une bonne adhérence et prenez votre temps lorsque vous marchez sur des surfaces glissantes.

En suivant ces conseils, vous pouvez contribuer à prévenir les chutes et vivre une vie active et indépendante malgré une perte d’équilibre. N’hésitez pas à consulter pour une prise en charge adaptée.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...