La hernie discale de A-Z: Au secours, j’ai un problème de dos!

Le mal de dos, c’est le mal du siècle! Et lorsqu’on souffre du dos, on a forcément peur d’avoir une hernie discale. Ce diagnostic qu’on voit sur tous les forums et tous les sites médicaux en effraye plus d’un. Souvent, c’est parce qu’on..

Laissez moi vous révéler une information qui va peut-être vous surprendre: Ce ne sont pas toutes les hernies discales qui sont douloureuses!
PARTAGEZ L'ARTICLE

Le mal de dos, c’est le mal du siècle! Et lorsqu’on souffre du dos, on a forcément peur d’avoir une hernie discale. Ce diagnostic qu’on voit sur tous les forums et tous les sites médicaux en effraye plus d’un. Souvent, c’est parce qu’on lit plusieurs témoignages où le patient a dû subir une chirurgie en raison de sa hernie. Mais cette condition est-elle aussi invalidante qu’on puisse le croire? Un diagnostic d’hernie discale L4-L5 ou L5-S1 est-il obligatoirement synonyme d’atteinte sérieuse de la colonne vertébrale? C’est ce sur quoi on va se pencher aujourd’hui. À la lecture de cet article, vous aurez une compréhension globale des hernies discales, depuis le diagnostic jusqu’aux options thérapeutiques possibles.

 

La hernie discale, c’est quoi?

Comment diagnostiquer une hernie discale?

Mais comment la hernie discale apparaît en premier lieu?

À quoi m’attendre?

Comment traiter ma douleur?

Conclusion

Recommandations de lecture

 

Bonne lecture!

 

 

La hernie discale, c’est quoi?

 

Un hernie discale, c’est quand les disques se déforment et/ou sortent de leur enveloppe. Ces disques intervertébraux se situent entre les vertèbres (comme le nom l’indique). Ils ont pour rôle l’absorber les chocs et permettre le mouvement de la colonne vertébrale. Comme il existe plusieurs terminaisons nerveuses et racines nerveuses autour de ces disques, il peut s’ensuivre un processus inflammatoire et une irritation nerveuse responsable de la douleur lombaire. D’ailleurs, comme les nerfs donnent la sensation partout dans la jambe, il n’est pas rare de voir ses douleurs irradier vers la fesse, le genou et même le pied. 

 

 

anatomie de la colonne vertébrale

 

Devant le tableau que j’ai dressé jusqu’à présent, vous devez probablement penser qu’une hernie discale est une maladie sérieuse de la colonne vertébrale. Toutefois, laissez moi vous révéler une information qui va peut-être vous surprendre: Ce ne sont pas toutes les hernies discales qui sont douloureuses! En d’autres termes, certaines personnes vivent avec des hernies discales sans pour autant expérimenter de douleur lombaire! Je vois déjà le regard sceptique des gens qui ont une hernie discale L4-L5 diagnostiquée par IRM et qui souffrent énormément depuis plusieurs mois. Continuez de lire l’article pour comprendre le lien entre les hernies discales et votre douleur.

 

“Laissez moi vous révéler une information qui va peut-être vous surprendre: Ce ne sont pas toutes les hernies discales qui sont douloureuses!”

 

Comment diagnostiquer une hernie discale?

 

Vous serez probablement étonné d’apprendre que ce ne sont pas tous les tests d’imageries médicales qui peuvent déterminer si vous avez une hernie discale. Comme les radiographies affichent principalement les os et articulations, elles sont insuffisantes détecter un problème de disque. Ainsi, il faut à tout prix passer une imagerie par résonance magnétique (IRM) pour confirmer la présence d’une hernie discale. Plus spécifiquement, une IRM peut déterminer le niveau de la hernie, et l’irritation nerveuse possiblement associée.

 

“Deux personnes qui ont les même résultats d’imagerie peuvent quand même avoir des symptômes complètement différents.”

 

L’IRM est-elle suffisante pour expliquer votre condition et vos symptômes? Encore une fois, la réponse à cette question va probablement vous dérouter. Rappelez-vous lorsque j’ai mentionné que les pathologies discales n’étaient pas toujours symptomatiques. Ainsi, si vous avez mal au dos et que votre IRM a détecté une hernie discale, il reste à déterminer si c’est vraiment la hernie qui est responsable de votre lombalgie. D’ailleurs, deux personnes qui ont les même résultats d’imagerie peuvent quand même avoir des symptômes complètement différents. C’est pour cette raison qu’il est important de consulter un professionnel de la santé pour avoir un portrait plus global et précis de votre lombalgie. Il existe différents tests cliniques pouvant être effectués par un expert. Généralement, toute évaluation débute par un historique médical complet. Voici des symptômes qu’on peut retrouver chez quelqu’un ayant une hernie discale:

 

  • -Douleur augmentée par la position assise ou l’action de se pencher vers l’avant
  • -Douleur à la position debout prolongée ou la marche
  • -Lombalgie à la toux et lorsqu’on éternue
  • -Possible irradiation de la douleur dans la jambe
  • -Picotements et engourdissements dans le pied
  • -Sensation de faiblesse dans la jambe

 

imagerie médicale

 

Note: Dans certains cas rares, une hernie discale peut constituer une urgence médicale (et possiblement chirurgicale). Si jamais vous expérimentez  un des symptômes suivants, il faut consulter son médecin sans délai.

 

Suite à l’évaluation subjective de vos symptômes, le clinicien procèdera à un examen physique complet. Ces tests plus objectifs pourront clarifier le diagnostic et ainsi orienter la prise en charge. Voici certains aspects que votre médecin ou thérapeute voudra regarder:

 

  • -Amplitudes de mouvement
  • -Force
  • -Sensibilité
  • -Réflexes
  • -Conduction nerveuse
  • -Mise en tension de vos nerfs (comme le nerf sciatique)

 

Mais comment la hernie discale apparaît en premier lieu?

 

“Chaque fois qu’on essaye de mettre en relation certains facteurs possiblement responsables de votre lombalgie, on est surprenamment déçu par l’inconsistance des résultats.”

 

Avant de parler des causes potentielles de hernies discales, laissez-moi récapituler certains concepts clés. On a mentionné qu’une hernie pouvait exister sans présence de douleur. Pourtant, il existe d’autres situations où le disque problématique est le principal responsable de vos symptômes. Comment différencier entre les deux situations? Généralement, il est accepté que si la hernie discale est associée à un processus inflammatoire, la région lombaire sera douloureuse. Également, une racine nerveuse irritée est généralement responsable des irradiations de douleur dans la jambe, de même que les engourdissements et picotements.

 

 

Parlons maintenant des causes possibles de votre hernie discale. Au risque de vous troubler encore une fois (c’est rendu une habitude!), il est très difficile d’identifier les causes potentielles de pathologies discales. Pourquoi? Parce que chaque fois qu’on essaye de mettre en relation certains facteurs possiblement responsables de votre lombalgie, on est surprenamment déçu par l’inconsistance des résultats. Voici certaines causes biomécaniques et environnementale qu’on estime reliées aux hernies discales:

 

  • Mauvaises postures (Au risque de vous surprendre: Manque de preuves!)
  • Stress (Oui, il existe un lien!)
  • -Surpoids (Les conclusions varient en fonction des études!)
  • Génétique (OUI-malheureusement, je sais!)
  • -Blessure antérieure (Très possible)
  • -Efforts répétés (Fort probable)
  • Faiblesse des abdominaux (Possible, mais les études varient!)
  • -Travail sédentaire (Ça dépend de ce que vous faites à l’extérieur du travail!)
  • -Mauvaises chaussures (Manque de preuves!)
  • Bassin déplacé et subluxation des vertèbres (Aucun fondement scientifique!)
  • -Différence de longueur des jambes (Aucun fondement scientifique!)

 

 

Je ne rentrerai pas dans les détails dans le cadre de cet article, mais sachez que plusieurs de ces causes n’ont pas été prouvé scientifiquement. Pire encore, certaines n’ont aucun fondement ou validité scientifique. Pour plus de détails, je vous invite à vous procurer ce guide qui traite des hernies discales de manière plus exhaustive, et orientée vers une guérison complète. 

 

À quoi m’attendre?

 

Lorsque le médecin nous révèle qu’on a une hernie discale, il y a souvent deux choses qui nous viennent en tête. D’abord, on veut savoir à quel point notre condition est grave (pour ça, référez-vous à l’article expliquant les atteintes sérieuses reliées aux lombalgies). Ensuite, on voudrait savoir ça prend combien de temps à guérir.

 

a quoi s'attendre après un mal de dos

 

La réponse à cette dernière question est reliée à plusieurs facteurs. En voici quelques uns:

 

Type de hernie discale:

Théoriquement, une hernie discale qui est plus volumineuse et/ou qui transperce l’anneau fibreux qui l’entoure est plus complexe et longue à se résorber. Votre IRM indiquera les détails reliés à votre hernie discale.

Durée des symptômes:

Je dis souvent à mes patients que si la douleur n’est pas apparue du jour au lendemain, elle ne pourra pas non plus disparaître du jour au lendemain…

Irradiation de la douleur:

La tendance observée est que plus les symptômes irradient dans la jambe, plus le temps de guérison sera long.

Facteurs psychosociaux:

Croyez-le ou non, mais certains facteurs psychologiques peuvent influencer votre guérison. Ce n’est pas pour rien que la dépression est fortement corrélée avec les lombalgies.

Votre niveau d’activité physique:

C’est en adoptant une approche proactive que vous viendrez à bout de vos maux de dos. Si jamais vous attendez que vos symptômes disparaissent comme par magie, j’ai bien peur que vous soyez déçu(e).

 

temps de guérison mal de dos

 

Ainsi, plusieurs facteurs individuels et environnementaux détermineront le pronostic de votre hernie discale. Quoi qu’il en soit, sachez qu’il y a TOUJOURS quelque chose à faire pour aller mieux. Et c’est ce qu’on va aborder dans la prochaine section.

 

Comment traiter ma douleur?

 

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension de votre condition, la suite logique consiste à identifier les stratégies pour aller mieux. Lorsqu’on parle du traitement des hernies discales, il n’existe que deux possibilités: Soit on utilise un traitement dit “conservateur”, soit on emploie des techniques plus “invasives”.

 

Les traitements conservateurs

 

Le traitement conservateur comporte toutes les stratégies qui visent à éviter les injections ou la chirurgie. Ces stratégies englobent les médicaments, les techniques manuelles de votre physiothérapeute (kiné) ou ostéo, la méthode McKenzie, les gadgets disponibles sur le marché, les produits naturels, et même les trucs de votre grand-mère! Encore une fois, chaque personne réagit différemment aux différents traitements disponibles. Idéalement, il serait préférable de consulter un professionnel de la santé pour être guidé dans ce processus complexe. En attendant, les intéressés pourront défiler à travers les options possibles pour traiter leur hernie discale dans ce guide intégral

 

“Idéalement, il serait préférable de consulter un professionnel de la santé pour être guidé dans ce processus complexe.”

 

Les traitements invasifs

 

Malheureusement, il arrive que les stratégies conservatrices ne soient pas suffisantes pour contrôler les symptômes. Si votre douleur demeure intolérable et limite les activités de tous les jours, il faut peut-être envisager des techniques plus “draconienne”. Par contre, ne commettez pas l’erreur que font certains de mes patients lorsqu’ils souffrent du dos. En effet, je vois parfois des gens recevoir une infiltration au niveau lombaire avant même d’essayer les médicaments ou consulter un thérapeute. J’ai même vu quelques cas où le patient a opté pour la chirurgie alors que les symptômes étaient encore “sous contrôle” (Là, il faut blâmer le spécialiste qui accepté d’opérer sans essayer autre chose avant!).

 

chirurgie mal de dos

 

Retenez ceci: Il faut avoir essayé d’autres approches plus douces avant de considérer l’injection ou la chirurgie. Évidemment, il existe des exceptions.  Un professionnel qualifié (et honnête!) saura fournir les réponses à vos questions en cas de besoin.

 

Conclusion           

 

Voilà pour la hernie discale! Bon, je peux comprendre qu’à la lecture de cet article, vous ayez plus de questions que de réponses. En effet, j’ai démystifié plusieurs fausses croyances et révélé des faits pour le moins surprenants. Qui aurait cru votre hernie discale pouvait être présente bien avant que vous expérimentiez des douleurs au dos ou dans la jambe? Et qui aurait cru que deux personnes ayant chacun un diagnostic de hernie discale pouvaient avoir des symptômes complètement différents?!

 

Si jamais vous voulez rentrer plus en détail, je vous invite fortement à vous procurer ce guide complet qui couvrira tous les éléments reliés aux hernies discales. Pour les autres, sachez que ce diagnostic n’est pas aussi déterminant et révélateur qu’on puisse le croire. Ce n’est pas comme une fracture où une simple radiographie va dicter l’endroit exact du problème. Pour la hernie discale, il faudra prendre en considération plusieurs facteurs pour se faire une idée globale du portrait clinique. Ces facteurs comportent votre imagerie médicale, vos symptômes, les facteurs de risques, les causes potentielles, etc. Et votre meilleur allié dans ce processus reste sans aucun doute le professionnel de la santé.

 

exercices de respiration contre le stress

 

Terminons par une note d’espoir. Même avec une hernie discale, il y a TOUJOURS quelque chose à faire pour aller mieux. La douleur, même si elle est intense aujourd’hui, peut être modulée. Votre condition, même si elle vous semble très complexe, peut être traitée. Continuez d’adopter une approche proactive, fixez-vous des objectifs, et je vous assure que votre dos vous remerciera!

 

Rendez-vous dans la section GUIDES EN LIGNE pour obtenir le guide complet sur la hernie discale.

 

 

7 réponses sur “La hernie discale de A-Z: Au secours, j’ai un problème de dos!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *